Photos et comptes rendus

 

Cliquez sur le titre de la balade pour visualiser les photos.

 Un temps ensoleillé, mais frais, de fin d’automne – après la 1ère neige tombée la veille – pour une promenade facile, au départ de l’esplanade du lac, par la voie récemment aménagée, en direction de La Cluse. Nous longeons la falaise des Fècles, mais petit bémol, avec le bruit du trafic incessant de la nationale, et rejoignons le petit parc du château de la Cluse, lieu de quiétude pour les visiteurs en été. Ensuite, en suivant l’itinéraire piétonnier du bord du lac, sous les Grands Rochers, nous rentrons à bonne allure. Tour du lac en 7km, bouclé en 1h 45……

FR.

%MCEPASTEBIN%

26 AS, dont un petit bonhomme courageux de 6 ans, partent de Charix et attaquent une courte grimpette pour se mettre en appétit.
Puis nous nous engageons dans des sentiers forestiers par une température un peu frisquette. Nous rencontrons une famille d’ânes et d’ânons (5 au total) « au regard si doux », qui posent pour la photo !
Nous continuons jusqu’au lac Genin en traversant quelques épisodes boueux qui ne nous font même pas peur! Nous faisons le tour du lac avant de prendre le chemin du retour toujours dans les bois, et nous atteignons Charix par un sentier champêtre qui nous permet d’admirer une campagne de carte postale avec le clocher du village qui pointe à travers champs.
Nous avons même la surprise de découvrir une plaque sur une maison indiquant « Les Cévennes » et le « Mont Aigoual ». Dépaysement garanti !
Belle rando automnale de 12km et 245m de dénivelé. 

Lisette

Bel après-midi un peu frisquet (sommets du Sorgia et crêt de Chalam enneigés)

Sous la houlette de Marie Thé (que personne ne dépasse, règlement oblige.) 14 A.S. au départ du parking du col de Richemond (le bien nommé). On descend la combe de Nérichat en passant devant la combe du même nom et la stèle des maquisards. On passe ensuite devant les ruines de la « Combe à la Donné », traverse la combe du même nom et on remonte en face jusqu’au « caveau Brunet » creusé par François Brunet lui-même avec cette épitaphe « j’aime l’air pur de ma montagne ». On ne passe ensuite pas très loin de l’ancienne fruitière du plateau, on traverse la route pour prendre la montée de Recousaz. Retour par le Marais et la combe de Nérichat (toujours la) et parking du col. Bonne balade d’un vendredi, on a vu beaucoup de champignons (de toutes les couleurs) notamment des têtes de moines (Il est vrai que nous n’étions pas très loin de la grange aux moines)

Balade de 6.5 km pour 250 m de dénivelé)

Jean Michel 

 Départ dans la forêt, empruntant le chemin de Collogny, qui nous emmène jusqu’aux écuries de Vulbens, pour remonter jusqu’au plateau, et se retrouver parmi les vergers de pomme et poires du Vuache. Pendant une bonne partie de la balade, nous cheminerons, en bordure, autour, ou au milieu des arbres fruitiers, écoutant les explications de notre guide, spécialiste en la matière, en glanant même, et cueillant, les pommes tombées des arbres…. D’aucuns sont rentrés avec, dans le sac à dos, de quoi faire une bonne compote ! Le soleil est là, le temps est chaud, mais le sol est humide des pluies récentes. D’un côté, le fort L’écluse, le Vuache, de l’autre, la pointe du Mont Blanc. Nous profitons pleinement de ce bel après-midi d’automne et rentrons sans nous presser …

Balade de 11 kms et 150 m environ de dénivelé.

FR.

 12 A.S au départ, parking de « La Frasse » Temps couvert avec vues voilées- Par des sentiers aux couleurs d’automne, le groupe passe la maison forestière pour gagner le point de vue de l’Achat . Ensuite passage à l’Auger pour aller contempler le belvédère des Avalanches ( hélas brumeux) . On gagne le chalet Cotin par des passages boueux mais bordés de magnifiques champignons de taille impressionnante.  Enfin avec les tronçonneuses en bruit de fond, nous arrivons au belvédère de la Roche Fauconnière qui nous offre un magnifique panorama coloré sur la combe d’Orvaz et Belleydoux. Circuit de 12 km pour 185 m de dénivelé.  F.G

 Balade du 18 octobre 2019, autour de Musinens, 12 AS (en remplacement du Lac Genin, initialement prévu par François)

  •  Un temps incertain bien que clément au départ du point habituel de rendez-vous, pour, à pieds, par les Etournelles, gagner l’étang du Nievre, et, après la traversée de Chatillon, emprunter le petit sentier qui chemine dans le bois de la raie, jusqu’à la remontée du chemin des câbles ; Chemin étroit, et en dévers, qui permet la vue, en dessous, sur les vallées de la Semine et de la  Valserine, avec un paysage aux couleurs d’automne. Arrivée à la statue de la vierge, puis, après la photo, et sur décision collective, nous décidons de pousser la balade jusqu’à Ardon et sa chapelle. Ensuite, sous un ciel qui se gâte, nous rentrons, par l’étang du Nievre, à nouveau. Nous arrivons sous la pluie…. Balade de 10,5 kms, et dénivelé négligeable.  FR.

33 AS présents sur le parking à Nantua, longent le lac sous un soleil estival jusqu’au restaurant « Belle Rive » avant de s’engager sur un sentier escarpé mais heureusement ombragé. La montée dans les bois, par le sentier de  Maria Matre, devient moins rude, un petit air vient parfois nous rafraîchir, et des pancartes incitent à la prudence.
Nous avons remarqué, avec plaisir que les buis repoussent, bien verts, la pyrale aurait-elle été vaincue?
Nous atteignons les Fècles avec les points de vue sur le lac d’un bleu « méditerranéen » et la ville de Nantua qui s’étale à nos pieds avant de  gagner le belvédère de la Colonne (898m), dont il ne reste que le nom, puisque ce monolithe de 12000 tonnes qui menaçait de s’effondrer sur la ville,  a été abattu  le 8 août 1973.
Descente sans problème par « la Source »  et « Grange Henry » jusqu’au centre-ville.
Superbe rando automnale de 10 km  environ pour 500 m de dénivelé.
Lisette

39 AS sur le parking de la salle des fêtes de Confort sous un soleil radieux et un ciel bleu sans nuage, carrément étonnant pour un 11 octobre, se dirigent vers le Pont des Pierres.
Le site est toujours aussi impressionnant, construit en 1913, le premier pont était alors le plus haut du monde avec ses 65m sous voûte. Le second,(le pont actuel) après dynamitage du précédent en 1944, fut reconstruit en béton en 1954. Nous admirons ensuite le point de vue situé un peu plus bas qui nous montre l’ensemble de la construction, et nous longeons un sentier ombragé, en pente douce jusqu’au pont de Coz puis nous traversons le pont de Confort avant d’atteindre la Mêlée des eaux, confluent de la Semine et de la Valserine.
Pour finir, nous remontons tranquillement sur Confort.
Belle rando automnale d’environ 10km500, d’environ 4h et de dénivelé inconnu !!! Lisette

31 A.S au départ salle des fêtes de Montanges .Température assez douce rafraîchie par un petit vent.Nous grimpons derrière le cimetière pour gagner la piste qui nous emmène par « Sous Cruchon » à Communal. Traversée de Champromier , passage à la vierge qui nous offre un beau panorama sur les avalanches, au camping « Les Géorennes » et nous regagnons Montanges par le tracé de la « voie du tram » Parcours de 10 km pour un dénivelé cumulé de 280 m. F.G

  • Balade du vendredi 4 Octobre

Changement d’itinéraire pour ce vendredi à cause du temps.

Départ de la salle des fêtes de Confort par la voie du tram, arrêt à la Chapelle des Contrebandiers à Lancrans, puis grimpette jusqu’au chemin des Espagnols , chemin des Feuilles pour arriver sur la route de Menthière, descente et traversée du village de Confort pour un retour aux voitures.

Jean Michel à cueilli des champignons qu’il a gentiment donné à Geneviève…bizarre non…

10 courageux AS ont marché 2h30 pour 9km et 250 m de dénivelé ; les absents ont eu tort car nous n’avons pas été mouillés.

Rendez vous à vendredi prochain, nous irons à la mêlée des eaux. Monique

Au départ de La Croix, un petit vent frisquet nous fait enfiler polaires et coupe-vent, vite retirés après quelques centaines de mètres dans la forêt. Nous longeons Les Granges et arrivons au point de vue d’où nous avons un panorama sur la Roche Fauconnière, la Roche d’Orvaz et le villages de Belleydoux, Gobet et Désertin. Puis nous reprenons notre balade en forêt pour redescendre en direction de la maison forestière et revenir par une petite route goudronnée jusqu’aux voitures.

Belle balade automnale en forêt de 7 km et 150 m de dénivelée. A.Prelle

Marise Lansard fait un compte rendu personnel intéressant et qui sort des « sentiers battus ».

Merci Marise

Annie

PS :   je crois que nous étions 34 ou 35 ou plus ou moins !!! si quelqu’un le sait….je suis preneuse ….

« Balade à Catray

Suite à l’annulation de la sortie sur le Salève , Annie  , au pied levé a proposé une rando à Catray  Chic  !! C’est sympa !! Entourée de 31 « Amis » j’ai pris un chemin pentu , confiante mais prudente car je risque de glisser . OUF! la descente est terminée et je reprends un chemin en flanc de coteau, dans le bois qui arrive vers la route . Regroupement !

Et là , sous l’oeil avisé d’Annie tout le monde traverse la route. Le pilote reprend  son poste avec Janny et Jessy  et je repars en ne sachant pas où je vais mais je suis . Je ne parle pas trop car le chemin monte mais on discute derrière , on échange , on  rigole et je remarque que Juan freine !!! il n’ose pas dépasser Annie .Je suis contente de revoir Michelle , les « Louvion » pas vus de l’été, Christiane  devise avec Bernard sur les bienfaits et différences entre la pratique du vélo ou de la marche . J’arrive à la ferme du Diers et ensuite emprunte un sentier abîmé par les pluies de la veille : le rythme est freiné afin de ne pas tomber dans une « gouille »et reprends un chemin que je connais: il mène au Jay !!!. Toujours la même nostalgie en pensant à Mr Chappuis, puis je redescends sur Catray par un chemin devenu route forestière.

Nous arrivons sur le parking , HEUREUX . J’entends des « Merci Annie  » des » Belle Balade » des  » on a passé un bon moment »  des  » tu viens vendredi????  » des  » passe une bonne soirée » et je repars dans la voiture d’Anne Marie en évitant un carambolage avec la voiture latérale qui reculait également « 

Temps très chaud, au départ de la mairie de Bellecombe, petite bâtisse isolée au milieu des champs (pas d’habitation à l’horizon, on se demande où est le reste du village). Empruntant un bout de forêt, nous  entamons une descente jusqu’au village de vacances (bien nommé Georges Moustaki) des Moussieres, avant de gagner et traverser le village des Moussieres. Puis, alternant ombre et soleil,  à travers bois et champs, sur un terrain vallonné, en admirant, ça et là, les maisons dispersées sur de vastes étendues , des troupeaux de vaches paisibles, quelques chèvres, nous approchons et grimpons jusqu’au belvédère de la Cernaise, qui offre un panorama grandiose sur les gorges du Flumen et la vallée de Saint Claude, 700m plus bas. Sur notre droite, le village de Sepmoncel, et à perte de vue, une petite leçon de géologie du Jura, avec le paysage typique de roches plissées (anticlinal et synclinal, chapeau de gendarme). Retour par le même itinéraire, sauf, sur la fin, pour faire plus court, une “grimpette” qui coupent les jambes et le souffle de tous…ouf !!! Et  arrivée aux voitures. Belle après midi – un peu sportive – , 14kms de randonnée, et 450m de dénivelé.

FR.

29 A.S au départ de la base de loisirs de Motz Bel après midi finalement assez chaud. On grimpe pour passer Chateaufort et gagner Motz. On grimpe toujours  pour suivre « le chemin des mulets » et parvenir à un magnifique panorama sur le Rhône,la Chautagne avec au fond le le lac du Bourget, et le massif du Colombier. Redescente sportive à Motz par petit sentier et passages rocheux. Passage dans les vignes et retour par le barrage et le fond de la base de loisirs ou nous découvrons les derniers aménagements touristiques. Périple d’environ 10  km pour 440 m de dénivelé . FG

 

C’était la dernière sortie  de l’été à la journée.

Un temps idéal, doux mais frais, à permis aux AS de gravir les 700 m de dénivelée et les 20 km sans efforts et….. sans s’arrêter un instant de papoter et plaisanter !

Journée conviviale bien encadrée par nos deux pilotes avec qui nous avons admiré les beaux points de vue sur le lac, l’abbaye de Hautecombe,  la Dent du Chat. A la croix de Meyrieu le paysage a été plus difficile à nommer. Il a fallu sortie cartes et souvenirs, interroger un promeneur pour arriver à reconnaitre les sommets des Bauges et  les Aravis. Voilà une belle balade qui en appelle d’autres pour 2020 ! A Tournier

 

Reprise des balades après midi pour 7 A.S (un autre groupe étant parti à la journée au balcon du lac du Bourget). Fi des quelques gouttes et nous gagnons le Pont Carnot . Départ par un bon sentier tranquille et beau coup d’oeil sur le Fort l’Ecluse. Ensuite,un petit passage façon « parcours aventure » ( quelques bons raidillons sécurisés par des câbles,passage de passerelles pointues .. )  et nous parvenons au hameau  d’Entremont que nous traversons pour continuer en direction d’Arcine. Belle vues en face sur la vierge de Léaz et la combe de l’Enfer .Enfin retour par le même parcours « sportif » .Bonne mise en jambes  pour un aller retour de 10 km environ et  340 m de dénivelé.

 

15 AS au départ du Col de la Faucille par un beau soleil, grimpent dans un sentier forestier, laissent le GR traditionnel pour se diriger vers le Turet, toujours à l’ombre des arbres avant d’attaquer la première descente sportive.
Après avoir dépassé le col du Goleron, on atteint le point de vue du Turet (1376 m) avec une vue magnifique à 360°,sur le lac Léman, on aperçoit même le jet d’eau, le lac de Divonne, Gex, et au loin, la chaîne du Mont-blanc, une légère brume monte du lac sans nous cacher la vue.
Nous repartons toujours dans les bois, puis nous suivons une route (sans voiture!) et nous nous engageons dans un sentier étroit qui monte, qui descend jusqu’aux canyons (pas du Colorado!) avec leurs sentiers escarpés et pierreux (qui ne nous font même pas peur!) et nous font découvrir des hautes falaises abruptes, qui forment un défilé pittoresque et inattendu dans notre Jura.
Belle rando sportive de 10km et de 420 m de dénivelé, qui se termine par le verre de l’amitié offert par Jean-Michel pour son anniversaire. Lisette

 Ps : Merci à Monique Charvet pour avoir persévéré après 2 annulations pour mauvaise météo.

 

28 as au départ de Lajoux, quittent le village sous le soleil  et par  une température clémente, puis s’engagent dans les bois en montant doucement jusqu’à la Pièce du Châtelain (1270m).
De là, nous découvrons les combes vallonnées bordées de sapins. Nous continuons à marcher, entre ombre et soleil, en passant par la Sermangindre, puis la Pièce d’Aval.
Après une descente sportive, nous atteignons le lac de Lamoura, quelque peu envahi par les larges feuilles des nénuphars et cerné par le rose des épilobes.
 Le pique-nique convivial ponctué de rires, est suivi par la traversée du village de Lamoura.
Retour sans encombres avec un peu de route, de nouveau la forêt, et toujours les beaux paysages jurassiens où les différents verts des prairies, des vallons et des forêts se juxtaposent.
Superbe rando de 14km500 et 300m de dénivelé sous une température idéale.

14 AS au départ de Poncin – Montée au village  « Le Mortaray » toujours bien fleuri.. On continue en direction des Roches, passage sous l’autoroute et nous arrivons sur de beaux points de vue sur la vallée de l’Ain et l’Ile Chambod. Descente sur Merpuis  et nous gagnons notre coin pique-nique ombragé au bord de l’eau. Retour le long de la rivière, remontée sur le sentier qui nous donne une vue sur le barrage d’Allement et nous amène à « La Cueille » aux vielles pierres superbement fleuries, et son château. Enfin retour aux voitures pour terminer un périple de 19.5 km et 484 m de dénivelé et partager le verre de l’amitié. Jean Claude

26 A.S au Col de la biche. Un peu « frisquet » le matin mais on se réchauffe en action . Départ en foret par le Molard de la Biche, traversée au fond de la combe du cimetière, remontée , et nous revenons sur  les crêtes de Sur Lyand. Panorama bouché côté Alpes mais bon côté Valromey. Descente de Charbeméne à Arvière. 24 A.S partagent dans la convivialité ,  la terrine , le gratin maison, etc  ( comment dire : c’est bon, c’est copieux, il faut le vivre soi même … ) Et c’est le retour avec montée aux Crêtes de l’Hergue pour les plus courageux et combe d’Arvière pour ceux qui finissent la digestion… Boucle de 15 km  450 m de dénivelé pour les uns et 16 km 530 m de dénivelé pour les plus courageux. Belle balade sportive et roborative .. F.G

19 AS sur le parking des Affamés (tiens, déjà?) s’engagent dans un sentier forestier avant d’entamer une bonne grimpette de 45min (on était prévenus!), par un temps plutôt frisquet. Nous atteignons le col du Pralère, avant de découvrir la statue de la Vierge du même nom (à 1303m), la vue est un peu gênée par la brume, mais nous n’oublions pas la traditionnelle photo de groupe.

Nous continuons dans le froid et le brouillard mais cela n’entame pas notre bonne humeur.
Après la pointe de Branlaz et le saut de la Pucelle(1430m,)la légende veut qu’une jeune bergère se jeta dans le vide à cet endroit pour échapper aux avances d’un hardi fauconnier, nous atteignons le Prieuré de N.D des Voirons qui nous accueille gentiment pour que nous puissions pique-niquer au sec et …toujours dans la bonne humeur!
Puis nous amorçons la descente, petit à petit, le soleil nous rejoint et nous finissons la rando dans un moment de convivialité très sympathique, à Valleiry où notre pilote a la gentillesse de nous inviter pour fêter son anniversaire.
Belle rando de 13km500 et 600m de dénivelé.  Lisette

 Lundi 8 juillet 2019. L’OIGNIN avec Maryse Lemaitre et M.C

19 A.S au départ de Mataflon par une belle journée qui deviendra chaude. Nous démarrons par le bord du lac pour gagner le barrage de Charmine.. Ensuite nous suivons l’Oignin par un sentier boisé et ombragé très agréable,  superbes points de vue sur les gorges , voûtes de buis garnis de mousse, pour parvenir à Coiselet, son château, son barrage. Nous admirons quelques beaux points de vue sur la rivière AIN  et nous posons pour le pic nique. On redémarre pour grimper dans le bois des Combelles , tenter un panorama sur un réservoir hélas caché par la végétation, passer devant une colonie de vacances, et enfin  entreprendre le retour à Mataflon  par une piste bien exposée au soleil . Boucle d’environ 14 km pour un dénivelé cumulé de 480 m. F.G

 26 A.S au départ  de La Pesse . Nous démarrons par une grimpette en  sentier forestier ombragé et bordé d’une flore très colorée pour passer Le Nerbier, atteindre le gîte de Berbois et gagner la « Borne au Lion » d’ou nous bénéficions d’un superbe panorama sur la haute chaîne du Jura, le Reculet et le Crêt de Chalam. Nous continuons sur Malatrait et gagnons le belvédères du Crêt du Nerbier (1365 m). Enfin retour en direction du Berbouiller en passant prés d’un troupeau de moutons gardés par 2 patous très motivés … Balade agréable dans une relative fraîcheur d’altitude. 10.5 km pour 295 m de dénivelé. F.G

La météo annonce des orages pour l’après midi mais n’a pas découragé 10 A.S .Partis du stade d’Injoux nous sommes montés en direction de Davanod puis revenus sur Chaix . A travers bois et sur de petits chemins le mini groupe est passé sous les bois et a emprunté « le chemin du pétrole » pour revenir par le vieux village d’Injoux. Rares gouttes de pluie sur la fin de cette balade mais très gros nuage de pluie et grêle dés qu’on est rentrés chez nous !!

Balade agréable de 9.3 km pour 173 m de dénivelé. A Prelle

 Départ, sous le soleil, du parking de la Charnaz, (1246m) pour entamer une grimpette immédiate dans la forêt, jusqu’au début  de la prairie, à 1428m. Là, en empruntant  le GRP du grand tour de la Valserine, nous quittons le confort des ombrages, continuons à monter, à travers prés, contournons le Crêt de l’Eguillon. Le groupe se scinde, une petite dizaine gagnant directement le chalet du sac, dépassant la pierre à fromage, alors que les plus entraînés finissent une montée jusqu’au crêt de la goutte (1621m). Tout le monde se retrouve ensuite au chalet du sac, pour un retour par le GR9 jusqu’au col du sac, la cabane du téléphone, passant sous le téléski des Frasses. Et nous rentrons, dans la bonne humeur, après une balade de presque 8 kms et un dénivelé de 414m.

FR.

 Depuis le parking du Champ Bochard au dessus d’Echallon, 21 AS montent vers le Champ Guyot.

Petite boucle pour aller admirer les « Sabots de Vénus » ces belles orchidées qui ont élu domicile dans le coin. Puis grimpette, toujours dans la forêt, pour atteindre la prairie d’Echallon, haut lieu du maquis de la dernière guerre ; un monument y a été édifié en hommage aux Ailes Alliées. Le site est remarquable par ses hauts sapins entourant les prés verdoyants.

Retour aux voitures. Beaucoup de vent mais les grands arbres nous protègent et au cours de la balade quelque chevaux et chèvres sont venus nous saluer.

7.5 km , 200m de dénivelée . A.Prelle

  • Rando du lundi 03/06/2019

26 AS au départ de Nurieux traversent le village, puis grimpent par une chaleur moite, le long des sentiers heureusement ombragés, beau panorama sur le lac de Nantua entouré de ses montagnes.
Arrivés à la chapelle de Mornay,nous avons la surprise de voir voleter une gracieuse petite chauve-souris. 
Après avoir traversé le hameau de Vers, nous admirons les champs de coquelicots avec vue sur le Revermont et au loin le Mâconnais.
Nous atteignons Apt et son sentier de Félicien, puis nous revenons sur Mornay par la combe de Vau et nous avons pu admirer tout au long du parcours, de très belles bâtisses fleuries et bien restaurées.
Belle rando estivale d’un peu plus de 4h et 360m de dénivelé. Lisette

9 A.S. ont pris le train à Bellegarde pour Genève et 2 A.S. du Pays de Gex nous attendaient en gare de Cornavin.

  Nous sommes allés en bus (TPG) en direction de l’OMS où nous avons aperçu la chaise cassée et à l’arrivée, nous avons visité le parc de l’Impératrice et ensuite le jardin botanique aux multiples plantes, fleurs et arbres de toutes sortes.

  Puis, nous avons suivi le bord du lac ou nous avons pique-niquer en route pour aller jusqu’au pont des Bergues pour traverser le lac que nous avons longé de l’autre côté pour atteindre le parc de la Grange et celui des Eaux Vives.

  Nous avons tout admiré et en particulier les rhododendrons géants.

  Etant en avance sur l’horaire, nous sommes revenus sur nos pas jusqu’aux pierres de Niton où nous avons pris la Mouette pour retraverser le lac et ensuite on a regagné la gare à pieds.

  Très belle journée avec un soleil éclatant. Merci J.P. et Catherine. 

 

22 AS au parking du Revenet, à La Rivière au dessus de Chézery. Deux petits circuits sont proposés, celui de Troublery avec au départ une belle vue sur la vallée de la Valserine . Un détour jusqu’à la passerelle népalaise et c’est l’aventure. On passe 2 par 2 sur ce pont suspendu, quelle joie d’arriver au bout ! (c’est décidé, l’an prochain on s’inscrit à Koh Lanta ). Puis c’est le circuit des Avalanches un peu tronqué. Tout au long nous avons admiré les œuvres de José Le Piez , faites de bois et de pierres, installées en mobile , en l’air ou au sol : chacun et chacune d’entre nous a fait travailler son imagination. Retour en empruntant un court moment le lit caillouteux de la rivière.

Si vous aimez les histoires, allez voir sur internet  » Au fil d’une légende » de Sophie Desfougères et vous saurez tout sur Aâra, reine de cette forêt, de cette montagne et de cette vallée.

6 km ,280m de dénivelé. A. Prelle

 

Au vu de la météo du jour, Annie a sagement  remplacé la passerelle sous la Namphée par celle des marmites.  11 A.S se sont retrouvé à Trébillet ( fait exceptionnel 6 hommes pour 5 dames ). Entre éclaircies et pluie légère, le groupe a passé Les Arcis, gagné Longefand , traversé Saint Germain de Joux , visité la roue de l’ancienne scierie, admiré les marmites bien en eau, et regagné les voitures. Boucle d’environ 9 km, 150 m de dénivelée., et musculation pour la manœuvre permanente des parapluies. F G

 

28 AS démarrent de Champfromier sous un vent glacial qui chasse les nuages et nous offre un ciel d’un bleu estival.
Par précaution, nous montons à Communal par la route et nous continuons à travers les  bois qui déclinent tous les verts du printemps.
Nous atteignons les Avalanches où nous découvrons la résurgence de de la Trouillette, hélas sans eau, source de la Volferine.
 Nous descendons par un sentier étroit et abrupt,puis nous traversons un petit pont de pierre d’où nous pouvons admirer la Volferine « comme un torrent qui vient tout droit de la montagne »!!!
Nous passons par le le hameau de Monnetier, et deuxième vue sur la Volferine au Pont d’Enfer.
Balade de 9km et 360m de dénivelé, et finalement, le vent s’est bien calmé et on a même eu chaud!
Lisette  

23 AS présents au parking de Challonges, descendent à travers les bois Millet par un sentier étroit et glissant qui demande de la vigilance, puis nous atteignons le Rhône que nous longeons jusqu’à la passerelle proche de la fromagerie de Pyrimont.
Nous traverserons le Rhône pour suivre le sentier protégé qui nous conduit au  Pain de Sucre et sa superbe cascade déversée par la Vézeronse.
Nous remontons par le chemin du Volant, nous avons presque chaud  en remontant la côte qui nous amène à l’oratoire de la Vierge.
rando de 9,7km et de 173m de dénivelé.
Au retour ,en voiture, ramassage miraculeux d’un appareil photo appartenant à une personne du groupe!  Lisette

  • Les Moussières avec JP Louvion- Lundi 06/05/2019

    38 A.S sur la place des Moussières par un beau soleil . Départ sur route goudronnée vers Pré Granvaux puis à travers bois jusqu’ à la stèle des « Fournets » . On poursuit pour se retrouver à la ferme des Monderans ou après un petit tour improvisé de reconnaissance, nous prenons le chemin du retour.. Belle balade  dans le paysage des combes et bois jurassiens partagé  entre jonquilles, passages dans la neige de printemps, et vue au loin sur le Mont Rond et la haute chaîne. 11 km pour 190 m de dénivelée. F.G

  • Balade du vendredi 03/05/2019

      Temps incertain, ciel inquiétant, grosse averse sur le plateau de Savoie, tous ces ingrédients « printaniers » n’arrêtent pas 18 AS pour cette rando. A Seyssel le soleil est là !

Nous marchons jusqu’à l’oratoire où nous tournons en direction de Vens. Bonne grimpette pour atteindre ce beau  village et son château . Le chemin de St Jacques (à 1802km) passe par là . Puis c’est la descente jusqu’à la route avec à notre gauche le val de Fier. Petite marche sur la route pour atterrir à la base de loisirs et le sentier ornithologique que nous suivons jusqu’au barrage . Au passage nous admirons ragondin, canards, héron, poules d’eau. Le retour aux voitures se fait par le pont du Fier et la piste cyclable.

     La flore a changé, maintenant ce sont boutons d’or, silènes acaules, sauges, orchis, sainfoin, rares coquelicots etc. qui décorent les chemins.

      Le bel arbre bleu qui ornait une maison à Vens semble être un lilas de Californie ou céanothe (merci Wiki)

      Finalement, belle balade au soleil, on peut même dire qu’on a eu chaud .

     10km pour 180m de dénivelée. AP

      36 AS au départ du parking de Sur Lyand s’habillent chaudement, surpris par l’air plutôt frisquet et se dirigent vers la combe Giret et les Platières par de larges sentiers boisés traversés par des plaques de neige, eh oui, c’est le printemps !
Petite grimpette réchauffante pour atteindre le col de Charbemènes, puis les crêtes de Sur Lyand, avec une petite couche de neige et un vent presque glacial qui ne nous empêchent pas d’admirer le superbe panorama à la Griffe du Diable, avec, à droite, vue sur les trois lacs, les monts du Jura, la chaîne  des Alpes au loin, et à gauche, le vallon d’Arvières et le Valromay.
Les jonquilles aux  courtes tiges essaient de pointer « leur nez » à côté des crocus un peu froissés sous la neige, mais beaucoup d’AS ramènent leur bouquet printanier.

Rando de 9,5km et et 345 m de dénivelé..  Lisette

Les jonquilles de Sur Lyand étant sous la neige, François propose une balade de remplacement depuis l’église d’Arlod.

14 AS bravent le ciel menaçant, notre départ est salué par un coup de tonnerre !

Nous partons en direction du Sidefage que nous contournons. Petites grimpettes, descentes, passerelles (enjambant le ruisseau de la Fontaine des malades, ça ne s’invente pas !) nous amènent au belvédère surplombant le Rhône et Génissiat (plus loin à notre droite). Un petit crochet pour aller à la stèle du maquis puis, en traversant quelque prés, nous retrouvons notre sentier de départ en passant par la cabane des douaniers. Plusieurs AS découvrent cette balade. Quelques gouttes de pluie nous font sortir capuches et parapluies, vite rentrés, la balade se termine sous le soleil…

Le Rhône est bas, les ruines de l’ancien château d’Arlod face à l’église sont visibles dans le lit du fleuve.

7.3km, 135 m de dénivelée. AP

Départ du col.  Les 22 AS  , motivés, sous un soleil laiteux mais chaud, pilotés par Marie-Thé  qui connaît le « plateau  » par cœur , s’élancent par Nérichat pour atteindre  « Sur Chalamont « .                                                                                                             Petite pause avec panorama sur le Valromey avec dégustation d’œufs en chocolat et bonbons offerts par la pilote .                                                                                                       Nous poursuivons par La Grange de Recouza , le Molard Sauvage et le Crêt Dauphin tout en admirant les champs de jonquilles qui semblent souffrir de la sécheresse.

Nous descendons ensuite en traversant les « Chalets des chasseurs  » avec vue sur la Michaille .
Retour aux voitures  en 3h30 , 11kms  et 300m de dénivelée Merci Marie-Thé  .

Marise Lansard

22AS présents sur le parking de Rougeland, le temps est plus que printanier. Nous descendons au barrage de Métral et au pont des Oulles pour remonter vers la Léchère  en empruntant de temps à autre La voie du Tram.                                                             Grimpette tranquille de la Petite Côte et arrêt obligatoire à la Chapelle pour la photo de famille traditionnelle. Par la route de la Croix De Fer et la Cambochette voici Lancrans. Une dernière montée vers la fruitière et , par le chemin de la Vrillette puis le sentier des Crozets, c’est le retour au parking de départ.

10km pour 300m de dénivelée. Pas mal pour un vendredi…AP

Belle journée ensoleillée – 13 .A.S  sur les sentiers , 18 autour de la table .L’équipe parcourt d’un bon pas le sentier bords du Rhône et dans la foulée gagne le belvédère des Lades . Puis montée sur Billat .Arrivée chez Odile et Michel pour vivre un moment convivial dans la bonne humeur collective rires et chansons . Nous retrouvons avec plaisir notre dévouée trésorière, Monique, en forme avec son genou tout neuf, Les Grenouilles sont toujours aussi bien dorées.  Puis il faut bien rentrer , tilleul de Sully, pont romain et clôture de la version 2019.  Environ 15 km pour 250 m de dénivelé  chasse aux grenouilles comprise.

F.G

34 A.S au départ salle des fêtes de Montanges . Beau soleil. Le groupe s’élance par « Char de fer  » pour grimper ensuite dans la foret jusqu’au Crêtet avec une vue au passage sur la combe de Tacon. Nous quittons la route pour monter à travers bois un agréable sentier qui mène  au « Crêt Catolard », faire un petit crochet autour de du « Crêt  Menon », pour parvenir à « La Combert »par le haut en passant devant le bac de la source qui date de 1871. Enfin , c’est le retour par « Les Quarts » et le cimetière de Montanges. Boucle d’environ 11 km pour un dénivelé de 294 m. F.G

  • Le plateau de la Semine : 05.04.2019

Impossible de faire une randonnée au lac de Genin (présence de la neige). En remplacement, pour une petite mise en jambes de 1 h 30 à 2 h, je propose un parcours (sur les terres de MC Fournet !) à partir du complexe sportif de la Semine (à la Croisée). La traversée du petit bois est sans doute boueuse, la suite du trajet se déroule sur un bon chemin puis, essentiellement sur petites routes.

Départ au dessus de Vulbens (646m) par la montée, à travers bois, par le sentier de tire cul, jusqu’à la crête (856m). Un ciel voilé et une température très douce….Nous cheminons en crête, sur un sol sec et encore envahi par les feuilles brunes de l’hiver, et parmi les fleurs habituelles de printemps – scilles,  corydales, érythrones, jonquilles – la couleur bien verte et l’odeur de l’ail des ours, jusqu’au minuscule Oratoire de Ste Victoire (934m).  Quelques mètres plus bas, certains ne craignent pas de s’approcher du petit belvédère en apic, pour profiter de la vue plongeante  sur les villages de Leaz et sa vierge, Longeray, le fort l’Ecluse, le vallon du crêt d’eau, et, bien sûr, le méandre du Rhône. En place pour la  traditionnelle photo, puis nous entamons le retour en direction du Golay du Pey, et la descente douce sur Vulbens avec le sentiment d’avoir profité de cette journée printanière, avant la chute annoncée de la température, dans les jours prochains. Balade de 8km et 400 m de dénivelé environ. FR

29AS sur le parking de Saint-Germain-de-Joux par un vent quelque peu glacial, passent devant les pittoresques marmites de la Semine et s’engagent dans une grande descente vers les Arcis avant de remonter à travers bois. Nous grimpons régulièrement et du coup, nous n’avons plus froid. Nous traversons un pierrier, le bois de Beloz et nous montons toujours jusqu’au Petit Marnod (946m) point culminant de notre rando . Puis vous attaquons la descente jusqu’au belvédère de la tête de l’Aigle d’où nous avons une superbe vue sur la vallée et sur l’autoroute avec ses imposants viaducs. Nous continuons à descendre jusqu’au village de Marnod,et nous poursuivons par un sentier étroit, puis nous gagnons la route  et nous pouvons admirer deux chèvres fort élégantes dans un pré avant de rejoindre le parking. Un petit coucou de Jean-Pierre Louvion qui remercie François pour son aide pour le pilotage de cette balade sportive et vivifiante de ce début de printemps. Environ 11km, 615m de dénivelée et 4 h de marche. Lisette

Par un petit air frisquet et sous un ciel nuageux, 29 AS quittent le parking de Chêne en Semine et descendent vers Chatenot en admirant primevères et violettes qui émaillent les champs. Petite grimpette  pour arriver à l’imposante tour de Mons qui faisait partie d’un château datant de 1 290 qui appartenait au seigneur d’Arlod, vassal du comte de Genève. Cet édifice est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1 989 ( Ce n’est pas rien !!) (merci Wikipédia). Retour par Vanzy , puis nous suivons la route de  Léchaux,traversons le village d’Essertout avec une alternance de vent et de soleil, en évitant la pluie. Belle promenade de 10,8 km et 220m de dénivelé. Lisette

6 mars : 18 AS ou amis d’AS en balade, 19 au repas – Petit vent frisquet au démarrage puis le rythme de la marche aidant la chaleur revient…neige gelée au départ, douce dans les combes, RTT (raquettes tous terrains) parfois dans la traversée des bois. Sympathique randonnée le plus souvent hors traces empruntant les sentiers allant sur le Jay (Retord sud), puis Retord  nord en filant sur le Chaix et les Frasses. Arrivée à 12 h précises à l’auberge où le menu servi copieusement à satisfait la majorité des convives. Serait-ce là notre dernière balade en raquettes ? On sent que le printemps en tapinois attend son heure….A Tournier

31 AS avec Jean-Pierre Louvion, au départ du parking des Pertes sur la D84. La température est plus que printanière. Nous descendons jusqu’au pont des Oulles, traversons la Valserine pour atteindre Confort par la Voie du Tram. Puis, montée par le champ Jacob et la Grange Miraillet pour rejoindre la Chapelle de Lancrans. Là, Monique sort de son sac à dos deux grosses boîtes de bugnes. Tout le monde apprécie  ce goûter, merci à Monique . Puis, retour par la Voie du Tram et le pont des Oulles.  Belle balade de 9,5 km et environ 200m de dénivelée. AP

EVENEMENT : 100 ans de la voie du tram en 2013 :