Résumé des balades

Cliquez sur le titre de la balade pour visualiser les photos.

18 A.S au parking de La Serra. Temps couvert mais finalement sec et pas trop chaud.  On passe la passerelle au creux de vallée pour remonter sur Les Bouchoux et prendre la grimpette qui nous conduit à La Croix des Couloirs – 1 228 m. Cette croix imposante fut érigée par souscription publique en 1934, sur l’initiative du curé des Bouchoux. Elle établit un lien symbolique entre les communes de La Pesse et des Bouchoux qui n’en faisaient qu’une jusqu’en 1832. Côté ouest, on domine le village des Bouchoux et la vue s’étend au-delà des plateaux intermédiaires du Jura. Au sud, on aperçoit le Haut-Bugey et à l’est, le village de La Pesse, le Crêt de Chalam et les Monts Jura. On continue par prés et bois pour gagner « l’Enversy » et « Le Prieuré » (fondé en 1190 par les seigneurs de Châtillon-en-Michaille, aujourd’hui propriété privée). Ensuite visite de la cascade du moulin et pose pique-nique. Après café et chocolats, on remonte sur Tailla. La forme étant la, le groupe décide de rentrer par le belvédère du Cuchet d’où nous profitons d’une superbe vue et on termine par le site de la madone d’où nous voyons en face de nous la vallée des Bouchoux et la croix gravie le matin. Très agréable balade variée de 17 km pour 620 m de dénivelé. F.G

Sur les 47 AS venus à ce rendez-vous, 22 ont choisi la BD avec C. Cretel. Le car nous dépose à la chapelle Notre-Dame-de-Toute-Grâce
et nous faisons tout de suite une visite de celle-ci : belle charpente, de nombreuses œuvres offertes par des artistes connus forment le décor (Chagall, Lurçat, Léger, Rouault, Braque, Matisse…)
Puis nous commençons la lente ascension vers la passerelle 20 m au-dessus du nant Bordon, elle est bien rigide, ses 160m sont franchis allègrement même les sujettes au vertige sont arrivées au bout sans difficulté. Puis direction le Lac Vert, montée lente et arrêts fréquents c’est l’idéal pour arriver sans encombre au lac. Il est bien vert comme indiqué et de plus le cadre est magique.
Christiane propose une grimpette supplémentaire jusqu’à Plaine Joux pour quelques-uns, les autres restant au lac. Une base d’envol pour parapentistes a été installée, nous regardons « s’envoler » quelques adeptes de ce sport. Un petit tour sur ce plateau et nous redescendons avec le groupe n°2 qui nous a rejoint à ce moment-là.
C’est l’heure du déjeuner, quelle joie d’apprendre que nous serons installés en terrasse et face au décor majestueux qu’est la chaîne du Mont Blanc. Le service est impeccable, le repas copieux et très bon, la satisfaction se lit sur tous les visages « démasqués »…
Nous redescendons par le même chemin qu’à l’aller (pour éliminer un peu le repas, c’est l’idéal). Quelques-uns descendent en car.
A Assy visite de l’église pour ceux qui n’ont pu le faire le matin, cerise sur le gâteau, avec une guide.
Hélas, c’est l’heure du retour.
Très belle journée chaude et ensoleillée, sortie très réussie qui mérite d’adresser un énorme merci à François et toute son équipe pour la préparation sans faille.  AP

Ce sont 22 AS qui, à partir de Plaine Joux et sous le soleil, s’élancent pour cette randonnée d’environ 400 m.

Le passage au Lac Vert, qui porte bien son nom, déclenche les appareils photos qui ne faibliront pas durant toute la sortie. Dès le Chatelet, le Mont Blanc s’affiche tout au long de la balade, comme une carte postale : une merveille !

Le passage dans les petits hameaux fait rêver : il doit faire bon séjourner face à cette montagne !

Arrivés à Plaine Joux, nous retrouvons (non pas par hasard mais par le fait d’une organisation sans faille !!!! je plaisante !) le premier groupe qui a affronté la montée de la passerelle.

Nous tous, ensemble, la redescendrons pour reprendre le car, après la visite de la chapelle du plateau d’Assy. En attendant nous sommes divinement bien installés (toujours face au Mont Blanc) pour déguster un bon repas servi par une équipe dynamique et sympathique.

Cette deuxième sortie a été encadrée par Marie-Thérèse, Bernard et Annie.

Merci à Idriss qui est à l’origine de la rando-gourmande.

L’équipe organisatrice se fait du souci : que proposer l’année prochaine ? difficile de faire aussi bien, n’est-ce-pas ?

Annie

 

7 A.S au camping d’Artemare (à noter 4 gars pour 3 dames …) Passage devant le mémorial du chanteur Jean Marc puis départ sur le sentier du Fierloz, au milieu des buis et pins maritimes, plateau calcaire à lapiaz, formé il y a 140 millions d’années dans la mer jurassique. Détour à la statue de la vierge du Fierloz Depuis la Vierge, une très belle vue s’offre à nous. La statue a été érigée en 1896 pour commémorer le 14ème centenaire du baptême de Clovis.  On continue par la traversée du charmant village de Massigneu de Rives, ses 3 lavoirs ou l’eau coule à volonté et d’originales créations métalliques. Ensuite on marche jusqu’à la cascade de Cerveyrieu qui nous offre un beau débit. Retour à Artemare par le « chemin du Golet au Loup » pour boucler cette belle balade de 8 km et 220 m de dénivelé. F.G

 

16 A.S place Clertant. Belle journée pour cette balade reconnue avec constance et conscience par notre dévouée pilote. Départ du Moulin pour monter en pente régulière, en longeant le creux de l’Envers, par des sentiers bien ombragés jusqu’à la ferme des Platières, point haut de notre dénivelé du jour. Piquenique face au lac (mais assez voilé, le coup d’œil). On laisse la vue sur le Colomby et le Mont Rond et bonne descente en forêt pour gagner le parking des Seblines.  Aller-retour pour admirer les cascades sur le Journans, et on continue un agréable sentier forestier pour se replonger dans l’histoire aux  » Portes Sarrasines »   ou une magnifique statue posée au bord d’un canyon du Journans nous rappelle une époque où les habitants de Gex seraient allés chercher refuge au-delà de ces portes de pierre pour fuir les invasions sarrasines. Belle balade de 17 km pour 595 m de dénivelé et rafraîchissement gentiment offert par Monique au retour. F.G 

18 A.S au départ. Quelque gouttes puis météo impeccable. On grimpe le GR 65 .1ere halte à l’originale chapelle Notre Dame de la montagne. Belvédère suivant pour voir sur le coteau d’en face le tombeau de Pierre Boisson. On continue par le point de vue de Pierre Chatel et ensuite le belvédère du Rhône. Passage à la « Croix de Chevru » et on gagne le sentier du Mont Tournier pour bénéficier encore d’un beau panorama sur le Rhône.  Pique-nique de luxe à Botozel avec tables, chaises, eau courante et rosé frais. Retour tranquille à Yenne par bois et campagnes. Beau circuit panoramique de 18 km pour 500 m de dénivelé. (Note Idris : 4 étoiles) F.G

Balade prévue au Pain de Sucre mais chemins trop imbibés par les pluies de ces derniers jours, Annie nous emmène à Champfromier. Partis du camping, nous marchons par la forêt en direction de la Vierge des Géorennes, et arrivons au centre du village afin de descendre jusqu’à la Volferine. La cascade qui traverse la Pierre Percée (curiosité de l’endroit) est bien alimentée…
Traversant par le pont de bois au niveau du pylône de la télémécanique, nous remontons jusqu’au-dessus du tunnel de Domplomb. Puis c’est le Poisey, Monnetier, Moulin Dernier avec quelques maisons et fleurs par ci par là qui sont l’occasion « d’herboriser ». Enfin, c’est la descente sur Champfromier pour retrouver notre sentier de départ. Au niveau du camping, des petits lapins en liberté (pas empaillés ni en chocolat, des vrais quoi…) nous regardent passer.
7,5 km, 170 m de dénivelée. A. Prelle

 

20 AS se sont regroupés au parking des Dappes. Nous passons côté Suisse sur un large chemin herbeux bordé de champs fleuris, en direction de la Trélasse et St Cergues. Le temps est couvert. 1ère halte pour savourer les pâtes de coing de Monique avant d’entamer les différentes grimpettes successives au milieu des troupeaux qui nous encouragent au son des sonnailles. Au lieudit  » la barillette », nous pouvons admirer le lac Léman et la chaîne des Alpes. Une dernière grimpette nous amène au col de Porte où nous déjeunons. Après le repas, quelques courageux marcheront jusqu’au sommet de la Dôle vers la boule blanche (station météo et radar).

Retour par Couvaloup – 13 Kms – 500 m déniv. Merci Annie

C.CRETEL

Garés un peu au-dessus du Village d’en Haut de Charix, nous attaquons une bonne grimpette sur un sentier ombragé et parfois détérioré par le débardage dans la forêt. Un petit écart pour rendre visite à Prosper et Alphonse, 2 sapins « Présidents » plusieurs fois centenaires, portant le nom de 2 anciens maires. Puis nous reprenons la direction du lac Genin où une vie estivale s’est installée : baigneurs, joueurs de pétanque, campeurs, pique-niqueurs, etc. bref, des vacanciers profitant de ce lieu magnifique. Après un tour du lac, c’est le retour aux voitures par la route et le sentier aller. Sur la RN 84, dans les villages traversés, les maisons arborent des drapeaux de l’Ain, mais ce n’est pas en notre honneur, c’est pour le Tour de France qui traverse demain notre département, il faut donc bien l’accueillir !!!

Balade de 10 km environ et plus de 250 m de dénivelée. A Prelle

En remplacement du lundi 21 reporté pour cause météo.

Nouveau quintette (avec d’autres musiciennes et sans les chants) pour cette randonnée annulée lundi dernier et reportée ce jour (samedi).

Temps idéal pour marcher, belles prairies et combes jurassiennes toujours aussi attirantes.

Départ de Berbouiller, passage non loin de la source de la Semine, col du Nerbier, le Berbois, Borne au Lion (belle vue côté Jura). Malatrait, Crêt du Nerbier (belle vue côté monts du lyonnais), descente par le Cernois (attention mouton et patous :  chemin dévié).

Balade sympathique du fait des beaux paysages et du plaisir de se retrouver…et de bavarder. Dans l’euphorie du moment, arrêt à La Pesse dans le magasin de sport ! l’une de nous a trouvé chaussure à son pied !

Annie T

Un quintette formé de marcheuses ne craignant pas les chemins boueux est parti de « Sur Maison « sur la route de Nantua pour une balade ombragée en direction du Fond de Sème.

Accueillies par de nombreux lys martagons nous avons admiré le panorama sur le plateau du Retord surplombant le lac de Sylans et ses glaciaires. Passant par la ferme de Montoux superbement bien restaurée, nous avons rejoint la voiture pour repartir en face en direction de la Colonne. Petite route champêtre avec son troupeau de vaches accompagnées d’un taureau impressionnant par son poids et la forme de ses cornes puis petite montée pour accéder à la Colonne : là, accueillies par le soleil, nous pouvons jouir d’un point de vue sur la ville et son lac. Retour tranquille à la voiture

Outre les centaurées bleues et roses, les campanules agglomérées, les silènes enflés et autres orchis incarnats nous avons eu le bonheur de voir des lys martagons, des ancolies, des glaïeuls des marais, des filipendules et des céphalanthères. Balade bucolique et riche en botanique de 10km et 180 m de dénivelée. Marise Lansard

 Partis du viaduc SNCF, par une forte chaleur, nous descendons par les escaliers bien connus jusqu’à la Valserine
que nous longeons un petit moment. Traversée de la rivière au pont Convert pour rejoindre le moulin du même
nom (ici quelques explications de Guy et Marcel nous sont données sur les activités antérieures industrielles de ce lieu ).
Poursuite de la balade jusqu’au barrage de Métral où un cingle plongeur fait sa pause déjeuner puis Napoléon nous attend au pont des Oulles. Demi-tour et remontée à la voie du Tram mais comme il fait vraiment très chaud on oublie la boucle prévue jusqu’au cimetière de Lancrans et on revient tranquillement à l’ombre aux voitures.
6 km pour 150m de dénivelée.   AP

  • Balade du lundi 14 juin 2021 : Sortie N°1, Tour de l’Oignin avec M Lemaître, 11 AS

Départ de Le Moulin du Pont par un très beau soleil. On chemine en bordure du lac avec des cultures de l’autre côté avant d’atteindre le sous-bois agréable. Puis après une bonne grimpette  » non prévue » dans les bois de Chassagne, retour sur le bon sentier en bordure de lac accompagnés par les croassements des grenouilles. A proximité du barrage des Russes (1917) Alain nous commente l’histoire de cette construction. Puis montée vers le barrage des Trablettes (toujours sur rivière Oignin). En chemin depuis la passerelle nous admirons le saut du Torrey ainsi que les restes d’un aqueduc.

Puis demi-tour et descente vers l’usine EDF des Trablettes qui turbine l’eau amenée jusque-là par une conduite forcée depuis le barrage en amont. Traversée sur l’Oignin pour rejoindre l’autre rive du lac et retour d’abord en sous-bois puis à travers de grandes herbes en bout du lac.
Balade de 13.9 km pour 200 m de dénivelé. M. Lemaître

18 AS (dont 8 représentants de la gente masculine) se regroupent sur la place de la mairie de Maillat. Sous un ardent soleil et un ciel très bleu, nous débutons notre balade, puis arrêt à la Chapelle Saint Claire ; Courte visite mais un peu étonnés, nous remarquons 6 œufs déposés devant la statue ; une offrande ? Restons sur notre faim car pas de réponse. Un chemin empierré nous emmène vers une jolie grimpette (voilà notre dénivelé du jour) mais nous bénéficions d’une agréable fraîcheur. A travers bois, nous nous dirigeons vers l’Enversin- aux-Cotillards puis prenons la direction de Oisselaz. Petite halte au niveau d’une jolie fontaine où quelques photographes tentent « d’immortaliser » le poisson rouge qui y avait élu domicile. Traversée d’un pont puis une courte montée nous emmène en direction de la Loirette puis descente aux Boreillettes- Source de Fontanille. Nous franchissons une jolie passerelle avec le clapotis de l’eau claire et fraîche sous nos pieds. Un nouveau chemin empierré en direction du haras Maillat et, la vue au loin de l’église, nous signale notre proche arrivée aux voitures qui auront eu le temps d’emmagasiner un peu de chaleur… Jolie balade très ombragée de 10 km avec un dénivelé cumulé de 237 m.

Petite précision : Avons traversé l’Oignin, seule rivière de l’Ain circulant du Sud vers le Nord. YF

La chapelle Saint Clair ou des Rochers ou Notre Dame des sept Douleurs fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis 1931

La tradition des oeufs à Sainte Claire

Il existe beaucoup de pratiques concernant le mariage qui relèvent de la superstition, et pourtant, nombreuses sont les mariées qui se déclarent adeptes en raison de leur caractère traditionnel ou atypique. C’est notamment le cas de la coutume des œufs à Sainte Claire : La tradition des œufs à Sainte Claire consiste à faire une offrande, à l’origine d’œufs, symbole de vie et de fécondité, dans un couvent de sœurs Clarisses, dont la patronne est Sainte Claire -protectrice de la paix dans le mariage, et dont le nom a été associé au « temps clair »-.

Départ de Catray par grosse chaleur. On marche bon train par chemins et bois en direction de la ferme du Diers ; le nuage nous rattrape et c’est l’averse. Nous poursuivons pour atteindre la ferme de La Liez, le soleil est revenu et nous permet d’admirer une prairie couverte de narcisses parsemés de trolles. Plus loin ce sera un sentier bordé de myosotis. Après on rebaptise la sortie en BTT (traduire : balade tous terrains ou balade tous temps) pour arriver à la ferme Sur Le Jay et revenir aux voitures sous une seconde averse que l’on peut qualifier de diluvienne et qui nous a trempés jusqu’à la moelle. Cris et rigolades dans la dernière descente nous feront des souvenirs. Floc-Floc.
11 km pour environ 300m de dénivelés cumulés. AP

Malgré une météo pessimiste, 7 AS au départ du parking du Crêt, route de Cuvéry, pour une redécouverte d’un itinéraire du Retord nord. Nous arrivons devant la ferme du Chaix, avec l’impossibilité d’admirer le Mont Blanc ou le lac du Bourget, cachés dans une épaisse brume. Nous repartons avec un début d’averse finalement pas trop agressive. Passage par le pré de l’alouette et direction la ferme du Diers. Après quelques commentaires sur cette grande et belle bâtisse, nous nous enfonçons dans la forêt pour rejoindre le Cul de Maye.

 Surprise dans une clairière, au milieu des narcisses, des brins de muguet dont la floraison semble récente. Nous poursuivons notre itinéraire par la combe de Grassie,  arrivons à la ferme de Cherbois où  nous sommes accueillis par un troupeau de vaches bien décidé à semer la panique.
Après quelques réflexions sur les activités de la ferme de la Charnaz, nous choisissons de monter direction La Conay par un chemin très boueux, puis retour aux voitures après avoir fait de magnifiques bouquets de narcisses dans un champ blanchi par ces odorantes fleurs.
Environ 10 km pour 350 m de dénivelé.
GB

17 A.S au départ. Les quelques gouttes ne découragent pas les 17 participants. Equipement anti pluie et on se lance à travers bois à la découverte des sabots de Vénus. Ils sont là, mais un peu tôt pour les voir bien ouverts, il faudra revenir pour les voir en pleine grosseur. On continue sous une belle éclaircie vers la Pénnaillère, La pluie s’annonçant de nouveau, retour aux voitures. Après-midi vivifiant pour environ 8 km parcourus et 160 m de dénivelé. F.G

Partis de la salle des fêtes de Confort, nous prenons le sentier de Confort jusqu’à la Petite Côte puis c’est la vieille route de la petite Côte
et nous voici à la Chapelle des Contrebandiers où la petite halte habituelle est la bienvenue.
On traverse Lancrans  jusqu’au chemin de Conucle et c’est le retour par le chemin des Espagnols (renseignements fournis par Monique et Guy).
Des montées, des descentes, des « tourne à  droite » , des « tourne à gauche », mais surtout beaucoup de sous-bois très appréciés par cette chaleur orageuse.
9.3 km pour 290m de dénivelée.  AP

 

20 A.S au parking de « la Bouillette » Météo impeccable avec vues magnifiques. Départ par Grange Gaby a travers prés et bois en bénéficiant en permanence d’un panorama exceptionnel (Bassin Genevoix- lac d’Annecy dans le fond – Aravis – Chaine des Alpes) A qui reconnait les sommets dans le formidable choix présent devant nous …Passage à l’arrivée de téléphérique, plein les yeux de nouveau, et on remonte vers l’observatoire ou le spectacle continue. Perturbation dans les troupes due à un retard causé par la restitution d’un téléphone trouvé et rendu à sa propriétaire heureusement pas trop loin) Enfin retour par les alpages des Crêts avec encore un point de vue différent. Superbe balade par beau temps de 10 km pour 275m de dénivelé. F.G

13 AS prennent le départ pour le MONT CORNET. Chemin faisant nous découvrons des panneaux qui expliquent l’historique de la place forte construite en 1308 pour défendre le territoire qui ne fait pas encore parti du royaume de France

Le chemin serpente dans la forêt parfois au-dessus de l’autoroute ; Nous avons une vue magnifique sur la vallée qui mène à Nantua.
Puis durant le retour nous longeons la Doye, très joli cours d’eau dans un sous-bois, qui alimente depuis 1977 l’usine d’embouteillage d’eau de source. Celle-ci n’est pas la seule puisqu’au début du 20eme siècle 7 sources alimentaient les foyers. Marie-Claude Fournet

Balade du vendredi 28 mai 2021. Le Pont des Pierres avec M. Pillard : 18 AS

Enfin une chaude journée, on est passé de l’hiver à l’été. Partis de la salle des fêtes de Confort, nous suivons Monique qui nous mène par la Voie du Tram jusqu’à la gare de la Mulaz puis au Pont des Pierres. Surprise, G. Larmanjat nous « attend », est-il en campagne jusqu’ici ? Peu probable, c’est une équipe d’ouvriers de la DDE qui termine un chantier au niveau du pont. Continuant notre route, nous descendons avec quelques passages scabreux, jusqu’au pont de Confort et à la Mêlée des Eaux. Il faut remonter, il fait chaud, le sentier est en sous-bois et le ruisseau Vauchany apporte de la fraîcheur. Mais pour le traverser, il faut mouiller les semelles et même un peu plus pour certaines… Un petit détour pour visiter le « village des blaireaux » et ses énormes trous. Retour au point de départ par la Voie du Tram.

Belle balade de 11km pour un peu plus de 200m de dénivelée. AP

 

13 A.S au départ du parking du Crêt à Logras. Départ sous le soleil pour passer la ferme de « La Puche. » et continuer la montée en bénéficiant d’un beau panorama sur les Alpes et Genève (on voit même le jet d’eau). Mais nous sommes rattrapés par quelques gouttes qui nous imposent le mode pèlerines parapluies. Le refuge de Pré Bouillet nous offre un abri provisoire et une pose pâtes de coings biscuits. Ensuite redescente sur Farges par un agréable sentier forestier qui coupe les lacets de la route. Nous passons devant la « Pierre à Baptiste », (bloc morainique déposé lors du retrait des glaciers. On observe des cupules sur l’arête et des trous, creusés par le sieur Baptiste dans l’espoir de faire éclater la pierre et de l’exploiter.) Retour à l’église de Farges ou notre avisée Monique a prévu une navette pour emmener les chauffeurs récupérer les voitures à Logras. Belle balade forestière d’environ 9 km pour 480 m de dénivelé. F.G

  • Balade du lundi 24 mai 2021 : S2, Crêt de Tilly avec A Tournier, sortie annulée
  • Nouvelle proposition : Clarafond

8 AS au départ pour 8kms et petit dénivelé à partir de Clarafond

Temps trop incertain pour le Crêt de Tilly, Annie nous propose une balade « digestive », nous avons le plaisir de revoir Odile parmi nous (devinez l’un de nos sujets de discussion ?).

Nous montons un chemin goudronné en direction de la « Baraque » puis Quincy, chez « Pottu » où nous admirons une bassecour avec coqs, poules énormes et particulières, des lapins en liberté dans un environnement parsemé de vaisselle, cageots, et autres déchets qui trainent sans perturber ce petit monde. Nous reprenons laissant Héry à droite en longeant des cultures soit d’orge, d’avoine, de blé ou autres céréales qui restent encore à définir. Puis Peillonnex, le Tremblay pour remonter au départ sous la menace de gros nuages. Arrivés avant la pluie. G Niogret

15 A.S au départ de Dingy en Vuache. Beau soleil. On chemine en campagne au milieu des cultures de céréales en profitant du beau jaune de champs de colza. Après une bonne grimpette dans le bois du mont on gagne en plein champs la table d’orientation des « Longues Reisses » qui nous offre un magnifique 360° sur Aravis, Salève, Vuache, Jura. On suit ensuite le « sentier nature du Vuache » avec arboretum et panneaux instructifs, passage à Jonzier/Epagny et nous parvenons à Savigny ou nous visitons au passage la petite église de style baroque. Nouvelle grimpette pour rejoindre Cortagy et bénéficier d’un exceptionnel panorama sur Aravis enneigés et Mont Blanc. Et de nouveau prés et cultures pour le retour. Belle balade de 13.5 km pour 230 m de dénivelé

17 AS en 3 groupes. Pas de volontaires pour le compte rendu …..

 

13 A. S au départ de Montanges (fait exceptionnel : 6 hommes) Formation des groupes. Départ par « Char de fer »et montée sur « Le Crétet » en bénéficiant de la vue sur le bassin de Trébillet. Grimpette à travers bois pour gagner « La Combert » Redescente par Sous Cruchon passage devant la ferme des Quarts magnifiquement rénovée et retour avec vue sur le Château. Balade de 10.6 km pour 340 m de dénivelé. F.G

2 groupes de 6 bonnes marcheuses pour l’ascension du Rocher de l’Aigle.

Sous un ciel clément et une température douce, nous partons du Parking au centre de St Germain de Joux.

Nous descendons jusqu’aux Marmites avant de grimper de manière continue. Le chant du Coucou nous encourage.

Nous atteignons Arcis, Longefand, Les Combes puis Marnod, petits hameaux où les maisons anciennes sont bien entretenues.

Annie va d’un bon pas et nous essayons de garder le rythme, pour arriver, un peu essoufflées, sur une esplanade avec un rocher, sans aigle. Vue au loin sur Châtillon et les Alpes embrumées.

Une bonne descente par d’autres chemins termine cette balade tonique de 9 kms environ et 450 m de dénivelé.

Am

14 AS (dont 4 messieurs) répartis en 2 groupes pour cette balade. Nous partons en direction de Villes par le sentier bien connu qui longe prés et champs et traverse les lieux-dits Bouveiras et Champ Maillet. Descente jusqu’à la départementale que nous traversons pour commencer notre lente ascension (dur, dur). Passant par Tréliaz, les Rochettes, voici enfin le plat et la descente douce qui nous amènent à l’église d’Ochiaz. Retour aux voitures. Pendant la rando nous avons rencontré des têtes connues, Geneviève et Maryse qui faisaient un tour dans l’autre sens.
Agréable balade forestière de 7.4 km pour 240 m de dénivelée sous un soleil et une température agréable.  AP

3 groupes de 6 au parking du Fort l’écluse. Belle journée. Départ par le Lavoux que les troupes traversent malgré les remontrances d’un propriétaire qui prétendait nous faire faire ½ tour… (mais avec 15 dames A.S, il n’avait aucune chance…) Nous gagnons à travers bois la piste du fort supérieur et entamons la longue montée à la ferme « les marais ». (Les oreilles du pilote ont un peu sifflé) Avec un peu de vent, descente sur Léaz en profitant d’un beau panorama. Passage à la vierge et on descend vers le Rhône. Surprise, la passerelle sur le ruisseau de Rochefort a disparu !! Heureusement le niveau bas nous permet de traverser à « saute cailloux » On continue par les moulins de Condières et retour. Balade assez sportive de 10.2 km pour 485 m de dénivelé. F.G

9 AS en 2 groupes toujours et encore disciplinés démarrent de l’église de L’hôpital pour atteindre le village. Puis un chemin agréable entre les prés, descendant sur Vovray où pour le plaisir de Popy échappant à la vigilance d’Annie, s’élance à la poursuite d’un énorme renard. Raté !! retour penaude elle se remet dans le rang. A peine plus loin un autre puis un 3ème mais voilà : interdiction !!

Nous poursuivons par Chalavray sur un sentier qui mériterait un bon débroussaillage, longeant une ancienne carrière d’asphalte et débouchant au Château de Pyrimont ancienne propriété ayant appartenu à la mine.

Un peu de route pour rejoindre le réputé Pain de Sucre curiosité appréciée des touristes. Nous reprenons, il faut grimper à Surjoux et encore remonter pour rejoindre notre départ avec un beau panorama sur les Alpes.

Belle balade variée merci Annie. Geneviève Niogret

 

Rassemblés auprès du pilote Christiane 18 AS (16 femmes et 2 hommes restés très discrets tout au long de la balade) se sont répartis en 3 groupes bien espacés en direction de Perpignat et En Paradis par un chemin en escaliers. Là nous avons rencontré une vache égarée qui était, comme la chèvre de Mr Seguin, partie de son parc.

Est-ce l’effet du confinement, les discussions étaient animées et dans mon groupe, avaient pour thème le temps et le jardin. » Avec la bise qui ne nous quitte plus depuis 8 jours,  on ne sait plus ce qu’il faut planter pour éviter les gelées ,sachant, en plus ,les effets néfastes des Saints de Glace en Mai « Je n’ai  retenu que  » La Saint Didier remplit ton panier « 

Le chemin menant au Belvédère était bucolique avec sur la gauche des champs jaune et mauve (primevère coucou, pissenlit et cardamine des champs). Petite pose au Belvédère et retour sur Billiat par un long sentier montant régulièrement Nous arrivons, surplombant Génissiat par l’impasse des Roulettes. La randonnée se termine par un contournement des installations électriques que nous ne sommes habitués à voir sous cet angle et qui rappellent utilement que ce village reste un marqueur de notre histoire industrielle.

Balade vivifiante de 10 kms en 3h et 250 m de dénivelé

Marise Lansard

Au vu de la météo incertaine et de la neige sur les 2 parcours prévus, regroupement des 2 balades.

11 A.S motivés au départ salle des fêtes de Chatillon. Vent frais au début, puis passages ensoleillés agréables ensuite. Nous gagnons Vouvray puis l’église d’Ochiaz pour suivre le sentier des « Rochettes ». Retour par la piste forestière qui nous offre de belles vues sur le Sorgia enneigé en face et tout le plateau de la Michaille.On termine par Ardon pour boucler un parcours de 10.5 km et 240 m de dénivelé. F.G

  • Balade du vendredi 9 avril 2021.   

15 A.S. en trois groupes bien séparés sont partis en balade, par les chemins et les petites routes parmi les fleurs et les arbres fruitiers autour de Chevrier – Vulbens. 

   Avec les explications détaillées et intéressantes de Anne-Marie sur les pommiers et les poiriers, nous avons parcouru 10 Km 300 avec un dénivelé de 250 m en 2h 45mn. Très agréable après-midi, beau soleil mais un peu venté. Y.G.

11 A.S au parking du fort en 2 groupes bien disciplinés. (Bienvenue à Nathalie, nouvelle recrue) Beau soleil. Départ par le Lavoux et remontée pour traverser Longeray et gagner le Fort du haut. Belle vue. On suit ensuite le « Sentier du Fortin » qui nous offre de beaux panoramas avec les Alpes en face. Traversée de Collonges et retour par le Pont Carnot et les bords du Rhône. Belle balade de 9.5 km pour 350 m de dénivelé. F.G 

  • Balade N°2 du Lundi 5 Avril 2021 :

‌8 AS au départ du crêt du feu répartis en 2 groupes. Sous le soleil, nous traversons Arcine et descendons tranquillement vers le Rhône au niveau de Bange ou plusieurs camping-cars sont installés. Les vacanciers font des barbecues. Nous continuons sur Beauchàtel, la fruitière. Ici nous faisons un petit détour pour montrer la boulangerie qui fait du pain bio.  Nous remontons à notre point de départ.
350 m de dénivelé et 3h. Marie Claude Fournet

Tour du lac de Barterand avec Ch Cretel

3 groupes de 6 A.S à l’église de Cressin. Belle vue sur le canal du Rhône et bonne météo. Traversée de Cressin pour monter le « bois de la côte » par un sentier bordé de fleurs printanières. Redescente, traversée de la D37 et nous parvenons au lac. Intermède touristique pour admirer les magnifiques sculptures dédiées à Gargantua.

(Gargantua est un personnage taillé dans le roc au bord du lac de arterand. Mesurant onze mètres de haut et huit mètres de large, la sculpture est à la hauteur du héros inventé par Rabelais. Réalisé en 1991, cet ouvrage a demandé deux mois de travaux. Un pour découper et évacuer quatre cents tonnes de roche, un autre pour que huit artisans sculptent à même la pierre ce géant.) 

Ensuite reprise du rythme randonnée pour une bonne montée sportive en forêt qui nous amène à une superbe traversée au milieu de magnifiques parterres d’anémones forestières. Et nous terminons cette très belle balade de 9 km et 300 m de dénivelé à la satisfaction générale des participants. F.G

  • Balade N°2 du lundi 29 mars 2021

Le Vuache, avec M.C.Fournet
Départ de la petite troupe de 2 groupes de 6AS, bien séparés, du parking du Crêt du feu, alt.621m,  pour entamer immédiatement la montée raide, par un sentier jonché de feuilles, ou au travers des rochers escarpés de la dernière partie, et rejoindre le Golet du Pey (834m). Par la crête, en suivant le GR du balcon du Leman, admirant les fleurs printanières très nombreuses, nous rejoignons l’Oratoire de Sainte Victoire (932m). Un grand coup d’œil depuis les falaises, sur le serpent du Rhône, et les villages environnants, et nous rentrons par le même itinéraire, parmi le houx et les buis.
Temps printanier pour une balade de 9,4km, avec un dénivelé d’environ 500m.
Francoise R.

Ce vendredi 26 mars, 15 A.S. en 3 groupes de 5 personnes se sont retrouvées pour une balade au départ du parking du Mont des Princes pour se rendre au Château de Clermont où l’on a pu admirer cette magnifique demeure hélas fermée.

Le retour s’est fait par le bois de Vorcier, le barbouillon.

Plein soleil, mais un peu de vent.

Merci à Annie pour ces 9 Km 400 en 2 h 30 avec un dénivelé de 140 m. Y.Gay

Merci aux participants qui ont respecté avec conscience et gentillesse ces contraignantes règles sanitaires. Annie

Cette sortie aurait pu tout aussi bien s’appeler « les hameaux de Seyssel, Haute Savoie ».

A partir du pont Gallatin puis de l’oratoire, nous avons successivement traversé : chez Brun,Vens d’en Haut, Prairod d’en bas, Prairod d’en haut, le Crêt, la Romaz, chez Cudet, chez Rabut, Pologny, Seyssel village.

Pas moins de 9 hameaux : certains constitués d’une ou 2 maisons, d’autres un peu plus conséquents, certains en l’état depuis le début du siècle dernier (!), d’autres fort bien restaurés. Tous avec vue sur la vallée du Rhône, sur les crêtes du Jura depuis le Reculet en passant par le Sorgia (splendide), le Colombier et, jusqu’à la Dent du Chat.

Divinement bien protégés dans les chemins creux, il en était tout autrement sur les plateaux : enlever et remettre le coupe-vent a été une activité répétée pendant les 3 h 30 de balade. Bien ventilés, nous étions en pleine forme !

Sortie de 12 650 m et 340 m de dénivelée. A Tournier.

Les Fleurs du Vuache se transforment cette année en « Neige du Vuache ».

18 A.S au parking de La Cisette. Formation de 3 groupes. Beau temps mais frais et venteux Montée par la côte de « Tire-cul ». Sentier très humide et neige encore bien présente. Le parcours jusqu’à Sainte Victoire nous offre un paysage enneigé avec tout de même quelques endroits dégagés ou nous profitons des massifs de fleurs habituelles au Vuache. Retour par le « Golet du Pey » et redescente direction Vulbens. Boucle vivifiante ce jour de 8 km pour 400 m de dénivelé. F.G

Les marmites de St Germain de Joux avec F.Garçon

Au départ de Trébillet, 18 AS répartis en 3 groupes. Direction St Germain en laissant sur notre gauche la scierie au niveau de Tacon. Après Arcis, passage à la roue du moulin puis descente sur les marmites de géants creusées par la Semine toujours aussi gigantesques. Puis retour par un sentier montant afin de rattraper celui de l’aller. Soleil et petit vent frisquet nous ont accompagnés.

6,8km, 180m de dénivelée pour environ 2h15 de marche. AP

Au départ de l’église de Clarafond, 9 AS répartis en 2 groupes empruntent les petites routes qui nous mènent autour de Clarafond par Traînant, le Crêt du Feu, les Vernettes et Quincy.
Belle explosion de fleurs en cette fin d’hiver, soleil présent et aussi de temps à autre un petit air frais.
Parcours de 7.4km pour 120m de dénivelée et 2 h de rando. AP

18 A.S répartis en 3 groupes sur la place de Champfromier. Météo grise et froide, mais on passe entre les gouttes. Visite de la Volferine et de la « Pierre Percée » et on gagne à travers bois le tunnel de Domplomb pour suivre la voie du Tram. Passage sur la Valserine à la « Planche à Dujout » et direction Pont du Dragon par rive gauche. Traversée du pont, remontée direction Monnetier et retour. Balade très visuelle à cette époque encore libre de végétation, 9.5 km pour 360m de dénivelé. F.G

Départ du cimetière de Lancrans (en 3 groupes). Traversée de Lancrans pour monter sur Ballon. Nous attaquons la montée par le chemin des Avours. Arrivé à Pré Seigneur, nous avons une vue impressionnante sur la carrière avec le ballet des pelles et des camions.

Nous prenons la petite route pour rejoindre le chemin des Espagnols. Encore une montée en suivant le Tour de Ballon. Arrêt dans un pré où Monique nous offre ses excellentes pâtes de coing. Descente en direction de la voie du tram et retour vers les voitures. Balade de 11 km 3 et dénivelé cumulé de 438 m. Merci Monique pour cette très belle balade.

Une petite bise attendait 12 AS au départ du parking des Tennis de Frangy qui se dissipa dès la montée vers le château de COLLONGES. Nous suivons le parcours de St Jacques de Compostelle par un AM ensoleillé jusqu’à la tour de Chaumont où nous avons un paysage très dégagé. Le retour se fait par les ROCHES ; Un petit arrêt au château de COLLONGES pour l’achat d’œufs, mais l’hiver elles pondent très peu ; MC Fournet

Les nivéoles de la Valserine, par un soleil printanier avant l’heure, 18 A.S quittent le parking pour descendre directement au bord de la Valserine par le sentier étroit et pentu. Nous longeons la rive droite de « notre rivière sauvage », traversons la passerelle, puis nous nous agrippons aux mains courantes, nous sommes presque des aventuriers, (enfin presque), nous atteignons le pré des Noyers, qui nous offre le spectacle d’un parterre de nivéole blanches.

Nous traversons ensuite le pont de Coz, celui de Confort pour arriver à la Mêlée des Eaux, toujours aussi impressionnante avec ses deux couleurs qui se juxtaposent, puis nous remontons ensuite sur Confort. La traversée du ruisseau de Vauchenay nous mouille un peu les pieds. Après la Petite Côte et le Viret, nous traversons le pont des Oulles avec vue sur les marmites tourmentées, creusées par le torrent.

La balade se termine comme elle a commencé par le sentier Présidentiel, mais cette fois ça monte !

Belle promenade ensoleillée de 13km et de 400m de dénivelé.

PS : Une petite chienne noire et sympathique a dû faire le double du trajet. Lisette

19 A.S au parking de Prapon répartis en 4 groupes. Météo idéale. Départ par « Les Combes ». Un joli parterre de nivéoles débute notre départ. Nous gagnons « Moulin Neuf » et de la, nous refaisons le parcours que 2 de nos participantes effectuaient tous les jours pour gagner l’école à Echallon. (Soit environ 3 km pour 250m de dénivelé……)       Pose à l’église de Miribel et retour par Caquet et la pisciculture de Prapon. Boucle de 11.5 km pour 300 m de dénivelé. F.G

   Temps printanier, légèrement voilé, 12 AS répartis en 2 groupes au départ de la balade.
  Nous nous dirigeons vers les hauteurs d’Ochiaz, par un petit sentier réservé au passage du gibier, bien adapté à la mise en jambes.
Après avoir traversé le cheminement de la conduite du gaz, nous descendons en direction de Villes, par un sentier agréable et bien dégagé.
 Après un petit détour pour visiter ce petit village Clunisien bien restauré, nous rejoignons l’itinéraire bien connu du Pont Romain.
Quelques centaines de mètres après le pont, nous bifurquons à gauche  sur un sentier qui nous permet de rejoindre la route de Mussel et nous terminons par un autre  sentier sous Ochiaz, longeant un impressionnant dépôt de terre, pour retourner à nos véhicules.
Environ 8 km pour 2h30 de balade, plus de 200 m de dénivelé : prévision largement dépassée avec l’accord des participants.
Gb

24 A.S au parking de l’espace nature du Fier. Météo agréable. Constitution de 4 groupes espacés. Départ le long du Rhône en compagnie des cygnes et des canards, passage au barrage et nous remontons par bois, prés et vignes jusqu’au village de Motz. On continue avec vues sur tout le bassin de Serrières et le Grand Colombier en face. Traversée Châteaufort, passage en vue du château et de la chapelle et retour. Belle balade printanière d’environ 9 km et 300 m de dénivelé. F.G        

  • 19-02-2021   Belvédère des Lades avec F. Garçon

    15 AS à l’église d’Arlod. Répartis en 3 groupes espacés. Nous longeons le stade, le refuge des animaux, le Sidéfage et continuons le sentier jusqu’au belvédère pour admirer le Rhône d’une belle couleur verte. Un petit détour jusqu’à la stèle dédiée aux maquisards et nous rentrons par les prés, la cabane des douaniers et le même sentier qu’à l’aller. Un air de printemps pour cette belle après-midi, primevères et même 1 nivéole nous font oublier quelques passages boueux.
    7,7 km et 120 m de dénivelée. A.Prelle

18 A.S au départ à Cuvéry. Nous formons 3 groupes distancés.  Soleil au début puis voilé ensuite. Nous gagnons La Conay, cette fois par la piste classique bien damée. On profite du panorama, puis direction la combe de Merlogne superbement enneigée. Retour par sur les roches. Boucle d’environ 7 km pour 210 m de dénivelé. F.G

  • Balade du vendredi 12 février 2021.

5 A.S au départ salle des fêtes de Châtillon. Ciel couvert. Passage à la chapelle d’Ardon puis montée à la Lulenne ou 2 patous en garde d’un troupeau de chèvres nous accompagnent un moment. Traversée du sentier botanique, passage sur la route du pré Jeantet bordée de piles d’arbres, descente du sentier des dames et retour par la combe de vaux. Nous rejoignons les voitures aux premières gouttes de pluie …Boucle d’environ 8.5 km pour 210 m de dénivelé. F.G

17 A.S au parking Cuvery. Météo agréable – Formation de 3 groupes espacés et nous partons dans une neige fraîche recouvrant la toison rouge due au vent de sable de la veille. Comme d’habitude « Nounours » nous fait profiter de pistes « hors public » par combes et bois pour parvenir à La Conay où nous découvrons un refuge totalement rénové qui nous interpelle pour l’avenir…  

Retour sur le même principe, par « Goliat Burlet » Gentille balade d’environ 7 km pour 216 m de dénivelé. F.G

  • BD du vendredi 5 février 2021

Pilotée par MC Fournet, une équipe  BD a comme prévu (enfin !) fait une sortie sur les bords du Rhône à Seyssel.

Balade tranquille, sans dénivelée, pour une bonne remise en jambes avec 11 km en 2 h 40.

Souhaitons que les prochaines sorties puissent se réaliser dans les mêmes conditions.

17 A.S au parking de Catray par un beau soleil et une vue dégagée. Formation de 3 groupes et départs espacés par une belle piste bien damée. Au travers d’une foret magnifiquement enneigée, nous parvenons à Pra Devant. Surprise, la piste de ski habituelle est complétement encombrée sur une grande longueur par des arbres tombés, ce qui, finalement nous fait un superbe parcours à raquettes. Retour par « Le Jet », cette fois par une petite trace en pleine neige. Belle balade d’environ 7 km pour un dénivelé de 180m dans un superbe décor de carte postale qui n’existait plus que dans nos souvenirs. F.G

18 A.S au parking de Menthières. Nous formons 3 groupes espacés emmenés par Monique, JP Louvion et François. –  Beau soleil – Bonne neige porteuse (une partie des troupes n’a pas chaussé les raquettes) Tour classique par La Chernaz, Le Bon Claude et comme la forme générale était là, un petit supplément par Les Rocailles. Satisfaction générale pour un parcours d’environ 7 km et 150 m de dénivelé. F.G

Pour la première des BD 2021, grand soleil qui nous a accompagné de Bonvy à Fiolaz. Retour par Bois d’Arlod.

15 AS répartis en 2 groupes. 7 km et 170 m de dénivelé. AP

Au départ de Catray, 2 groupes se mettent en marche à raquette pour la première balade de l’année. Malgré le brouillard, le paysage est magnifique. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu un paysage de neige aussi magnifique. Montée vers Pra Devant, puis nous avons longé la piste pour redescendre vers Sur Le Jay. En fin de compte, à cause de brouillard, nous tournons à droite pour redescendre vers Catray.

Balade magnifique de 7,5 km.

Bravo François.

JP LOUVION

30 A.S à Génissiat. Belle journée. Départ en forêt pour arriver sur les hauteurs du barrage. Passage le long du « saut du ski » et on s’élance vers le Rhône. Descente physique par escaliers et passerelles bien sécurisées pour gagner le belvédère au bord du Rhône entouré de magnifiques couleurs d’automne. Ensuite on continue le long du fleuve par un sentier assez sportif pour parvenir aux anciennes carrières de roches blanches (voir lien). Remontée et retour par « sous Bognes » pour terminer une boucle de 9.5 km et 289 m de dénivelé.  FG

Lien pour infos sur les anciennes carrières :

 

Nous partons de la croix de Giron par le chemin qui mène au belvédère de la Roche Fauconnière. Un arrêt pour admirer la vue. Nous continuons par une petite montée dans la forêt. Redescente par une route goudronnée pour rejoindre le chemin qui nous emmène près de la maison forestière du Pré Drizet. Puis retour vers les voitures par une petite route.

Balade de 7 km et 180 m de dénivelé à travers une forêt remplie de couleurs d’automne pour 17 AS.

Merci François.

JPL 

28 A.S au parking de Grange Neuve route du col du Clergeon. Météo un peu fraîche et entée. Départ en direction des Granges et remontée sportive du sentier grimpeux et glissant le long du ruisseau du Vinan. Traversée du village Montclergeon pour parvenir au point culminant, la croix du Clergeon à 1025 mètres, magnifique ouvrage en béton armé, réalisé par des Compagnons du Devoir de Villaz. Superbe panorama sur la chaîne des Aravis, le Mont-Blanc, Annecy et Rumilly. On admire les 1ères couleurs d’automne, passage devant un  ancien four à charbon de bois exploité pendant la guerre, entre 1943 et 1945, par les Eaux et Forêts pour la vente et pour leurs véhicules fonctionnant au gazogène, pour parvenir à la grande cuve, il s’agit, sans doute, d’une grotte effondrée et donc d’une paroi circulaire de plus ou moins 10 m de haut, Passage au hameau de Rojux et son four à pain pour terminer cette boucle de 8.5 km pour 280m de dénivelé. F.G

  • Balade du lundi 6 octobre avec Annie

18 A.S. au départ du réservoir des Etournelles. On longe l’aéroport jusqu’au ranch. Remontée sur Vouvray pour emprunter le « chemin des dames  » en pente régulière jusqu’au chemin de la carrière d’Ardon. Passage devant la chapelle d’Ardon, descente sur Châtillon pour rejoindre l’étang du Nièvre et retour aux voitures. Bonne balade malgré l’humidité, mais bonne pour l’oxygénation. Environ 10 km pour 400m de dénivelé. J Michel.

11 inconditionnels au départ à Giron. Météo légèrement humide, mais pas assez pour décourager les courageux du jour. Fait rare : 7 gars pour 4 dames !! Nous suivons la piste vers la maison forestière en observant quelques traces de neige. Les belvédères de L’Achat er des Avalanches sont dans le brouillard. Celui de la Roche fauconnière également. Mais le groupe a parcouru d’un bon pas dans une ambiance conviviale et vivifiante la boucle de 11.5 km pour 280m de dénivelé. F.G

28 A.S sur le parking du caveau de Vongnes superbement décoré et fleuri. Départ en forêt pour gagner la table d’orientation. On continue vers Marigneu entre bois et vignes. Traversée du village, (jardins au top, fleurs, charmante petite église) pour parvenir au splendide châtaigner (né en 1448 – 10,80 m de circonférence …) On reprend les bois pour parvenir au site de la chapelle « Notre dame de Poirin derrière laquelle se dresse un original calvaire de pierres. Enfin, par bois et vignes, retour au caveau. Quelques emplettes pour certains et retour pour trouver en cours de route une forte pluie qui nous a épargné pendant la balade. Boucle de 8.5 km pour 240 m de dénivelé. F.G

 

21 A.S au parking du barrage de Verbois. Chaude journée. Nous commençons par une visite à l’étang de Bouvières. Puis nous suivons le Rhône pour bénéficier de plusieurs points de vue bien documentés sur la réserve naturelle des Teppes de Verbois et ses étangs. Nous parvenons à la rivière Allondon qui se jette dans le Rhône et que nous dominons depuis une passerelle sous la voie ferrée. Nous continuons au milieu des vignes pour traverser le village de Russin. Redescente sur la voie ferrée et retour. Agréable boucle verdoyante en territoire suisse de 6 km pour 80 m de dénivelé. F.G

32 A.S au lac de Lalleyriat . Journée chaude. Départ le long du lac ,on passe  « Le Ris » , « les Combes » ,pour parvenir « sur le Rocher » et côtoyer une première vierge.On gagne le carrefour de « La Batteuse » pour saluer une 2eme vierge .Grimpette dans le bois pour arriver à « La Vierge du Mont » et bénéficier d’un beau panorama.(Les dames du jour ont posé devant la vierge …) On continue par Le Crêt et retour le long du lac.Boucle de 8 km pour 170 m de dénivelé. F.G

19 A.S au départ de Serrières par beau temps. Nous démarrons par la montée des moulins, parcours bordé d’un important dédit d’eau, qui nous amène à la « cascade pétrifiante » magnifique site un peu hors du temps en ces périodes de sécheresse. On monte toujours pour parvenir à « La croix de Clarafond » qui nous offre une belle vue sur la Chautagne, le lac de Serrières et le Colombier en face. On termine le dénivelé pour arriver à l’impressionnant châtaigner (le diamètre du tronc serait de 1.7 m !!) On redescend en passant au bord de quelques vignes encore garnies (tentation pour la maraude …) passage devant le château de Serrières pour terminer cette gentille balade de 6 km pour 290 m de dénivelé. F.G

Cette balade a malheureusement été perturbée par une très mauvaise chute de madame Arlette Gros. Chute face avant, bosse à la tête, nombreuses éraflures et grosse douleur à l’épaule. Appel des secours. Intervention très compétente (localisation par l’appel portable, arrivée d’un tout terrain et ambulance coordonnée, soins sur place et prise en charge) Aux dernières nouvelles de cet après-midi Arlette, admise à l’hôpital de Belley  doit être opérée pour pose d’une prothèse à la tête de humérus)

Nous lui souhaitons bon courage.

23 A.S au départ de Chavanne .Belle journée . Montée soutenue par un sentier forestier bordé de cabanes de chasseurs, pour parvenir à la Mare (à sec) et la Ferme du Comte au milieu des troupeaux en pâturage. On profite d’un 1er panorama et on reprend les bois pour parvenir au Belvédère du Mont des Princes d’où comme son nom l’indique, nous bénéficions d’une vue splendide sur le Val de Fier, la Chautagne avec le Colombier en toile de fond, et le bassin de Rumilly. Descente soutenue en forêt avec encore quelques beaux coups d’œil. Passage aux ruines de « l’église sur le rhoc » au-dessus de Chavanne vestiges d’une première construction vers 520 …et dernier panorama.

Belle balade qui offre de belles vues .9 km pour 480 m de dénivelé. F.G

Nous étions 18 AS pour ouvrir la saison automnale des balades du vendredi sous un soleil d’été.

Garés sur le parking à l’entrée du village d’AIGNOZ, nous accédons rapidement à un sentier ombragé en rive droite du SERAN.

Peu d’eau dans la rivière et pas un champignon dans le sous-bois.

Arrêt sur un pont avant de reprendre le chemin de la rive gauche afin de remonter ladite rivière bordée de Balsamine de l’Himalaya jusqu’à l’entrée de la réserve naturelle.

C’est en 1984 que cette réserve naturelle de 474 hectares a été créée pour préserver ces milieux mis en danger depuis le XX siècle.

Promenade très agréable d’un sentier sur pilotis au cœur des marais de Lavours.

Malheureusement tout le mobilier pédagogique a été retiré (cause Covid).

4000 espèces de faune et de flore ont été recensées dans la réserve naturelle.

70% de ces espèces appartiennent au monde animal.Nous avons pu admirer des vaches tondeuses de la race Highland Cattle d’origine écossaise, ancêtres des aurochs.

Puis retour au parking en traversant le charmant village bugiste d’AIGNOZ aux belles maisons en pierre avec sa fontaine sculptée.

3 heures de balade douce sur 8 kms avec un fort 20m de dénivelé.

 

9 A. S (en l’absence des participants au séjour de Val Cenis) se retrouvent au « Bois de la gueule » Départ urbain, traversée de Versoix et on part sur un sentier tranquille et ombragé qui longe un petit canal qui rejoint la Versoix au Pont de Bossy.De là, nous suivons la Versoix dont le débit important nous surprend en comparaison de celui de la Valserine au même moment. Très agréable sentier qui reste tout le long au niveau de la rivière. Passage à La Batie, on continue et pose repas au bord de l’eau dans la convivialité habituelle, On continue pour quitter la rivière à Sauverny et traverser la réserve naturelle de « Combe-Chapuis », puis celle de « Pré-Béroux » pour parvenir au site « Les Douves » dont hélas les marais sont à sec… Agréable balade en territoire suisse de 16 km pour un dénivelé de 100 m environ. F. G

21 AS (record de la saison !) au départ de Lajoux, empruntent le GR9 jusqu’à « la Pièce d’Aval » à travers champs, à travers bois, je ne sais pas si c’est une illusion d’optique, mais l’herbe semble plus verte et les sapins plus hauts que « chez nous ». Puis, de la Balise d’Amont, on gagne les « Thomaris » pour descendre tranquillement sur la combe du lac de Lamoura, entouré de champs d’épilobes, avec toujours une vue imprenable sur les paysages jurassiens, pittoresques et verdoyants.
Pique-nique sympathique, à l’ombre des sapins, les guêpes ont oublié de nous importuner. Nous continuons par le Versoix où nous admirons de magnifiques bouquets de chardons violets qui parsèment les prés.
Nous ne rencontrons pas d’amoureux sur le sentier du même nom, mais après le passage au pied du crêt de la Vigoureuse(1335m), nous sommes rattrapés par un orage, bref mais rafraîchissant.
Retour sans problème par Le Fournet jusqu’au parking à Lajoux.
Belle rando de 15km et 350m de dénivelé, toujours dans la bonne humeur !
Lisette

12 A.S au camping d’Artemare. Chaude journée. Surprise, le « site de Ferloz » et le « chemin du Golet au Loup » (départ et retour de la balade prévue), sont interdits pour cause de sècheresse. Mais nos pilotes chevronnés font appel à la « fée Génie » et nous concoctent un plan bis, bravo à eux. Nous traversons Massigneu ou nous trouvons 3 lavoirs en eau (rare à notre époque) et admirons de belles sculptures métalliques. Ensuite, Champdossin, Belmont- Luthézieu, montée sur Vogland et nous gagnons les gorges de Thurinin, magnifique site où nous faisons la pause repas. On repart par un agréable sentier le long du Séran pour gagner la cascade de Cerveyrieu hélas sans eau. Et retour aux voitures en cherchant l’ombre, et profiter d’un arrêt boisons bienvenu au camping d’Artemare. Belle balade en campagne avec jardins bien entretenus, villages fleuris, de 15 km et 355 m de dénivelé. F.G

11 A.S Sur le parking de Bolozon – Journée chaude sans nuages. Départ sous le cadran solaire de Bolozon pour entamer une longue grimpette en sentier forestier ombragé jusqu’à Balvay. Aller/retour au point de vue à 360° du Mont Balvay ou nous bénéficions d’un magnifique panorama sur les méandres des gorges de l’Ain et toute la vallée. Ensuite nous gagnons Solomiat ou nous visitons la Chapelle Sainte-Marie-Madeleine entourée de son petit cimetière. On continue par le plateau des grands prés pour regagner le bois, passer devant la cascade (à sec.) et monter à Napt ou nous attend une confortable table de pique-nique. Repas dans l’ambiance habituelle ou le rosé côtoie les petits biscuits et le chocolat…A côté de nous un «  travail »  (dispositif pour ferrage chevaux et bœufs)» vestige d’une époque révolue Et il faut bien repartir …Un peu de route pour faire le détour par la Chapelle Notre-Dame de l’Étoile (dite également Chapelle des Chasseurs) datant de 1855.

Enfin, descente sur Bolozon. Nous avons au passage une vue au fond sur le viaduc de Cize Bolozon, passons sous la voie ferrée RFF, et pour finir traversée du village magnifiquement fleuri. Parcours de 13 km pour un dénivelé positif de 550 m. F.G 

  • Balade du vendredi 17 juillet

Nous sommes cinq courageuses(eux) à prendre les escaliers direction les pertes de la Valserine sous un ciel couvert.

Bonne ambiance.

Nous nous dirigeons barrage de METRAL PERTE DE LA VALSERINE puis
attaquons la grimpette pour gagner la voie du tram.et rejoindre LANCRANS.

Retour aux voitures par le pont. : 9km 200M dénivelé.

Bonnes vacances à tous.

Marcel

 

8AS présents au col de la Biche se dirigent à travers champs et sentiers boisés vers les crêtes de Sur Lyand où la vue  est toujours aussi magnifique, mais quand nous voyons les chalets d’Arvières au fond dans la vallée, nous les trouvons bien loin ( et bien bas!).
Nous croisons le papillon protégé « appolon » gris blanc aux taches orangées et nous bifurquons au col de Charbemène, nous descendons dans les bois  en admirant le sapin daubrée, arbre remarquable et une fleur vivace étonnante et très fine, l’astrance.
Nous nous régalons, comme d’habitude au chalet d’Arvières et nous reprenons courageusement la route pour attaquer une côte aussi « digestive » que pentue. Nous continuons par des sentiers ombragés avant de retrouver les crêtes de l’Ergues avec toujours une vue imprenable sur les vallées et la chaîne des Alpes.
Très belle rando de 15,5km, 620m de dénivelé et 6 h de marche.
Lisette

 

Au fil du temps

Balade champêtre ce vendredi matin pour une dizaine de marcheuses et 1 loulou entre Gigniez et Corbonod.

Rythme tranquille, propice à la contemplation, discussion ou méditation….

…balade zen comme on aime pour apprécier sans effort les paysages variés de sous-bois aux coteaux avec une vue sur la plaine paisible du Rhône…

…balade au terroir vivant, témoin du temps passé (église de Corbonod, ancien hôtel, cascade et lavoir…), du temps présent (école rénovée, lotissement fleuri, maison de retraite…)… du temps à venir (les vignes, le lagunage)….

Parcours de 7 km pour 2 h 15 à remonter le temps comme pour mieux se ressourcer, à partager, comme pour oublier tous nos soucis le temps d’une balade….

Instants précieux à renouveler dès que possible !!!!!

G Sache  

 

12 A.S au départ du col (parité 6 dames, 6 hommes…) Départ par Crêt Dauphin pour parvenir à Combe Danoi au milieu d’une magnifique haute floraison de gentianes ( si l’on écoute le dicton il devrait y avoir beaucoup de neige cet hiver..)Mais le temps se gâte, brume à l’horizon et faible pluie qui nous imposera les équipements jusqu’à midi .Passage à la croix des terments ou les patous nous rappellent très bruyamment de passer au large des moutons…Nous continuons par le Crêt du Nu ou la vue nous fait défaut et parvenons par une prairie superbement fleurie au Tumet . Grâce à l’entremise de Jean Michel, le berger nous installe gentiment tables et chaises à l’abri du vent frisquet et nous bénéficions d’un pique-nique de luxe dans une ambiance conviviale. Puis, enfin par le soleil, passage côté grange à Lucien et retour par le Gros frêne repassage croix des terments ou les érudits nous font remarquer à côté la borne de la Seraz, témoin d’une antique frontière entre France et Savoie. Enfin, retour aux voitures par les hauts de Planvanel et un crochet par la Cartarie avec cette fois une jolie vue sur les Alpes. Boucle de 20.5 km et 450 m de dénivelé.

F.G

10 AS pour cette balade douce.

Le temps est idéal pour une marche tranquille sur le chemin du Diers, puis à travers bois où nous pouvons admirer une profusion de lis martagon. Nous longeons ensuite une prairie envahie de grandes gentianes jaunes .

 Nous arrivons à Catray où nous constatons que le restaurant est fermé (définitivement) : dommage…

 Après quelques instants pour admirer le panorama (on ne s’en lasse pas), nous nous engageons dans le sentier caillouteux qui nous ramène au point de départ.

 Agréable balade de …7 km et 200m de dénivelée.

 Éliane.

9 AS au départ de Champfromier, extrêmement optimistes, sous une pluie battante, encapuchonnés jusqu’aux yeux, descendent allégrement le sentier qui conduit au site pittoresque de la Pierre Percée où la cascade traverse le rocher « percé », comme son nom l’indique.

Entre montées et descentes, dans les sentiers boisés, parfois boueux, qui nous conduisent au tunnel de Domplomb, puis à la planche à Dujout (très jolie passerelle en bois), le temps s’éclaircit, le soleil traverse les nuages et nous avons même chaud.

Nous atteignons la maison du Dragon et le pont du même nom, , nous montons jusqu’à Poizey, et nous redescendons par les prés au pont d’Enfer avec une superbe vue sur le village.

Très belle randonnée de 9km et de 270m de dénivelé.

Lisette.

  • Balade du 26 juin :

Nous n’étions que cinq au départ de Sergy pour une balade champêtre entre champs d’orge et de colza, puis à travers bois jusqu’à l’Arborétum de Rossillon.

C’est le moment de la pause avec pâtes de coing offertes par Monique ; belle vue sur le bassin genevois ; petit troupeau de moutons gardé par un Patou.

Nous arrivons dans une zone résidentielle avec de superbes propriétés, puis nous traversons Crozet sans rencontrer âme qui vive ; nous admirons les fleurs d’un tulipier.

Au retour, nous longeons le golf de Jiva Hill ; nous pressons un peu le pas en voyant les nuages, mais nous arrivons à Sergy sans une goutte de pluie. Le temps d’une photo sur un charmant petit pont et la balade est terminée, en trois heures, comme prévu : bravo, Christiane !

Et pour conclure cette agréable BD, Monique (la 2ème) nous invite à prendre l’apéro chez elle à Farges.   

Éliane.

Balade N°1 : Montanges Champfromier

Voici un mini compte rendu pour une mini participation d’as………..4 AS

Entrainés par le pas athlétique de Jean F., nous arrivons en vue de la Namphée. Après un passage sur sentier plat, nous attaquons la descente raide qui débouche sur la passerelle enjambant la Valserine, lieu sauvage, calme presque inquiétant…Après l’usine électrique et le pont de Sous-Roche, la grimpette s’annonce rude le long de la cascade de la Volferine. Le passage est étroit et escarpé. Petite visite du bas de la falaise, lieu d’escalade qui ne nous tente pas…Puis Champfromier, les Georennes et retour à Montanges. Les GPS n’étant pas d’accord entre eux, je fais une moyenne : 10,5 km et 480 m.

50 % des randonneurs du jour ne connaissaient pas cette sortie ! A Tournier

Balade N° 2 : Autour de Songieu 

CR de la randonnée du lundi 22 juin :

15 AS (raisonnablement répartis en 2 groupes, de 10 et 5) au départ de Songieu, sous un ciel nuageux, par un petit air frais, se dirigent vers l’étang des Alliettes, fréquenté par de nombreux pêcheurs bien équipés.

Après un peu de route, nous nous engageons dans les bois pour gagner le pittoresque Pont des Tines, avec ses marmites creusées par la rivière.

Après un début de balade très calme, nous découvrons des sentiers étroits et sportifs, on enjambe, on saute, (si on veut !) pour atteindre les ruines imposantes du Chateauneuf qui nous semble quelque peu ancien. Après le belvédère, un peu caché par la végétation, nous découvrons la Grotte du Pic, puis la Fontaine d’Argent avec son voile de perles d’eau, spectacle insolite et poétique.

Belle promenade d’environ 11km pour 210 m de dénivelé.

Lisette

  • Balade du 19juin 2020 – Marmites de géants.

    Le quota des marcheurs n’ayant pas été atteint ( peur du coronavirus ? fraîcheur matinale ? Tâches domestiques ? …) les 2 pilotes prévus ont regroupé leurs ouailles. Stimulée par la bonne humeur de Marcel l’équipe s’est lancée sur les chemins conduisant à Arcis (en évitant les magnifiques escargots de Bourgogne qui profitaient de la pluie nocturne) puis aux Marmites bouillonnantes par le débit de la Semine.
    Petit raidillon pour accéder à Saint Germain de Joux où nous avons pu parfaire nos connaissances sur le joyau de la commune : la roue gigantesque de la scierie Thevenin. Au retour nous avons eu une pensée pour Céline en passant devant sa maison aux volets fermés ; Dommage !
    C’était l’heure de l’apéro !!!
    Petite balade sympathique de 8 kms et 150m de dénivelée.  

Marise Lansard

  • Compte-rendu des 2 balades de ce lundi 15 juin 2020

1 – Balade du 15/06 à « les Roche d’Orvaz »

Hier j’ai entendu :<<N’oublie pas qu’il y a rando de soutien pour le service hospitalier à Annecy. Il faut que tu t’entraînes >>. Donc je me suis inscrite pour l’ascension des Roches d’Orvaz, pilotée par Annie.

    9 A.S en grande forme, certains ayant apparemment mis à profit le confinement pour parfaire leur condition physique, se sont donc élancés de l’ancienne fruitière en direction de Chatelet.

A partir du hameau de Gobet, belle montée pour arriver sur les crêtes des Roches d’Orvaz. Pas vu de faucon pèlerin qui devrait investir les lieux mais nous admirons la Roche fauconnière en face et tout en bas le vieux village d’Orvaz. Je tiens à préciser que durant toute la montée j’ai respecté la distanciation sociale, étant au moins à 30 m de mes » amis  » marcheurs. Nous avons apprécié la flore qui a « explosé » grâce au confinement et nous a offert un camaïeu de couleurs à part le lis Martagon toujours en boutons .

Au retour notre attention s’est fixée sur les nombreux lavoirs et fontaines qui ne fonctionnent que si on actionne une énorme roue.

Cette sortie, sans pluie, est une belle balade sportive de 10kms et 500 m de dénivelée.

Marise Lansard

2 – Les crêtes de Chalamont. Lundi 15 Juin 2020. Par Christiane CRETEL

10 A.S disciplinés au départ du parking « des Côves ». Belle matinée un peu fraîche au départ mais on se réchauffe vite …Départ par route et bois jusqu’au « Golet du four », courte montée un peu sportive… (mais les pâtes de coing de Monique nous ont réconforté) Ensuite cheminement par bois et prés (hautes herbes magnifiquement fleuries) pour gagner les Crêtes de Chalamont et bénéficier d’un beau panorama sur le bassin de Songieu et l’étang des Alliettes. Halte à la stèle funéraire du maquis et retour par Les Orgéres et la ferme Brunet. Agréable balade d’environ 9 km pour 350 m de dénivelé.

FG

Avec le changement d’horaire, nous nous trouvons 7 AS au départ du Replat. Petite montée vers Chez Bernod. Puis, nous continuons vers les Granges du Poizat. Nous longeons des prés remplis de fleurs sous un gentil petit soleil. Nous continuons de monter tranquillement vers la roche de Charmet à travers bois. Arrêt au belvédère du Carrelet pour admirer la vue sur Nantua et son lac. Redescente vers la Charbonnière et retour aux voitures par le même chemin.

ET, grâce à l’organisation de notre pilote (Annie) nous arrivons juste avant la pluie.

Balade de 9,8 km et 150 m de dénivelé. Merci Annie pour cette jolie balade.

Jean-Pierre

Seulement 8 AS au départ du Catray pour la reprise, nos marcheurs ont peut-être été découragés par la météo et le changement d’horaire.

Nous montons doucement par un chemin caillouteux jusqu’à la ferme des Capettes, puis nous continuons à travers bois pour gagner La Charnay, nous longeons la combe Martin, et nous descendons sur Pra Devant avant d’atteindre Le Jet ou Le Jay, le débat reste ouvert !!

Le tout avec trois misérables petites gouttes de pluie !

Balade de 10 km, 3h, et 200m de dénivelé (le tout environ !)  

Lisette

 38 AS sont présents sur le parking de La Raimont, sous un ciel d’un bleu estival, par une température printanière (on a dû se tromper de saison !) et se dirigent à travers prés vers La Conay.
Ici, nous découvrons, toujours avec le même plaisir, le splendide panorama de la chaîne des Alpes.
Nous traversons la Combe de Merlogne et ses vallons sans neige et sans herbe, nous semblent bien tristes. 
Nous rentrons par les Frasses, avec une petite grimpette, les sentiers sont à l’ombre et, (Ô surprise!), nous marchons sur la neige pendant quelques dizaines de mètres.
Rando initialement prévue pour des raquettes, de 7,5km et de 130m de dénivelé. Lisette

Bon il fallait y croire …Donc, 7 A.S au départ (et pour une fois 4 gars pour 3 dames …) Départ de Grésin, descente au pont. On gagne la « Tine de Parnant ». Traversée de la passerelle, montée sur Beauchatel. Passage à « La Fruitière », remontée (ouf) sur Eloise, et retour. Pas une goutte de pluie et même quelques apparitions de soleil. Balade assez physique de 9 km mais quand même 380 m de dénivelé. F.G 

 23 A.S au départ à la RAIMONT.

Nuit claire, bonne neige pour les raquettes. Le groupe gagne le panorama « Sur le Jet » et profite d’un beau clair de lune et aperçu sur les lumières de la ville. Retour par « Pra Devant », traversée du bois pour parvenir à « Combe Martin » et retour aux voitures. (Environ 6 km pour 2h00 de raquettes)

25 A.S pour partager un bon repas au chalet de Cuvéry.

Nous fêtons dans la convivialité l’anniversaire de Guy. Merci à l’équipe du chalet pour leur accueil on ne peut plus sympathique. F.G

 19 A.S au départ à Pré Seigneur sous un beau soleil ( si .si….) et une chaleur hors saison. Nous passons les fermes de Métral pour suivre le « sentier des coupes » en laissant à notre droite la montée au sentier des vaches et celle du sentier des gardes. Nous parvenons sur la route de Menthières pour nous engager un peu plus bas dans le chemin dit « des Espagnols » et le suivre en retour jusqu’à Pré Seigneur. Belle promenade forestière (on me taquine : par sentiers propres) de 9 km pour 318 m de dénivelé. F.G

Lien pour ceux qui souhaitent connaître un peu mieux l’histoire du chemin des Espagnols

http://champ.delette.free.fr/publications_phc/05_cheminespagnols_achat.php

 31 AS, non je me trompe,13 AS (C’est l’habitude des grands nombres!) sont présents  sur le parking de Cusinens, rue des Traîne-Bâtons, sous un ciel plutôt gris qui s’éclaircit au fur et à mesure que nous descendons au bord du Rhône par un sentier boueux et quelque peu glissant.
Nous remontons sur Beaumont Grand Essert, toujours dans la boue et par une température clémente, puis nous contournons le lac Roz plutôt marron et bien gelé.
Retour par les Rippes toujours par des sentiers boisés et  tout aussi boueux, ce qui n’altère en rien notre bonne humeur et n’empêche pas Rémi et Jean-Michel de nous divertir avec leurs réparties drôles et amusantes.
Sympathique rando de 10km et de 195m de dénivelé.

Lisette

Nous nous engageons sur un chemin dans une grande combe en passant par Fichin, sous un soleil agréable malgré la bise. Nous traversons le pont sur la Semine peu avant le Moulin Neuf. Puis nous gravissons la côte Druet à travers la forêt d’où nous pouvons admirer durant quelques minutes 4 biches dans un champ.

Nous faisons une halte près de l’Eglise de Miribel/Echallon avant de reprendre le chemin du retour par Caquet et la pisciculture de Prapont.  

Grand merci à François pour cette balade de 11 Kms 700 et 324 m de dénivelé.

C.C.

 A défaut d’aller fouler la neige manquante à Menthières, 32 AS se sont regroupés à Vanchy. On attaque direct la pente pour monter par les Mollasses jusqu’à la route du Crêt d’ Eau. Descente sur Léaz avec vue sur le Fort l’Ecluse. On rejoint Grésin par Les Népliers sous un beau soleil. Remontée au niveau du stade de Vanchy et retour. Boucle d’environ 9 km pour quand même 270 m de dénivelé.

F.G

 9 A.S motivés pour aller voir la maison illuminée de Challonges ………..depuis Franclens . Départ mairie de Franclens . Petites routes , chemins, la nuit tombe, et nous parvenons devant cette maison superbement décorée ( le propriétaire nous explique qu’il met une semaine pour la mise en place).On écoute la gentille chanson du père Noël , on admire le magnifique décor clignotant ( ben oui avec chocolats, papillotes et vin chaud gentiment amené par Annie …) ,Retour à Franclens aux lampes frontales en admirant au passage quelques autres belles illuminations. Petit tour dans Franclens pour contempler encore quelques belles réalisations . Périple de 12 km pour 80 m de dénivelé.

F.G 

 Dur dur de réussir des photos de nuit ….

Ci joint le lien pour les photos du jour ( pardon de la nuit …) et un petit film  ( je demande indulgence….)

 Temps très ensoleillé, ciel très bleu, au départ de la Raymont. Nous empruntons l’itinéraire « classique », sur le sentier parfois enneigé, parfois gelé, parfois boueux, rendant l’avancée difficile, et nous engageons dans le bois de la Jalinière, pour gagner et traverser la très longue combe Martin. Au bout de la combe, courte montée ardue, dans la neige fondante, les branchages et les rochers, jusqu’à La Croix de Montlery, pour profiter d’une vue large et dégagée sur la chaîne des Alpes.  Ensuite c’est la descente, pour récupérer et suivre le sentier du grand tour de la Valserine, et, en longeant le bois de Pra devant, boucler notre tour et regagner le parking de la Raymond. Un tour de 7,6kms et dénivelé de 230m.

FR.

28 AS présents sur le parking de Confort se dirigent vars le Pont des Pierres sous un ciel tout gris et par une température assez douce sans inquiéter trois chamois qui broutent tranquillement.
Nous attaquons une petite grimpette qui nous conduit à Montanges puis nous descendons jusqu’à la stèle de la Croix du Parc. Nous empruntons ensuite un sentier étroit et boueux qui nous mène à la Mêlée des Eaux  qui a perdu ses couleurs d’azur de l’été et nous dévoile un courant agité.
De là nous remontons sur Confort et certains (et certaines!) se posent des questions sur la couleur du feuillage de la montagne, violet, grenat ? Les paris sont ouverts !
Dernière rando du lundi de l’année : 9 km et 240 m de dénivelé.
Joyeuses fêtes de fin d’année à tous et à toutes !  

Lisette

23 AS au départ du cimetière de Pougny le Haut. Après ces derniers jours noyés dans le brouillard, le soleil revient pour cette balade. Nous descendons sur les sentiers, en forêt ou au milieu des champs, puis remontons jusqu’à la route où une énorme turbine exposée témoigne du passé du barrage de Chancy-Pougny. Enfin nous voici au marais de l’Etournel classé ENS (site Espaces Naturels Sensibles) par la Communauté Européenne. Nous sommes entre le Rhône et les marais, mais, en cette saison, il y a peu d’oiseaux, les migrations sont terminées et beaucoup restent cachés. Seuls quelques cygnes, une aigrette et un canard montrent le bout de leur bec.

Nous terminons le circuit et remontons aux voitures avec l’envie d’y revenir au printemps prochain.

7km et 159 m de dénivelée. AP

 Partis de Chatillon, les AS font une heure de montée pour atteindre la route stratégique. S’ils avaient froid sur le parking, la grimpette les a bien réchauffés. Descente sans problème au-dessus du Pré Jantet pour se retrouver au niveau de La Chaudavie avant  d’emprunter le chemin des Dames. A Ardon, les AS s’arrêtent pour saluer la famille Louvion et prendre des nouvelles de JPL dont le genou n’est pas encore opérant.

Les chemins sont certes détrempés mais pas spécialement boueux (les couches de feuilles font éponges !).

Sortie de 2 h 45, 9 km et 350 m de dénivelée. A Tournier

 42 A.S se retrouvent à l’église du Poizat. Temps couvert assez frais. Le groupe passe « le Replat » pour s’engager à travers bois sur le « sentier des écureuils » et parvenir au belvédère du Peney qui nous offre un splendide panorama sur le bassin du lac de Sylans. Ensuite, passage par Les Granges du Poizat, quartier d’en haut, traversée de la combe à Viar et retour au point de départ.

Belle boucle d’automne de 10 km et 185m de dénivelé. F.G

 

En compagnie d’un vent frisquet et d’un ciel bien gris, nous descendons par les Charmasses, à travers champs et forêt. Direction le Grand Essert, puis, aux premières maisons de Bel Air nous bifurquons sur la gauche jusqu’à l’étang Roz. Tiens, tiens, des têtes connues, nous croisons le club de mycologie bellegardien à la recherche de quelques spécimens rares. Après un tour d’étang, et bien protégés du vent en forêt, retour aux voitures par la route des « traîne bâton », les chaussures crottées et, pour certains, quelques pieds de mouton dans le sac.

Bonne balade de 8km et quand même 55m de dénivelée … AP

 24 A.S au départ salle des fêtes de Chatillon. Bel après-midi (frisquet). Nous inaugurons la nouvelle piste « cyclo/pédestre » qui nous conduit à Vouvray. Traversée des 2 villages pour atteindre l’église d’Ochiaz. Grimpette sur le sentier de « La Rochette » pour rejoindre la piste forestière que nous suivons avec une belle vue sur le Sorgia enneigé et qui nous amène à la route au-dessus de Vouvray. Enfin, descente sur Ardon et retour aux voitures. Gentille boucle de 11 km pour 193m de dénivelé. F.G

 

 Un temps ensoleillé, mais frais, de fin d’automne – après la 1ère neige tombée la veille – pour une promenade facile, au départ de l’esplanade du lac, par la voie récemment aménagée, en direction de La Cluse. Nous longeons la falaise des Fècles, mais petit bémol, avec le bruit du trafic incessant de la nationale, et rejoignons le petit parc du château de la Cluse, lieu de quiétude pour les visiteurs en été. Ensuite, en suivant l’itinéraire piétonnier du bord du lac, sous les Grands Rochers, nous rentrons à bonne allure. Tour du lac en 7km, bouclé en 1h 45……

FR.

%MCEPASTEBIN%

26 AS, dont un petit bonhomme courageux de 6 ans, partent de Charix et attaquent une courte grimpette pour se mettre en appétit.
Puis nous nous engageons dans des sentiers forestiers par une température un peu frisquette. Nous rencontrons une famille d’ânes et d’ânons (5 au total) « au regard si doux », qui posent pour la photo !
Nous continuons jusqu’au lac Genin en traversant quelques épisodes boueux qui ne nous font même pas peur! Nous faisons le tour du lac avant de prendre le chemin du retour toujours dans les bois, et nous atteignons Charix par un sentier champêtre qui nous permet d’admirer une campagne de carte postale avec le clocher du village qui pointe à travers champs.
Nous avons même la surprise de découvrir une plaque sur une maison indiquant « Les Cévennes » et le « Mont Aigoual ». Dépaysement garanti !
Belle rando automnale de 12km et 245m de dénivelé. 

Lisette

Bel après-midi un peu frisquet (sommets du Sorgia et crêt de Chalam enneigés)

Sous la houlette de Marie Thé (que personne ne dépasse, règlement oblige.) 14 A.S. au départ du parking du col de Richemond (le bien nommé). On descend la combe de Nérichat en passant devant la combe du même nom et la stèle des maquisards. On passe ensuite devant les ruines de la « Combe à la Donné », traverse la combe du même nom et on remonte en face jusqu’au « caveau Brunet » creusé par François Brunet lui-même avec cette épitaphe « j’aime l’air pur de ma montagne ». On ne passe ensuite pas très loin de l’ancienne fruitière du plateau, on traverse la route pour prendre la montée de Recousaz. Retour par le Marais et la combe de Nérichat (toujours la) et parking du col. Bonne balade d’un vendredi, on a vu beaucoup de champignons (de toutes les couleurs) notamment des têtes de moines (Il est vrai que nous n’étions pas très loin de la grange aux moines)

Balade de 6.5 km pour 250 m de dénivelé)

Jean Michel 

 Départ dans la forêt, empruntant le chemin de Collogny, qui nous emmène jusqu’aux écuries de Vulbens, pour remonter jusqu’au plateau, et se retrouver parmi les vergers de pomme et poires du Vuache. Pendant une bonne partie de la balade, nous cheminerons, en bordure, autour, ou au milieu des arbres fruitiers, écoutant les explications de notre guide, spécialiste en la matière, en glanant même, et cueillant, les pommes tombées des arbres…. D’aucuns sont rentrés avec, dans le sac à dos, de quoi faire une bonne compote ! Le soleil est là, le temps est chaud, mais le sol est humide des pluies récentes. D’un côté, le fort L’écluse, le Vuache, de l’autre, la pointe du Mont Blanc. Nous profitons pleinement de ce bel après-midi d’automne et rentrons sans nous presser …

Balade de 11 kms et 150 m environ de dénivelé.

FR.

 12 A.S au départ, parking de « La Frasse » Temps couvert avec vues voilées- Par des sentiers aux couleurs d’automne, le groupe passe la maison forestière pour gagner le point de vue de l’Achat . Ensuite passage à l’Auger pour aller contempler le belvédère des Avalanches ( hélas brumeux) . On gagne le chalet Cotin par des passages boueux mais bordés de magnifiques champignons de taille impressionnante.  Enfin avec les tronçonneuses en bruit de fond, nous arrivons au belvédère de la Roche Fauconnière qui nous offre un magnifique panorama coloré sur la combe d’Orvaz et Belleydoux. Circuit de 12 km pour 185 m de dénivelé.  F.G

 Balade du 18 octobre 2019, autour de Musinens, 12 AS (en remplacement du Lac Genin, initialement prévu par François)

  •  Un temps incertain bien que clément au départ du point habituel de rendez-vous, pour, à pieds, par les Etournelles, gagner l’étang du Nievre, et, après la traversée de Chatillon, emprunter le petit sentier qui chemine dans le bois de la raie, jusqu’à la remontée du chemin des câbles ; Chemin étroit, et en dévers, qui permet la vue, en dessous, sur les vallées de la Semine et de la  Valserine, avec un paysage aux couleurs d’automne. Arrivée à la statue de la vierge, puis, après la photo, et sur décision collective, nous décidons de pousser la balade jusqu’à Ardon et sa chapelle. Ensuite, sous un ciel qui se gâte, nous rentrons, par l’étang du Nievre, à nouveau. Nous arrivons sous la pluie…. Balade de 10,5 kms, et dénivelé négligeable.  FR.

33 AS présents sur le parking à Nantua, longent le lac sous un soleil estival jusqu’au restaurant « Belle Rive » avant de s’engager sur un sentier escarpé mais heureusement ombragé. La montée dans les bois, par le sentier de  Maria Matre, devient moins rude, un petit air vient parfois nous rafraîchir, et des pancartes incitent à la prudence.
Nous avons remarqué, avec plaisir que les buis repoussent, bien verts, la pyrale aurait-elle été vaincue?
Nous atteignons les Fècles avec les points de vue sur le lac d’un bleu « méditerranéen » et la ville de Nantua qui s’étale à nos pieds avant de  gagner le belvédère de la Colonne (898m), dont il ne reste que le nom, puisque ce monolithe de 12000 tonnes qui menaçait de s’effondrer sur la ville,  a été abattu  le 8 août 1973.
Descente sans problème par « la Source »  et « Grange Henry » jusqu’au centre-ville.
Superbe rando automnale de 10 km  environ pour 500 m de dénivelé.
Lisette

39 AS sur le parking de la salle des fêtes de Confort sous un soleil radieux et un ciel bleu sans nuage, carrément étonnant pour un 11 octobre, se dirigent vers le Pont des Pierres.
Le site est toujours aussi impressionnant, construit en 1913, le premier pont était alors le plus haut du monde avec ses 65m sous voûte. Le second,(le pont actuel) après dynamitage du précédent en 1944, fut reconstruit en béton en 1954. Nous admirons ensuite le point de vue situé un peu plus bas qui nous montre l’ensemble de la construction, et nous longeons un sentier ombragé, en pente douce jusqu’au pont de Coz puis nous traversons le pont de Confort avant d’atteindre la Mêlée des eaux, confluent de la Semine et de la Valserine.
Pour finir, nous remontons tranquillement sur Confort.
Belle rando automnale d’environ 10km500, d’environ 4h et de dénivelé inconnu !!! Lisette

31 A.S au départ salle des fêtes de Montanges .Température assez douce rafraîchie par un petit vent.Nous grimpons derrière le cimetière pour gagner la piste qui nous emmène par « Sous Cruchon » à Communal. Traversée de Champromier , passage à la vierge qui nous offre un beau panorama sur les avalanches, au camping « Les Géorennes » et nous regagnons Montanges par le tracé de la « voie du tram » Parcours de 10 km pour un dénivelé cumulé de 280 m. F.G

  • Balade du vendredi 4 Octobre

Changement d’itinéraire pour ce vendredi à cause du temps.

Départ de la salle des fêtes de Confort par la voie du tram, arrêt à la Chapelle des Contrebandiers à Lancrans, puis grimpette jusqu’au chemin des Espagnols , chemin des Feuilles pour arriver sur la route de Menthière, descente et traversée du village de Confort pour un retour aux voitures.

Jean Michel à cueilli des champignons qu’il a gentiment donné à Geneviève…bizarre non…

10 courageux AS ont marché 2h30 pour 9km et 250 m de dénivelé ; les absents ont eu tort car nous n’avons pas été mouillés.

Rendez vous à vendredi prochain, nous irons à la mêlée des eaux. Monique

Au départ de La Croix, un petit vent frisquet nous fait enfiler polaires et coupe-vent, vite retirés après quelques centaines de mètres dans la forêt. Nous longeons Les Granges et arrivons au point de vue d’où nous avons un panorama sur la Roche Fauconnière, la Roche d’Orvaz et le villages de Belleydoux, Gobet et Désertin. Puis nous reprenons notre balade en forêt pour redescendre en direction de la maison forestière et revenir par une petite route goudronnée jusqu’aux voitures.

Belle balade automnale en forêt de 7 km et 150 m de dénivelée. A.Prelle

Marise Lansard fait un compte rendu personnel intéressant et qui sort des « sentiers battus ».

Merci Marise

Annie

PS :   je crois que nous étions 34 ou 35 ou plus ou moins !!! si quelqu’un le sait….je suis preneuse ….

« Balade à Catray

Suite à l’annulation de la sortie sur le Salève , Annie  , au pied levé a proposé une rando à Catray  Chic  !! C’est sympa !! Entourée de 31 « Amis » j’ai pris un chemin pentu , confiante mais prudente car je risque de glisser . OUF! la descente est terminée et je reprends un chemin en flanc de coteau, dans le bois qui arrive vers la route . Regroupement !

Et là , sous l’oeil avisé d’Annie tout le monde traverse la route. Le pilote reprend  son poste avec Janny et Jessy  et je repars en ne sachant pas où je vais mais je suis . Je ne parle pas trop car le chemin monte mais on discute derrière , on échange , on  rigole et je remarque que Juan freine !!! il n’ose pas dépasser Annie .Je suis contente de revoir Michelle , les « Louvion » pas vus de l’été, Christiane  devise avec Bernard sur les bienfaits et différences entre la pratique du vélo ou de la marche . J’arrive à la ferme du Diers et ensuite emprunte un sentier abîmé par les pluies de la veille : le rythme est freiné afin de ne pas tomber dans une « gouille »et reprends un chemin que je connais: il mène au Jay !!!. Toujours la même nostalgie en pensant à Mr Chappuis, puis je redescends sur Catray par un chemin devenu route forestière.

Nous arrivons sur le parking , HEUREUX . J’entends des « Merci Annie  » des » Belle Balade » des  » on a passé un bon moment »  des  » tu viens vendredi????  » des  » passe une bonne soirée » et je repars dans la voiture d’Anne Marie en évitant un carambolage avec la voiture latérale qui reculait également « 

Temps très chaud, au départ de la mairie de Bellecombe, petite bâtisse isolée au milieu des champs (pas d’habitation à l’horizon, on se demande où est le reste du village). Empruntant un bout de forêt, nous  entamons une descente jusqu’au village de vacances (bien nommé Georges Moustaki) des Moussieres, avant de gagner et traverser le village des Moussieres. Puis, alternant ombre et soleil,  à travers bois et champs, sur un terrain vallonné, en admirant, ça et là, les maisons dispersées sur de vastes étendues , des troupeaux de vaches paisibles, quelques chèvres, nous approchons et grimpons jusqu’au belvédère de la Cernaise, qui offre un panorama grandiose sur les gorges du Flumen et la vallée de Saint Claude, 700m plus bas. Sur notre droite, le village de Sepmoncel, et à perte de vue, une petite leçon de géologie du Jura, avec le paysage typique de roches plissées (anticlinal et synclinal, chapeau de gendarme). Retour par le même itinéraire, sauf, sur la fin, pour faire plus court, une “grimpette” qui coupent les jambes et le souffle de tous…ouf !!! Et  arrivée aux voitures. Belle après midi – un peu sportive – , 14kms de randonnée, et 450m de dénivelé.

FR.

29 A.S au départ de la base de loisirs de Motz Bel après midi finalement assez chaud. On grimpe pour passer Chateaufort et gagner Motz. On grimpe toujours  pour suivre « le chemin des mulets » et parvenir à un magnifique panorama sur le Rhône,la Chautagne avec au fond le le lac du Bourget, et le massif du Colombier. Redescente sportive à Motz par petit sentier et passages rocheux. Passage dans les vignes et retour par le barrage et le fond de la base de loisirs ou nous découvrons les derniers aménagements touristiques. Périple d’environ 10  km pour 440 m de dénivelé . FG

 

C’était la dernière sortie  de l’été à la journée.

Un temps idéal, doux mais frais, à permis aux AS de gravir les 700 m de dénivelée et les 20 km sans efforts et….. sans s’arrêter un instant de papoter et plaisanter !

Journée conviviale bien encadrée par nos deux pilotes avec qui nous avons admiré les beaux points de vue sur le lac, l’abbaye de Hautecombe,  la Dent du Chat. A la croix de Meyrieu le paysage a été plus difficile à nommer. Il a fallu sortie cartes et souvenirs, interroger un promeneur pour arriver à reconnaitre les sommets des Bauges et  les Aravis. Voilà une belle balade qui en appelle d’autres pour 2020 ! A Tournier

 

Reprise des balades après midi pour 7 A.S (un autre groupe étant parti à la journée au balcon du lac du Bourget). Fi des quelques gouttes et nous gagnons le Pont Carnot . Départ par un bon sentier tranquille et beau coup d’oeil sur le Fort l’Ecluse. Ensuite,un petit passage façon « parcours aventure » ( quelques bons raidillons sécurisés par des câbles,passage de passerelles pointues .. )  et nous parvenons au hameau  d’Entremont que nous traversons pour continuer en direction d’Arcine. Belle vues en face sur la vierge de Léaz et la combe de l’Enfer .Enfin retour par le même parcours « sportif » .Bonne mise en jambes  pour un aller retour de 10 km environ et  340 m de dénivelé.

 

15 AS au départ du Col de la Faucille par un beau soleil, grimpent dans un sentier forestier, laissent le GR traditionnel pour se diriger vers le Turet, toujours à l’ombre des arbres avant d’attaquer la première descente sportive.
Après avoir dépassé le col du Goleron, on atteint le point de vue du Turet (1376 m) avec une vue magnifique à 360°,sur le lac Léman, on aperçoit même le jet d’eau, le lac de Divonne, Gex, et au loin, la chaîne du Mont-blanc, une légère brume monte du lac sans nous cacher la vue.
Nous repartons toujours dans les bois, puis nous suivons une route (sans voiture!) et nous nous engageons dans un sentier étroit qui monte, qui descend jusqu’aux canyons (pas du Colorado!) avec leurs sentiers escarpés et pierreux (qui ne nous font même pas peur!) et nous font découvrir des hautes falaises abruptes, qui forment un défilé pittoresque et inattendu dans notre Jura.
Belle rando sportive de 10km et de 420 m de dénivelé, qui se termine par le verre de l’amitié offert par Jean-Michel pour son anniversaire. Lisette

 Ps : Merci à Monique Charvet pour avoir persévéré après 2 annulations pour mauvaise météo.

 

28 as au départ de Lajoux, quittent le village sous le soleil  et par  une température clémente, puis s’engagent dans les bois en montant doucement jusqu’à la Pièce du Châtelain (1270m).
De là, nous découvrons les combes vallonnées bordées de sapins. Nous continuons à marcher, entre ombre et soleil, en passant par la Sermangindre, puis la Pièce d’Aval.
Après une descente sportive, nous atteignons le lac de Lamoura, quelque peu envahi par les larges feuilles des nénuphars et cerné par le rose des épilobes.
 Le pique-nique convivial ponctué de rires, est suivi par la traversée du village de Lamoura.
Retour sans encombres avec un peu de route, de nouveau la forêt, et toujours les beaux paysages jurassiens où les différents verts des prairies, des vallons et des forêts se juxtaposent.
Superbe rando de 14km500 et 300m de dénivelé sous une température idéale.

14 AS au départ de Poncin – Montée au village  « Le Mortaray » toujours bien fleuri.. On continue en direction des Roches, passage sous l’autoroute et nous arrivons sur de beaux points de vue sur la vallée de l’Ain et l’Ile Chambod. Descente sur Merpuis  et nous gagnons notre coin pique-nique ombragé au bord de l’eau. Retour le long de la rivière, remontée sur le sentier qui nous donne une vue sur le barrage d’Allement et nous amène à « La Cueille » aux vielles pierres superbement fleuries, et son château. Enfin retour aux voitures pour terminer un périple de 19.5 km et 484 m de dénivelé et partager le verre de l’amitié. Jean Claude

26 A.S au Col de la biche. Un peu « frisquet » le matin mais on se réchauffe en action . Départ en foret par le Molard de la Biche, traversée au fond de la combe du cimetière, remontée , et nous revenons sur  les crêtes de Sur Lyand. Panorama bouché côté Alpes mais bon côté Valromey. Descente de Charbeméne à Arvière. 24 A.S partagent dans la convivialité ,  la terrine , le gratin maison, etc  ( comment dire : c’est bon, c’est copieux, il faut le vivre soi même … ) Et c’est le retour avec montée aux Crêtes de l’Hergue pour les plus courageux et combe d’Arvière pour ceux qui finissent la digestion… Boucle de 15 km  450 m de dénivelé pour les uns et 16 km 530 m de dénivelé pour les plus courageux. Belle balade sportive et roborative .. F.G

19 AS sur le parking des Affamés (tiens, déjà?) s’engagent dans un sentier forestier avant d’entamer une bonne grimpette de 45min (on était prévenus!), par un temps plutôt frisquet. Nous atteignons le col du Pralère, avant de découvrir la statue de la Vierge du même nom (à 1303m), la vue est un peu gênée par la brume, mais nous n’oublions pas la traditionnelle photo de groupe.

Nous continuons dans le froid et le brouillard mais cela n’entame pas notre bonne humeur.
Après la pointe de Branlaz et le saut de la Pucelle(1430m,)la légende veut qu’une jeune bergère se jeta dans le vide à cet endroit pour échapper aux avances d’un hardi fauconnier, nous atteignons le Prieuré de N.D des Voirons qui nous accueille gentiment pour que nous puissions pique-niquer au sec et …toujours dans la bonne humeur!
Puis nous amorçons la descente, petit à petit, le soleil nous rejoint et nous finissons la rando dans un moment de convivialité très sympathique, à Valleiry où notre pilote a la gentillesse de nous inviter pour fêter son anniversaire.
Belle rando de 13km500 et 600m de dénivelé.  Lisette

 Lundi 8 juillet 2019. L’OIGNIN avec Maryse Lemaitre et M.C

19 A.S au départ de Mataflon par une belle journée qui deviendra chaude. Nous démarrons par le bord du lac pour gagner le barrage de Charmine.. Ensuite nous suivons l’Oignin par un sentier boisé et ombragé très agréable,  superbes points de vue sur les gorges , voûtes de buis garnis de mousse, pour parvenir à Coiselet, son château, son barrage. Nous admirons quelques beaux points de vue sur la rivière AIN  et nous posons pour le pic nique. On redémarre pour grimper dans le bois des Combelles , tenter un panorama sur un réservoir hélas caché par la végétation, passer devant une colonie de vacances, et enfin  entreprendre le retour à Mataflon  par une piste bien exposée au soleil . Boucle d’environ 14 km pour un dénivelé cumulé de 480 m. F.G

 26 A.S au départ  de La Pesse . Nous démarrons par une grimpette en  sentier forestier ombragé et bordé d’une flore très colorée pour passer Le Nerbier, atteindre le gîte de Berbois et gagner la « Borne au Lion » d’ou nous bénéficions d’un superbe panorama sur la haute chaîne du Jura, le Reculet et le Crêt de Chalam. Nous continuons sur Malatrait et gagnons le belvédères du Crêt du Nerbier (1365 m). Enfin retour en direction du Berbouiller en passant prés d’un troupeau de moutons gardés par 2 patous très motivés … Balade agréable dans une relative fraîcheur d’altitude. 10.5 km pour 295 m de dénivelé. F.G

La météo annonce des orages pour l’après midi mais n’a pas découragé 10 A.S .Partis du stade d’Injoux nous sommes montés en direction de Davanod puis revenus sur Chaix . A travers bois et sur de petits chemins le mini groupe est passé sous les bois et a emprunté « le chemin du pétrole » pour revenir par le vieux village d’Injoux. Rares gouttes de pluie sur la fin de cette balade mais très gros nuage de pluie et grêle dés qu’on est rentrés chez nous !!

Balade agréable de 9.3 km pour 173 m de dénivelé. A Prelle

 Départ, sous le soleil, du parking de la Charnaz, (1246m) pour entamer une grimpette immédiate dans la forêt, jusqu’au début  de la prairie, à 1428m. Là, en empruntant  le GRP du grand tour de la Valserine, nous quittons le confort des ombrages, continuons à monter, à travers prés, contournons le Crêt de l’Eguillon. Le groupe se scinde, une petite dizaine gagnant directement le chalet du sac, dépassant la pierre à fromage, alors que les plus entraînés finissent une montée jusqu’au crêt de la goutte (1621m). Tout le monde se retrouve ensuite au chalet du sac, pour un retour par le GR9 jusqu’au col du sac, la cabane du téléphone, passant sous le téléski des Frasses. Et nous rentrons, dans la bonne humeur, après une balade de presque 8 kms et un dénivelé de 414m.

FR.

 Depuis le parking du Champ Bochard au dessus d’Echallon, 21 AS montent vers le Champ Guyot.

Petite boucle pour aller admirer les « Sabots de Vénus » ces belles orchidées qui ont élu domicile dans le coin. Puis grimpette, toujours dans la forêt, pour atteindre la prairie d’Echallon, haut lieu du maquis de la dernière guerre ; un monument y a été édifié en hommage aux Ailes Alliées. Le site est remarquable par ses hauts sapins entourant les prés verdoyants.

Retour aux voitures. Beaucoup de vent mais les grands arbres nous protègent et au cours de la balade quelque chevaux et chèvres sont venus nous saluer.

7.5 km , 200m de dénivelée . A.Prelle

  • Rando du lundi 03/06/2019

26 AS au départ de Nurieux traversent le village, puis grimpent par une chaleur moite, le long des sentiers heureusement ombragés, beau panorama sur le lac de Nantua entouré de ses montagnes.
Arrivés à la chapelle de Mornay,nous avons la surprise de voir voleter une gracieuse petite chauve-souris. 
Après avoir traversé le hameau de Vers, nous admirons les champs de coquelicots avec vue sur le Revermont et au loin le Mâconnais.
Nous atteignons Apt et son sentier de Félicien, puis nous revenons sur Mornay par la combe de Vau et nous avons pu admirer tout au long du parcours, de très belles bâtisses fleuries et bien restaurées.
Belle rando estivale d’un peu plus de 4h et 360m de dénivelé. Lisette

9 A.S. ont pris le train à Bellegarde pour Genève et 2 A.S. du Pays de Gex nous attendaient en gare de Cornavin.

  Nous sommes allés en bus (TPG) en direction de l’OMS où nous avons aperçu la chaise cassée et à l’arrivée, nous avons visité le parc de l’Impératrice et ensuite le jardin botanique aux multiples plantes, fleurs et arbres de toutes sortes.

  Puis, nous avons suivi le bord du lac ou nous avons pique-niquer en route pour aller jusqu’au pont des Bergues pour traverser le lac que nous avons longé de l’autre côté pour atteindre le parc de la Grange et celui des Eaux Vives.

  Nous avons tout admiré et en particulier les rhododendrons géants.

  Etant en avance sur l’horaire, nous sommes revenus sur nos pas jusqu’aux pierres de Niton où nous avons pris la Mouette pour retraverser le lac et ensuite on a regagné la gare à pieds.

  Très belle journée avec un soleil éclatant. Merci J.P. et Catherine. 

 

22 AS au parking du Revenet, à La Rivière au dessus de Chézery. Deux petits circuits sont proposés, celui de Troublery avec au départ une belle vue sur la vallée de la Valserine . Un détour jusqu’à la passerelle népalaise et c’est l’aventure. On passe 2 par 2 sur ce pont suspendu, quelle joie d’arriver au bout ! (c’est décidé, l’an prochain on s’inscrit à Koh Lanta ). Puis c’est le circuit des Avalanches un peu tronqué. Tout au long nous avons admiré les œuvres de José Le Piez , faites de bois et de pierres, installées en mobile , en l’air ou au sol : chacun et chacune d’entre nous a fait travailler son imagination. Retour en empruntant un court moment le lit caillouteux de la rivière.

Si vous aimez les histoires, allez voir sur internet  » Au fil d’une légende » de Sophie Desfougères et vous saurez tout sur Aâra, reine de cette forêt, de cette montagne et de cette vallée.

6 km ,280m de dénivelé. A. Prelle

 

Au vu de la météo du jour, Annie a sagement  remplacé la passerelle sous la Namphée par celle des marmites.  11 A.S se sont retrouvé à Trébillet ( fait exceptionnel 6 hommes pour 5 dames ). Entre éclaircies et pluie légère, le groupe a passé Les Arcis, gagné Longefand , traversé Saint Germain de Joux , visité la roue de l’ancienne scierie, admiré les marmites bien en eau, et regagné les voitures. Boucle d’environ 9 km, 150 m de dénivelée., et musculation pour la manœuvre permanente des parapluies. F G

 

28 AS démarrent de Champfromier sous un vent glacial qui chasse les nuages et nous offre un ciel d’un bleu estival.
Par précaution, nous montons à Communal par la route et nous continuons à travers les  bois qui déclinent tous les verts du printemps.
Nous atteignons les Avalanches où nous découvrons la résurgence de de la Trouillette, hélas sans eau, source de la Volferine.
 Nous descendons par un sentier étroit et abrupt,puis nous traversons un petit pont de pierre d’où nous pouvons admirer la Volferine « comme un torrent qui vient tout droit de la montagne »!!!
Nous passons par le le hameau de Monnetier, et deuxième vue sur la Volferine au Pont d’Enfer.
Balade de 9km et 360m de dénivelé, et finalement, le vent s’est bien calmé et on a même eu chaud!
Lisette  

23 AS présents au parking de Challonges, descendent à travers les bois Millet par un sentier étroit et glissant qui demande de la vigilance, puis nous atteignons le Rhône que nous longeons jusqu’à la passerelle proche de la fromagerie de Pyrimont.
Nous traverserons le Rhône pour suivre le sentier protégé qui nous conduit au  Pain de Sucre et sa superbe cascade déversée par la Vézeronse.
Nous remontons par le chemin du Volant, nous avons presque chaud  en remontant la côte qui nous amène à l’oratoire de la Vierge.
rando de 9,7km et de 173m de dénivelé.
Au retour ,en voiture, ramassage miraculeux d’un appareil photo appartenant à une personne du groupe!  Lisette

  • Les Moussières avec JP Louvion- Lundi 06/05/2019

    38 A.S sur la place des Moussières par un beau soleil . Départ sur route goudronnée vers Pré Granvaux puis à travers bois jusqu’ à la stèle des « Fournets » . On poursuit pour se retrouver à la ferme des Monderans ou après un petit tour improvisé de reconnaissance, nous prenons le chemin du retour.. Belle balade  dans le paysage des combes et bois jurassiens partagé  entre jonquilles, passages dans la neige de printemps, et vue au loin sur le Mont Rond et la haute chaîne. 11 km pour 190 m de dénivelée. F.G

  • Balade du vendredi 03/05/2019

      Temps incertain, ciel inquiétant, grosse averse sur le plateau de Savoie, tous ces ingrédients « printaniers » n’arrêtent pas 18 AS pour cette rando. A Seyssel le soleil est là !

Nous marchons jusqu’à l’oratoire où nous tournons en direction de Vens. Bonne grimpette pour atteindre ce beau  village et son château . Le chemin de St Jacques (à 1802km) passe par là . Puis c’est la descente jusqu’à la route avec à notre gauche le val de Fier. Petite marche sur la route pour atterrir à la base de loisirs et le sentier ornithologique que nous suivons jusqu’au barrage . Au passage nous admirons ragondin, canards, héron, poules d’eau. Le retour aux voitures se fait par le pont du Fier et la piste cyclable.

     La flore a changé, maintenant ce sont boutons d’or, silènes acaules, sauges, orchis, sainfoin, rares coquelicots etc. qui décorent les chemins.

      Le bel arbre bleu qui ornait une maison à Vens semble être un lilas de Californie ou céanothe (merci Wiki)

      Finalement, belle balade au soleil, on peut même dire qu’on a eu chaud .

     10km pour 180m de dénivelée. AP

      36 AS au départ du parking de Sur Lyand s’habillent chaudement, surpris par l’air plutôt frisquet et se dirigent vers la combe Giret et les Platières par de larges sentiers boisés traversés par des plaques de neige, eh oui, c’est le printemps !
Petite grimpette réchauffante pour atteindre le col de Charbemènes, puis les crêtes de Sur Lyand, avec une petite couche de neige et un vent presque glacial qui ne nous empêchent pas d’admirer le superbe panorama à la Griffe du Diable, avec, à droite, vue sur les trois lacs, les monts du Jura, la chaîne  des Alpes au loin, et à gauche, le vallon d’Arvières et le Valromay.
Les jonquilles aux  courtes tiges essaient de pointer « leur nez » à côté des crocus un peu froissés sous la neige, mais beaucoup d’AS ramènent leur bouquet printanier.

Rando de 9,5km et et 345 m de dénivelé..  Lisette

Les jonquilles de Sur Lyand étant sous la neige, François propose une balade de remplacement depuis l’église d’Arlod.

14 AS bravent le ciel menaçant, notre départ est salué par un coup de tonnerre !

Nous partons en direction du Sidefage que nous contournons. Petites grimpettes, descentes, passerelles (enjambant le ruisseau de la Fontaine des malades, ça ne s’invente pas !) nous amènent au belvédère surplombant le Rhône et Génissiat (plus loin à notre droite). Un petit crochet pour aller à la stèle du maquis puis, en traversant quelque prés, nous retrouvons notre sentier de départ en passant par la cabane des douaniers. Plusieurs AS découvrent cette balade. Quelques gouttes de pluie nous font sortir capuches et parapluies, vite rentrés, la balade se termine sous le soleil…

Le Rhône est bas, les ruines de l’ancien château d’Arlod face à l’église sont visibles dans le lit du fleuve.

7.3km, 135 m de dénivelée. AP

Départ du col.  Les 22 AS  , motivés, sous un soleil laiteux mais chaud, pilotés par Marie-Thé  qui connaît le « plateau  » par cœur , s’élancent par Nérichat pour atteindre  « Sur Chalamont « .                                                                                                             Petite pause avec panorama sur le Valromey avec dégustation d’œufs en chocolat et bonbons offerts par la pilote .                                                                                                       Nous poursuivons par La Grange de Recouza , le Molard Sauvage et le Crêt Dauphin tout en admirant les champs de jonquilles qui semblent souffrir de la sécheresse.

Nous descendons ensuite en traversant les « Chalets des chasseurs  » avec vue sur la Michaille .
Retour aux voitures  en 3h30 , 11kms  et 300m de dénivelée Merci Marie-Thé  .

Marise Lansard

22AS présents sur le parking de Rougeland, le temps est plus que printanier. Nous descendons au barrage de Métral et au pont des Oulles pour remonter vers la Léchère  en empruntant de temps à autre La voie du Tram.                                                             Grimpette tranquille de la Petite Côte et arrêt obligatoire à la Chapelle pour la photo de famille traditionnelle. Par la route de la Croix De Fer et la Cambochette voici Lancrans. Une dernière montée vers la fruitière et , par le chemin de la Vrillette puis le sentier des Crozets, c’est le retour au parking de départ.

10km pour 300m de dénivelée. Pas mal pour un vendredi…AP

Belle journée ensoleillée – 13 .A.S  sur les sentiers , 18 autour de la table .L’équipe parcourt d’un bon pas le sentier bords du Rhône et dans la foulée gagne le belvédère des Lades . Puis montée sur Billat .Arrivée chez Odile et Michel pour vivre un moment convivial dans la bonne humeur collective rires et chansons . Nous retrouvons avec plaisir notre dévouée trésorière, Monique, en forme avec son genou tout neuf, Les Grenouilles sont toujours aussi bien dorées.  Puis il faut bien rentrer , tilleul de Sully, pont romain et clôture de la version 2019.  Environ 15 km pour 250 m de dénivelé  chasse aux grenouilles comprise.

F.G

34 A.S au départ salle des fêtes de Montanges . Beau soleil. Le groupe s’élance par « Char de fer  » pour grimper ensuite dans la foret jusqu’au Crêtet avec une vue au passage sur la combe de Tacon. Nous quittons la route pour monter à travers bois un agréable sentier qui mène  au « Crêt Catolard », faire un petit crochet autour de du « Crêt  Menon », pour parvenir à « La Combert »par le haut en passant devant le bac de la source qui date de 1871. Enfin , c’est le retour par « Les Quarts » et le cimetière de Montanges. Boucle d’environ 11 km pour un dénivelé de 294 m. F.G

  • Le plateau de la Semine : 05.04.2019

Impossible de faire une randonnée au lac de Genin (présence de la neige). En remplacement, pour une petite mise en jambes de 1 h 30 à 2 h, je propose un parcours (sur les terres de MC Fournet !) à partir du complexe sportif de la Semine (à la Croisée). La traversée du petit bois est sans doute boueuse, la suite du trajet se déroule sur un bon chemin puis, essentiellement sur petites routes.

Départ au dessus de Vulbens (646m) par la montée, à travers bois, par le sentier de tire cul, jusqu’à la crête (856m). Un ciel voilé et une température très douce….Nous cheminons en crête, sur un sol sec et encore envahi par les feuilles brunes de l’hiver, et parmi les fleurs habituelles de printemps – scilles,  corydales, érythrones, jonquilles – la couleur bien verte et l’odeur de l’ail des ours, jusqu’au minuscule Oratoire de Ste Victoire (934m).  Quelques mètres plus bas, certains ne craignent pas de s’approcher du petit belvédère en apic, pour profiter de la vue plongeante  sur les villages de Leaz et sa vierge, Longeray, le fort l’Ecluse, le vallon du crêt d’eau, et, bien sûr, le méandre du Rhône. En place pour la  traditionnelle photo, puis nous entamons le retour en direction du Golay du Pey, et la descente douce sur Vulbens avec le sentiment d’avoir profité de cette journée printanière, avant la chute annoncée de la température, dans les jours prochains. Balade de 8km et 400 m de dénivelé environ. FR

29AS sur le parking de Saint-Germain-de-Joux par un vent quelque peu glacial, passent devant les pittoresques marmites de la Semine et s’engagent dans une grande descente vers les Arcis avant de remonter à travers bois. Nous grimpons régulièrement et du coup, nous n’avons plus froid. Nous traversons un pierrier, le bois de Beloz et nous montons toujours jusqu’au Petit Marnod (946m) point culminant de notre rando . Puis vous attaquons la descente jusqu’au belvédère de la tête de l’Aigle d’où nous avons une superbe vue sur la vallée et sur l’autoroute avec ses imposants viaducs. Nous continuons à descendre jusqu’au village de Marnod,et nous poursuivons par un sentier étroit, puis nous gagnons la route  et nous pouvons admirer deux chèvres fort élégantes dans un pré avant de rejoindre le parking. Un petit coucou de Jean-Pierre Louvion qui remercie François pour son aide pour le pilotage de cette balade sportive et vivifiante de ce début de printemps. Environ 11km, 615m de dénivelée et 4 h de marche. Lisette

Par un petit air frisquet et sous un ciel nuageux, 29 AS quittent le parking de Chêne en Semine et descendent vers Chatenot en admirant primevères et violettes qui émaillent les champs. Petite grimpette  pour arriver à l’imposante tour de Mons qui faisait partie d’un château datant de 1 290 qui appartenait au seigneur d’Arlod, vassal du comte de Genève. Cet édifice est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1 989 ( Ce n’est pas rien !!) (merci Wikipédia). Retour par Vanzy , puis nous suivons la route de  Léchaux,traversons le village d’Essertout avec une alternance de vent et de soleil, en évitant la pluie. Belle promenade de 10,8 km et 220m de dénivelé. Lisette

6 mars : 18 AS ou amis d’AS en balade, 19 au repas – Petit vent frisquet au démarrage puis le rythme de la marche aidant la chaleur revient…neige gelée au départ, douce dans les combes, RTT (raquettes tous terrains) parfois dans la traversée des bois. Sympathique randonnée le plus souvent hors traces empruntant les sentiers allant sur le Jay (Retord sud), puis Retord  nord en filant sur le Chaix et les Frasses. Arrivée à 12 h précises à l’auberge où le menu servi copieusement à satisfait la majorité des convives. Serait-ce là notre dernière balade en raquettes ? On sent que le printemps en tapinois attend son heure….A Tournier

31 AS avec Jean-Pierre Louvion, au départ du parking des Pertes sur la D84. La température est plus que printanière. Nous descendons jusqu’au pont des Oulles, traversons la Valserine pour atteindre Confort par la Voie du Tram. Puis, montée par le champ Jacob et la Grange Miraillet pour rejoindre la Chapelle de Lancrans. Là, Monique sort de son sac à dos deux grosses boîtes de bugnes. Tout le monde apprécie  ce goûter, merci à Monique . Puis, retour par la Voie du Tram et le pont des Oulles.  Belle balade de 9,5 km et environ 200m de dénivelée. AP

EVENEMENT : 100 ans de la voie du tram en 2013 :

Une petite bise attendait 12 AS au départ du parking des Tennis de Frangy qui se dissipa dès la montée vers le château de COLLONGES. Nous suivons le parcours de St Jacques de Compostelle par un AM ensoleillé jusqu’à la tour de Chaumont où nous avons un paysage très dégagé. Le retour se fait par les ROCHES ; Un petit arrêt au château de COLLONGES pour l’achat d’œufs, mais l’hiver elles pondent très peu ; MC Fournet

Les nivéoles de la Valserine, par un soleil printanier avant l’heure, 18 A.S quittent le parking pour descendre directement au bord de la Valserine par le sentier étroit et pentu. Nous longeons la rive droite de « notre rivière sauvage », traversons la passerelle, puis nous nous agrippons aux mains courantes, nous sommes presque des aventuriers, (enfin presque), nous atteignons le pré des Noyers, qui nous offre le spectacle d’un parterre de nivéole blanches.

Nous traversons ensuite le pont de Coz, celui de Confort pour arriver à la Mêlée des Eaux, toujours aussi impressionnante avec ses deux couleurs qui se juxtaposent, puis nous remontons ensuite sur Confort. La traversée du ruisseau de Vauchenay nous mouille un peu les pieds. Après la Petite Côte et le Viret, nous traversons le pont des Oulles avec vue sur les marmites tourmentées, creusées par le torrent.

La balade se termine comme elle a commencé par le sentier Présidentiel, mais cette fois ça monte !

Belle promenade ensoleillée de 13km et de 400m de dénivelé.

PS : Une petite chienne noire et sympathique a dû faire le double du trajet. Lisette

19 A.S au parking de Prapon répartis en 4 groupes. Météo idéale. Départ par « Les Combes ». Un joli parterre de nivéoles débute notre départ. Nous gagnons « Moulin Neuf » et de la, nous refaisons le parcours que 2 de nos participantes effectuaient tous les jours pour gagner l’école à Echallon. (Soit environ 3 km pour 250m de dénivelé……)       Pose à l’église de Miribel et retour par Caquet et la pisciculture de Prapon. Boucle de 11.5 km pour 300 m de dénivelé. F.G

   Temps printanier, légèrement voilé, 12 AS répartis en 2 groupes au départ de la balade.
  Nous nous dirigeons vers les hauteurs d’Ochiaz, par un petit sentier réservé au passage du gibier, bien adapté à la mise en jambes.
Après avoir traversé le cheminement de la conduite du gaz, nous descendons en direction de Villes, par un sentier agréable et bien dégagé.
 Après un petit détour pour visiter ce petit village Clunisien bien restauré, nous rejoignons l’itinéraire bien connu du Pont Romain.
Quelques centaines de mètres après le pont, nous bifurquons à gauche  sur un sentier qui nous permet de rejoindre la route de Mussel et nous terminons par un autre  sentier sous Ochiaz, longeant un impressionnant dépôt de terre, pour retourner à nos véhicules.
Environ 8 km pour 2h30 de balade, plus de 200 m de dénivelé : prévision largement dépassée avec l’accord des participants.
Gb

24 A.S au parking de l’espace nature du Fier. Météo agréable. Constitution de 4 groupes espacés. Départ le long du Rhône en compagnie des cygnes et des canards, passage au barrage et nous remontons par bois, prés et vignes jusqu’au village de Motz. On continue avec vues sur tout le bassin de Serrières et le Grand Colombier en face. Traversée Châteaufort, passage en vue du château et de la chapelle et retour. Belle balade printanière d’environ 9 km et 300 m de dénivelé. F.G        

  • 19-02-2021   Belvédère des Lades avec F. Garçon

    15 AS à l’église d’Arlod. Répartis en 3 groupes espacés. Nous longeons le stade, le refuge des animaux, le Sidéfage et continuons le sentier jusqu’au belvédère pour admirer le Rhône d’une belle couleur verte. Un petit détour jusqu’à la stèle dédiée aux maquisards et nous rentrons par les prés, la cabane des douaniers et le même sentier qu’à l’aller. Un air de printemps pour cette belle après-midi, primevères et même 1 nivéole nous font oublier quelques passages boueux.
    7,7 km et 120 m de dénivelée. A.Prelle

18 A.S au départ à Cuvéry. Nous formons 3 groupes distancés.  Soleil au début puis voilé ensuite. Nous gagnons La Conay, cette fois par la piste classique bien damée. On profite du panorama, puis direction la combe de Merlogne superbement enneigée. Retour par sur les roches. Boucle d’environ 7 km pour 210 m de dénivelé. F.G

  • Balade du vendredi 12 février 2021.

5 A.S au départ salle des fêtes de Châtillon. Ciel couvert. Passage à la chapelle d’Ardon puis montée à la Lulenne ou 2 patous en garde d’un troupeau de chèvres nous accompagnent un moment. Traversée du sentier botanique, passage sur la route du pré Jeantet bordée de piles d’arbres, descente du sentier des dames et retour par la combe de vaux. Nous rejoignons les voitures aux premières gouttes de pluie …Boucle d’environ 8.5 km pour 210 m de dénivelé. F.G

17 A.S au parking Cuvery. Météo agréable – Formation de 3 groupes espacés et nous partons dans une neige fraîche recouvrant la toison rouge due au vent de sable de la veille. Comme d’habitude « Nounours » nous fait profiter de pistes « hors public » par combes et bois pour parvenir à La Conay où nous découvrons un refuge totalement rénové qui nous interpelle pour l’avenir…  

Retour sur le même principe, par « Goliat Burlet » Gentille balade d’environ 7 km pour 216 m de dénivelé. F.G

  • BD du vendredi 5 février 2021

Pilotée par MC Fournet, une équipe  BD a comme prévu (enfin !) fait une sortie sur les bords du Rhône à Seyssel.

Balade tranquille, sans dénivelée, pour une bonne remise en jambes avec 11 km en 2 h 40.

Souhaitons que les prochaines sorties puissent se réaliser dans les mêmes conditions.

17 A.S au parking de Catray par un beau soleil et une vue dégagée. Formation de 3 groupes et départs espacés par une belle piste bien damée. Au travers d’une foret magnifiquement enneigée, nous parvenons à Pra Devant. Surprise, la piste de ski habituelle est complétement encombrée sur une grande longueur par des arbres tombés, ce qui, finalement nous fait un superbe parcours à raquettes. Retour par « Le Jet », cette fois par une petite trace en pleine neige. Belle balade d’environ 7 km pour un dénivelé de 180m dans un superbe décor de carte postale qui n’existait plus que dans nos souvenirs. F.G

18 A.S au parking de Menthières. Nous formons 3 groupes espacés emmenés par Monique, JP Louvion et François. –  Beau soleil – Bonne neige porteuse (une partie des troupes n’a pas chaussé les raquettes) Tour classique par La Chernaz, Le Bon Claude et comme la forme générale était là, un petit supplément par Les Rocailles. Satisfaction générale pour un parcours d’environ 7 km et 150 m de dénivelé. F.G

Pour la première des BD 2021, grand soleil qui nous a accompagné de Bonvy à Fiolaz. Retour par Bois d’Arlod.

15 AS répartis en 2 groupes. 7 km et 170 m de dénivelé. AP

Au départ de Catray, 2 groupes se mettent en marche à raquette pour la première balade de l’année. Malgré le brouillard, le paysage est magnifique. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu un paysage de neige aussi magnifique. Montée vers Pra Devant, puis nous avons longé la piste pour redescendre vers Sur Le Jay. En fin de compte, à cause de brouillard, nous tournons à droite pour redescendre vers Catray.

Balade magnifique de 7,5 km.

Bravo François.

JP LOUVION

30 A.S à Génissiat. Belle journée. Départ en forêt pour arriver sur les hauteurs du barrage. Passage le long du « saut du ski » et on s’élance vers le Rhône. Descente physique par escaliers et passerelles bien sécurisées pour gagner le belvédère au bord du Rhône entouré de magnifiques couleurs d’automne. Ensuite on continue le long du fleuve par un sentier assez sportif pour parvenir aux anciennes carrières de roches blanches (voir lien). Remontée et retour par « sous Bognes » pour terminer une boucle de 9.5 km et 289 m de dénivelé.  FG

Lien pour infos sur les anciennes carrières :

 

Nous partons de la croix de Giron par le chemin qui mène au belvédère de la Roche Fauconnière. Un arrêt pour admirer la vue. Nous continuons par une petite montée dans la forêt. Redescente par une route goudronnée pour rejoindre le chemin qui nous emmène près de la maison forestière du Pré Drizet. Puis retour vers les voitures par une petite route.

Balade de 7 km et 180 m de dénivelé à travers une forêt remplie de couleurs d’automne pour 17 AS.

Merci François.

JPL 

28 A.S au parking de Grange Neuve route du col du Clergeon. Météo un peu fraîche et entée. Départ en direction des Granges et remontée sportive du sentier grimpeux et glissant le long du ruisseau du Vinan. Traversée du village Montclergeon pour parvenir au point culminant, la croix du Clergeon à 1025 mètres, magnifique ouvrage en béton armé, réalisé par des Compagnons du Devoir de Villaz. Superbe panorama sur la chaîne des Aravis, le Mont-Blanc, Annecy et Rumilly. On admire les 1ères couleurs d’automne, passage devant un  ancien four à charbon de bois exploité pendant la guerre, entre 1943 et 1945, par les Eaux et Forêts pour la vente et pour leurs véhicules fonctionnant au gazogène, pour parvenir à la grande cuve, il s’agit, sans doute, d’une grotte effondrée et donc d’une paroi circulaire de plus ou moins 10 m de haut, Passage au hameau de Rojux et son four à pain pour terminer cette boucle de 8.5 km pour 280m de dénivelé. F.G

  • Balade du lundi 6 octobre avec Annie

18 A.S. au départ du réservoir des Etournelles. On longe l’aéroport jusqu’au ranch. Remontée sur Vouvray pour emprunter le « chemin des dames  » en pente régulière jusqu’au chemin de la carrière d’Ardon. Passage devant la chapelle d’Ardon, descente sur Châtillon pour rejoindre l’étang du Nièvre et retour aux voitures. Bonne balade malgré l’humidité, mais bonne pour l’oxygénation. Environ 10 km pour 400m de dénivelé. J Michel.

11 inconditionnels au départ à Giron. Météo légèrement humide, mais pas assez pour décourager les courageux du jour. Fait rare : 7 gars pour 4 dames !! Nous suivons la piste vers la maison forestière en observant quelques traces de neige. Les belvédères de L’Achat er des Avalanches sont dans le brouillard. Celui de la Roche fauconnière également. Mais le groupe a parcouru d’un bon pas dans une ambiance conviviale et vivifiante la boucle de 11.5 km pour 280m de dénivelé. F.G

28 A.S sur le parking du caveau de Vongnes superbement décoré et fleuri. Départ en forêt pour gagner la table d’orientation. On continue vers Marigneu entre bois et vignes. Traversée du village, (jardins au top, fleurs, charmante petite église) pour parvenir au splendide châtaigner (né en 1448 – 10,80 m de circonférence …) On reprend les bois pour parvenir au site de la chapelle « Notre dame de Poirin derrière laquelle se dresse un original calvaire de pierres. Enfin, par bois et vignes, retour au caveau. Quelques emplettes pour certains et retour pour trouver en cours de route une forte pluie qui nous a épargné pendant la balade. Boucle de 8.5 km pour 240 m de dénivelé. F.G

 

21 A.S au parking du barrage de Verbois. Chaude journée. Nous commençons par une visite à l’étang de Bouvières. Puis nous suivons le Rhône pour bénéficier de plusieurs points de vue bien documentés sur la réserve naturelle des Teppes de Verbois et ses étangs. Nous parvenons à la rivière Allondon qui se jette dans le Rhône et que nous dominons depuis une passerelle sous la voie ferrée. Nous continuons au milieu des vignes pour traverser le village de Russin. Redescente sur la voie ferrée et retour. Agréable boucle verdoyante en territoire suisse de 6 km pour 80 m de dénivelé. F.G

32 A.S au lac de Lalleyriat . Journée chaude. Départ le long du lac ,on passe  « Le Ris » , « les Combes » ,pour parvenir « sur le Rocher » et côtoyer une première vierge.On gagne le carrefour de « La Batteuse » pour saluer une 2eme vierge .Grimpette dans le bois pour arriver à « La Vierge du Mont » et bénéficier d’un beau panorama.(Les dames du jour ont posé devant la vierge …) On continue par Le Crêt et retour le long du lac.Boucle de 8 km pour 170 m de dénivelé. F.G

19 A.S au départ de Serrières par beau temps. Nous démarrons par la montée des moulins, parcours bordé d’un important dédit d’eau, qui nous amène à la « cascade pétrifiante » magnifique site un peu hors du temps en ces périodes de sécheresse. On monte toujours pour parvenir à « La croix de Clarafond » qui nous offre une belle vue sur la Chautagne, le lac de Serrières et le Colombier en face. On termine le dénivelé pour arriver à l’impressionnant châtaigner (le diamètre du tronc serait de 1.7 m !!) On redescend en passant au bord de quelques vignes encore garnies (tentation pour la maraude …) passage devant le château de Serrières pour terminer cette gentille balade de 6 km pour 290 m de dénivelé. F.G

Cette balade a malheureusement été perturbée par une très mauvaise chute de madame Arlette Gros. Chute face avant, bosse à la tête, nombreuses éraflures et grosse douleur à l’épaule. Appel des secours. Intervention très compétente (localisation par l’appel portable, arrivée d’un tout terrain et ambulance coordonnée, soins sur place et prise en charge) Aux dernières nouvelles de cet après-midi Arlette, admise à l’hôpital de Belley  doit être opérée pour pose d’une prothèse à la tête de humérus)

Nous lui souhaitons bon courage.

23 A.S au départ de Chavanne .Belle journée . Montée soutenue par un sentier forestier bordé de cabanes de chasseurs, pour parvenir à la Mare (à sec) et la Ferme du Comte au milieu des troupeaux en pâturage. On profite d’un 1er panorama et on reprend les bois pour parvenir au Belvédère du Mont des Princes d’où comme son nom l’indique, nous bénéficions d’une vue splendide sur le Val de Fier, la Chautagne avec le Colombier en toile de fond, et le bassin de Rumilly. Descente soutenue en forêt avec encore quelques beaux coups d’œil. Passage aux ruines de « l’église sur le rhoc » au-dessus de Chavanne vestiges d’une première construction vers 520 …et dernier panorama.

Belle balade qui offre de belles vues .9 km pour 480 m de dénivelé. F.G

Nous étions 18 AS pour ouvrir la saison automnale des balades du vendredi sous un soleil d’été.

Garés sur le parking à l’entrée du village d’AIGNOZ, nous accédons rapidement à un sentier ombragé en rive droite du SERAN.

Peu d’eau dans la rivière et pas un champignon dans le sous-bois.

Arrêt sur un pont avant de reprendre le chemin de la rive gauche afin de remonter ladite rivière bordée de Balsamine de l’Himalaya jusqu’à l’entrée de la réserve naturelle.

C’est en 1984 que cette réserve naturelle de 474 hectares a été créée pour préserver ces milieux mis en danger depuis le XX siècle.

Promenade très agréable d’un sentier sur pilotis au cœur des marais de Lavours.

Malheureusement tout le mobilier pédagogique a été retiré (cause Covid).

4000 espèces de faune et de flore ont été recensées dans la réserve naturelle.

70% de ces espèces appartiennent au monde animal.Nous avons pu admirer des vaches tondeuses de la race Highland Cattle d’origine écossaise, ancêtres des aurochs.

Puis retour au parking en traversant le charmant village bugiste d’AIGNOZ aux belles maisons en pierre avec sa fontaine sculptée.

3 heures de balade douce sur 8 kms avec un fort 20m de dénivelé.

 

9 A. S (en l’absence des participants au séjour de Val Cenis) se retrouvent au « Bois de la gueule » Départ urbain, traversée de Versoix et on part sur un sentier tranquille et ombragé qui longe un petit canal qui rejoint la Versoix au Pont de Bossy.De là, nous suivons la Versoix dont le débit important nous surprend en comparaison de celui de la Valserine au même moment. Très agréable sentier qui reste tout le long au niveau de la rivière. Passage à La Batie, on continue et pose repas au bord de l’eau dans la convivialité habituelle, On continue pour quitter la rivière à Sauverny et traverser la réserve naturelle de « Combe-Chapuis », puis celle de « Pré-Béroux » pour parvenir au site « Les Douves » dont hélas les marais sont à sec… Agréable balade en territoire suisse de 16 km pour un dénivelé de 100 m environ. F. G

21 AS (record de la saison !) au départ de Lajoux, empruntent le GR9 jusqu’à « la Pièce d’Aval » à travers champs, à travers bois, je ne sais pas si c’est une illusion d’optique, mais l’herbe semble plus verte et les sapins plus hauts que « chez nous ». Puis, de la Balise d’Amont, on gagne les « Thomaris » pour descendre tranquillement sur la combe du lac de Lamoura, entouré de champs d’épilobes, avec toujours une vue imprenable sur les paysages jurassiens, pittoresques et verdoyants.
Pique-nique sympathique, à l’ombre des sapins, les guêpes ont oublié de nous importuner. Nous continuons par le Versoix où nous admirons de magnifiques bouquets de chardons violets qui parsèment les prés.
Nous ne rencontrons pas d’amoureux sur le sentier du même nom, mais après le passage au pied du crêt de la Vigoureuse(1335m), nous sommes rattrapés par un orage, bref mais rafraîchissant.
Retour sans problème par Le Fournet jusqu’au parking à Lajoux.
Belle rando de 15km et 350m de dénivelé, toujours dans la bonne humeur !
Lisette

12 A.S au camping d’Artemare. Chaude journée. Surprise, le « site de Ferloz » et le « chemin du Golet au Loup » (départ et retour de la balade prévue), sont interdits pour cause de sècheresse. Mais nos pilotes chevronnés font appel à la « fée Génie » et nous concoctent un plan bis, bravo à eux. Nous traversons Massigneu ou nous trouvons 3 lavoirs en eau (rare à notre époque) et admirons de belles sculptures métalliques. Ensuite, Champdossin, Belmont- Luthézieu, montée sur Vogland et nous gagnons les gorges de Thurinin, magnifique site où nous faisons la pause repas. On repart par un agréable sentier le long du Séran pour gagner la cascade de Cerveyrieu hélas sans eau. Et retour aux voitures en cherchant l’ombre, et profiter d’un arrêt boisons bienvenu au camping d’Artemare. Belle balade en campagne avec jardins bien entretenus, villages fleuris, de 15 km et 355 m de dénivelé. F.G

11 A.S Sur le parking de Bolozon – Journée chaude sans nuages. Départ sous le cadran solaire de Bolozon pour entamer une longue grimpette en sentier forestier ombragé jusqu’à Balvay. Aller/retour au point de vue à 360° du Mont Balvay ou nous bénéficions d’un magnifique panorama sur les méandres des gorges de l’Ain et toute la vallée. Ensuite nous gagnons Solomiat ou nous visitons la Chapelle Sainte-Marie-Madeleine entourée de son petit cimetière. On continue par le plateau des grands prés pour regagner le bois, passer devant la cascade (à sec.) et monter à Napt ou nous attend une confortable table de pique-nique. Repas dans l’ambiance habituelle ou le rosé côtoie les petits biscuits et le chocolat…A côté de nous un «  travail »  (dispositif pour ferrage chevaux et bœufs)» vestige d’une époque révolue Et il faut bien repartir …Un peu de route pour faire le détour par la Chapelle Notre-Dame de l’Étoile (dite également Chapelle des Chasseurs) datant de 1855.

Enfin, descente sur Bolozon. Nous avons au passage une vue au fond sur le viaduc de Cize Bolozon, passons sous la voie ferrée RFF, et pour finir traversée du village magnifiquement fleuri. Parcours de 13 km pour un dénivelé positif de 550 m. F.G 

  • Balade du vendredi 17 juillet

Nous sommes cinq courageuses(eux) à prendre les escaliers direction les pertes de la Valserine sous un ciel couvert.

Bonne ambiance.

Nous nous dirigeons barrage de METRAL PERTE DE LA VALSERINE puis
attaquons la grimpette pour gagner la voie du tram.et rejoindre LANCRANS.

Retour aux voitures par le pont. : 9km 200M dénivelé.

Bonnes vacances à tous.

Marcel

 

8AS présents au col de la Biche se dirigent à travers champs et sentiers boisés vers les crêtes de Sur Lyand où la vue  est toujours aussi magnifique, mais quand nous voyons les chalets d’Arvières au fond dans la vallée, nous les trouvons bien loin ( et bien bas!).
Nous croisons le papillon protégé « appolon » gris blanc aux taches orangées et nous bifurquons au col de Charbemène, nous descendons dans les bois  en admirant le sapin daubrée, arbre remarquable et une fleur vivace étonnante et très fine, l’astrance.
Nous nous régalons, comme d’habitude au chalet d’Arvières et nous reprenons courageusement la route pour attaquer une côte aussi « digestive » que pentue. Nous continuons par des sentiers ombragés avant de retrouver les crêtes de l’Ergues avec toujours une vue imprenable sur les vallées et la chaîne des Alpes.
Très belle rando de 15,5km, 620m de dénivelé et 6 h de marche.
Lisette

 

Au fil du temps

Balade champêtre ce vendredi matin pour une dizaine de marcheuses et 1 loulou entre Gigniez et Corbonod.

Rythme tranquille, propice à la contemplation, discussion ou méditation….

…balade zen comme on aime pour apprécier sans effort les paysages variés de sous-bois aux coteaux avec une vue sur la plaine paisible du Rhône…

…balade au terroir vivant, témoin du temps passé (église de Corbonod, ancien hôtel, cascade et lavoir…), du temps présent (école rénovée, lotissement fleuri, maison de retraite…)… du temps à venir (les vignes, le lagunage)….

Parcours de 7 km pour 2 h 15 à remonter le temps comme pour mieux se ressourcer, à partager, comme pour oublier tous nos soucis le temps d’une balade….

Instants précieux à renouveler dès que possible !!!!!

G Sache  

 

12 A.S au départ du col (parité 6 dames, 6 hommes…) Départ par Crêt Dauphin pour parvenir à Combe Danoi au milieu d’une magnifique haute floraison de gentianes ( si l’on écoute le dicton il devrait y avoir beaucoup de neige cet hiver..)Mais le temps se gâte, brume à l’horizon et faible pluie qui nous imposera les équipements jusqu’à midi .Passage à la croix des terments ou les patous nous rappellent très bruyamment de passer au large des moutons…Nous continuons par le Crêt du Nu ou la vue nous fait défaut et parvenons par une prairie superbement fleurie au Tumet . Grâce à l’entremise de Jean Michel, le berger nous installe gentiment tables et chaises à l’abri du vent frisquet et nous bénéficions d’un pique-nique de luxe dans une ambiance conviviale. Puis, enfin par le soleil, passage côté grange à Lucien et retour par le Gros frêne repassage croix des terments ou les érudits nous font remarquer à côté la borne de la Seraz, témoin d’une antique frontière entre France et Savoie. Enfin, retour aux voitures par les hauts de Planvanel et un crochet par la Cartarie avec cette fois une jolie vue sur les Alpes. Boucle de 20.5 km et 450 m de dénivelé.

F.G

10 AS pour cette balade douce.

Le temps est idéal pour une marche tranquille sur le chemin du Diers, puis à travers bois où nous pouvons admirer une profusion de lis martagon. Nous longeons ensuite une prairie envahie de grandes gentianes jaunes .

 Nous arrivons à Catray où nous constatons que le restaurant est fermé (définitivement) : dommage…

 Après quelques instants pour admirer le panorama (on ne s’en lasse pas), nous nous engageons dans le sentier caillouteux qui nous ramène au point de départ.

 Agréable balade de …7 km et 200m de dénivelée.

 Éliane.

9 AS au départ de Champfromier, extrêmement optimistes, sous une pluie battante, encapuchonnés jusqu’aux yeux, descendent allégrement le sentier qui conduit au site pittoresque de la Pierre Percée où la cascade traverse le rocher « percé », comme son nom l’indique.

Entre montées et descentes, dans les sentiers boisés, parfois boueux, qui nous conduisent au tunnel de Domplomb, puis à la planche à Dujout (très jolie passerelle en bois), le temps s’éclaircit, le soleil traverse les nuages et nous avons même chaud.

Nous atteignons la maison du Dragon et le pont du même nom, , nous montons jusqu’à Poizey, et nous redescendons par les prés au pont d’Enfer avec une superbe vue sur le village.

Très belle randonnée de 9km et de 270m de dénivelé.

Lisette.

  • Balade du 26 juin :

Nous n’étions que cinq au départ de Sergy pour une balade champêtre entre champs d’orge et de colza, puis à travers bois jusqu’à l’Arborétum de Rossillon.

C’est le moment de la pause avec pâtes de coing offertes par Monique ; belle vue sur le bassin genevois ; petit troupeau de moutons gardé par un Patou.

Nous arrivons dans une zone résidentielle avec de superbes propriétés, puis nous traversons Crozet sans rencontrer âme qui vive ; nous admirons les fleurs d’un tulipier.

Au retour, nous longeons le golf de Jiva Hill ; nous pressons un peu le pas en voyant les nuages, mais nous arrivons à Sergy sans une goutte de pluie. Le temps d’une photo sur un charmant petit pont et la balade est terminée, en trois heures, comme prévu : bravo, Christiane !

Et pour conclure cette agréable BD, Monique (la 2ème) nous invite à prendre l’apéro chez elle à Farges.   

Éliane.

Balade N°1 : Montanges Champfromier

Voici un mini compte rendu pour une mini participation d’as………..4 AS

Entrainés par le pas athlétique de Jean F., nous arrivons en vue de la Namphée. Après un passage sur sentier plat, nous attaquons la descente raide qui débouche sur la passerelle enjambant la Valserine, lieu sauvage, calme presque inquiétant…Après l’usine électrique et le pont de Sous-Roche, la grimpette s’annonce rude le long de la cascade de la Volferine. Le passage est étroit et escarpé. Petite visite du bas de la falaise, lieu d’escalade qui ne nous tente pas…Puis Champfromier, les Georennes et retour à Montanges. Les GPS n’étant pas d’accord entre eux, je fais une moyenne : 10,5 km et 480 m.

50 % des randonneurs du jour ne connaissaient pas cette sortie ! A Tournier

Balade N° 2 : Autour de Songieu 

CR de la randonnée du lundi 22 juin :

15 AS (raisonnablement répartis en 2 groupes, de 10 et 5) au départ de Songieu, sous un ciel nuageux, par un petit air frais, se dirigent vers l’étang des Alliettes, fréquenté par de nombreux pêcheurs bien équipés.

Après un peu de route, nous nous engageons dans les bois pour gagner le pittoresque Pont des Tines, avec ses marmites creusées par la rivière.

Après un début de balade très calme, nous découvrons des sentiers étroits et sportifs, on enjambe, on saute, (si on veut !) pour atteindre les ruines imposantes du Chateauneuf qui nous semble quelque peu ancien. Après le belvédère, un peu caché par la végétation, nous découvrons la Grotte du Pic, puis la Fontaine d’Argent avec son voile de perles d’eau, spectacle insolite et poétique.

Belle promenade d’environ 11km pour 210 m de dénivelé.

Lisette

  • Balade du 19juin 2020 – Marmites de géants.

    Le quota des marcheurs n’ayant pas été atteint ( peur du coronavirus ? fraîcheur matinale ? Tâches domestiques ? …) les 2 pilotes prévus ont regroupé leurs ouailles. Stimulée par la bonne humeur de Marcel l’équipe s’est lancée sur les chemins conduisant à Arcis (en évitant les magnifiques escargots de Bourgogne qui profitaient de la pluie nocturne) puis aux Marmites bouillonnantes par le débit de la Semine.
    Petit raidillon pour accéder à Saint Germain de Joux où nous avons pu parfaire nos connaissances sur le joyau de la commune : la roue gigantesque de la scierie Thevenin. Au retour nous avons eu une pensée pour Céline en passant devant sa maison aux volets fermés ; Dommage !
    C’était l’heure de l’apéro !!!
    Petite balade sympathique de 8 kms et 150m de dénivelée.  

Marise Lansard

  • Compte-rendu des 2 balades de ce lundi 15 juin 2020

1 – Balade du 15/06 à « les Roche d’Orvaz »

Hier j’ai entendu :<<N’oublie pas qu’il y a rando de soutien pour le service hospitalier à Annecy. Il faut que tu t’entraînes >>. Donc je me suis inscrite pour l’ascension des Roches d’Orvaz, pilotée par Annie.

    9 A.S en grande forme, certains ayant apparemment mis à profit le confinement pour parfaire leur condition physique, se sont donc élancés de l’ancienne fruitière en direction de Chatelet.

A partir du hameau de Gobet, belle montée pour arriver sur les crêtes des Roches d’Orvaz. Pas vu de faucon pèlerin qui devrait investir les lieux mais nous admirons la Roche fauconnière en face et tout en bas le vieux village d’Orvaz. Je tiens à préciser que durant toute la montée j’ai respecté la distanciation sociale, étant au moins à 30 m de mes » amis  » marcheurs. Nous avons apprécié la flore qui a « explosé » grâce au confinement et nous a offert un camaïeu de couleurs à part le lis Martagon toujours en boutons .

Au retour notre attention s’est fixée sur les nombreux lavoirs et fontaines qui ne fonctionnent que si on actionne une énorme roue.

Cette sortie, sans pluie, est une belle balade sportive de 10kms et 500 m de dénivelée.

Marise Lansard

2 – Les crêtes de Chalamont. Lundi 15 Juin 2020. Par Christiane CRETEL

10 A.S disciplinés au départ du parking « des Côves ». Belle matinée un peu fraîche au départ mais on se réchauffe vite …Départ par route et bois jusqu’au « Golet du four », courte montée un peu sportive… (mais les pâtes de coing de Monique nous ont réconforté) Ensuite cheminement par bois et prés (hautes herbes magnifiquement fleuries) pour gagner les Crêtes de Chalamont et bénéficier d’un beau panorama sur le bassin de Songieu et l’étang des Alliettes. Halte à la stèle funéraire du maquis et retour par Les Orgéres et la ferme Brunet. Agréable balade d’environ 9 km pour 350 m de dénivelé.

FG

Avec le changement d’horaire, nous nous trouvons 7 AS au départ du Replat. Petite montée vers Chez Bernod. Puis, nous continuons vers les Granges du Poizat. Nous longeons des prés remplis de fleurs sous un gentil petit soleil. Nous continuons de monter tranquillement vers la roche de Charmet à travers bois. Arrêt au belvédère du Carrelet pour admirer la vue sur Nantua et son lac. Redescente vers la Charbonnière et retour aux voitures par le même chemin.

ET, grâce à l’organisation de notre pilote (Annie) nous arrivons juste avant la pluie.

Balade de 9,8 km et 150 m de dénivelé. Merci Annie pour cette jolie balade.

Jean-Pierre

Seulement 8 AS au départ du Catray pour la reprise, nos marcheurs ont peut-être été découragés par la météo et le changement d’horaire.

Nous montons doucement par un chemin caillouteux jusqu’à la ferme des Capettes, puis nous continuons à travers bois pour gagner La Charnay, nous longeons la combe Martin, et nous descendons sur Pra Devant avant d’atteindre Le Jet ou Le Jay, le débat reste ouvert !!

Le tout avec trois misérables petites gouttes de pluie !

Balade de 10 km, 3h, et 200m de dénivelé (le tout environ !)  

Lisette

 38 AS sont présents sur le parking de La Raimont, sous un ciel d’un bleu estival, par une température printanière (on a dû se tromper de saison !) et se dirigent à travers prés vers La Conay.
Ici, nous découvrons, toujours avec le même plaisir, le splendide panorama de la chaîne des Alpes.
Nous traversons la Combe de Merlogne et ses vallons sans neige et sans herbe, nous semblent bien tristes. 
Nous rentrons par les Frasses, avec une petite grimpette, les sentiers sont à l’ombre et, (Ô surprise!), nous marchons sur la neige pendant quelques dizaines de mètres.
Rando initialement prévue pour des raquettes, de 7,5km et de 130m de dénivelé. Lisette

Bon il fallait y croire …Donc, 7 A.S au départ (et pour une fois 4 gars pour 3 dames …) Départ de Grésin, descente au pont. On gagne la « Tine de Parnant ». Traversée de la passerelle, montée sur Beauchatel. Passage à « La Fruitière », remontée (ouf) sur Eloise, et retour. Pas une goutte de pluie et même quelques apparitions de soleil. Balade assez physique de 9 km mais quand même 380 m de dénivelé. F.G 

 23 A.S au départ à la RAIMONT.

Nuit claire, bonne neige pour les raquettes. Le groupe gagne le panorama « Sur le Jet » et profite d’un beau clair de lune et aperçu sur les lumières de la ville. Retour par « Pra Devant », traversée du bois pour parvenir à « Combe Martin » et retour aux voitures. (Environ 6 km pour 2h00 de raquettes)

25 A.S pour partager un bon repas au chalet de Cuvéry.

Nous fêtons dans la convivialité l’anniversaire de Guy. Merci à l’équipe du chalet pour leur accueil on ne peut plus sympathique. F.G

 19 A.S au départ à Pré Seigneur sous un beau soleil ( si .si….) et une chaleur hors saison. Nous passons les fermes de Métral pour suivre le « sentier des coupes » en laissant à notre droite la montée au sentier des vaches et celle du sentier des gardes. Nous parvenons sur la route de Menthières pour nous engager un peu plus bas dans le chemin dit « des Espagnols » et le suivre en retour jusqu’à Pré Seigneur. Belle promenade forestière (on me taquine : par sentiers propres) de 9 km pour 318 m de dénivelé. F.G

Lien pour ceux qui souhaitent connaître un peu mieux l’histoire du chemin des Espagnols

http://champ.delette.free.fr/publications_phc/05_cheminespagnols_achat.php

 31 AS, non je me trompe,13 AS (C’est l’habitude des grands nombres!) sont présents  sur le parking de Cusinens, rue des Traîne-Bâtons, sous un ciel plutôt gris qui s’éclaircit au fur et à mesure que nous descendons au bord du Rhône par un sentier boueux et quelque peu glissant.
Nous remontons sur Beaumont Grand Essert, toujours dans la boue et par une température clémente, puis nous contournons le lac Roz plutôt marron et bien gelé.
Retour par les Rippes toujours par des sentiers boisés et  tout aussi boueux, ce qui n’altère en rien notre bonne humeur et n’empêche pas Rémi et Jean-Michel de nous divertir avec leurs réparties drôles et amusantes.
Sympathique rando de 10km et de 195m de dénivelé.

Lisette

Nous nous engageons sur un chemin dans une grande combe en passant par Fichin, sous un soleil agréable malgré la bise. Nous traversons le pont sur la Semine peu avant le Moulin Neuf. Puis nous gravissons la côte Druet à travers la forêt d’où nous pouvons admirer durant quelques minutes 4 biches dans un champ.

Nous faisons une halte près de l’Eglise de Miribel/Echallon avant de reprendre le chemin du retour par Caquet et la pisciculture de Prapont.  

Grand merci à François pour cette balade de 11 Kms 700 et 324 m de dénivelé.

C.C.

 A défaut d’aller fouler la neige manquante à Menthières, 32 AS se sont regroupés à Vanchy. On attaque direct la pente pour monter par les Mollasses jusqu’à la route du Crêt d’ Eau. Descente sur Léaz avec vue sur le Fort l’Ecluse. On rejoint Grésin par Les Népliers sous un beau soleil. Remontée au niveau du stade de Vanchy et retour. Boucle d’environ 9 km pour quand même 270 m de dénivelé.

F.G

 9 A.S motivés pour aller voir la maison illuminée de Challonges ………..depuis Franclens . Départ mairie de Franclens . Petites routes , chemins, la nuit tombe, et nous parvenons devant cette maison superbement décorée ( le propriétaire nous explique qu’il met une semaine pour la mise en place).On écoute la gentille chanson du père Noël , on admire le magnifique décor clignotant ( ben oui avec chocolats, papillotes et vin chaud gentiment amené par Annie …) ,Retour à Franclens aux lampes frontales en admirant au passage quelques autres belles illuminations. Petit tour dans Franclens pour contempler encore quelques belles réalisations . Périple de 12 km pour 80 m de dénivelé.

F.G 

 Dur dur de réussir des photos de nuit ….

Ci joint le lien pour les photos du jour ( pardon de la nuit …) et un petit film  ( je demande indulgence….)

 Temps très ensoleillé, ciel très bleu, au départ de la Raymont. Nous empruntons l’itinéraire « classique », sur le sentier parfois enneigé, parfois gelé, parfois boueux, rendant l’avancée difficile, et nous engageons dans le bois de la Jalinière, pour gagner et traverser la très longue combe Martin. Au bout de la combe, courte montée ardue, dans la neige fondante, les branchages et les rochers, jusqu’à La Croix de Montlery, pour profiter d’une vue large et dégagée sur la chaîne des Alpes.  Ensuite c’est la descente, pour récupérer et suivre le sentier du grand tour de la Valserine, et, en longeant le bois de Pra devant, boucler notre tour et regagner le parking de la Raymond. Un tour de 7,6kms et dénivelé de 230m.

FR.

28 AS présents sur le parking de Confort se dirigent vars le Pont des Pierres sous un ciel tout gris et par une température assez douce sans inquiéter trois chamois qui broutent tranquillement.
Nous attaquons une petite grimpette qui nous conduit à Montanges puis nous descendons jusqu’à la stèle de la Croix du Parc. Nous empruntons ensuite un sentier étroit et boueux qui nous mène à la Mêlée des Eaux  qui a perdu ses couleurs d’azur de l’été et nous dévoile un courant agité.
De là nous remontons sur Confort et certains (et certaines!) se posent des questions sur la couleur du feuillage de la montagne, violet, grenat ? Les paris sont ouverts !
Dernière rando du lundi de l’année : 9 km et 240 m de dénivelé.
Joyeuses fêtes de fin d’année à tous et à toutes !  

Lisette

23 AS au départ du cimetière de Pougny le Haut. Après ces derniers jours noyés dans le brouillard, le soleil revient pour cette balade. Nous descendons sur les sentiers, en forêt ou au milieu des champs, puis remontons jusqu’à la route où une énorme turbine exposée témoigne du passé du barrage de Chancy-Pougny. Enfin nous voici au marais de l’Etournel classé ENS (site Espaces Naturels Sensibles) par la Communauté Européenne. Nous sommes entre le Rhône et les marais, mais, en cette saison, il y a peu d’oiseaux, les migrations sont terminées et beaucoup restent cachés. Seuls quelques cygnes, une aigrette et un canard montrent le bout de leur bec.

Nous terminons le circuit et remontons aux voitures avec l’envie d’y revenir au printemps prochain.

7km et 159 m de dénivelée. AP

 Partis de Chatillon, les AS font une heure de montée pour atteindre la route stratégique. S’ils avaient froid sur le parking, la grimpette les a bien réchauffés. Descente sans problème au-dessus du Pré Jantet pour se retrouver au niveau de La Chaudavie avant  d’emprunter le chemin des Dames. A Ardon, les AS s’arrêtent pour saluer la famille Louvion et prendre des nouvelles de JPL dont le genou n’est pas encore opérant.

Les chemins sont certes détrempés mais pas spécialement boueux (les couches de feuilles font éponges !).

Sortie de 2 h 45, 9 km et 350 m de dénivelée. A Tournier

 42 A.S se retrouvent à l’église du Poizat. Temps couvert assez frais. Le groupe passe « le Replat » pour s’engager à travers bois sur le « sentier des écureuils » et parvenir au belvédère du Peney qui nous offre un splendide panorama sur le bassin du lac de Sylans. Ensuite, passage par Les Granges du Poizat, quartier d’en haut, traversée de la combe à Viar et retour au point de départ.

Belle boucle d’automne de 10 km et 185m de dénivelé. F.G

 

En compagnie d’un vent frisquet et d’un ciel bien gris, nous descendons par les Charmasses, à travers champs et forêt. Direction le Grand Essert, puis, aux premières maisons de Bel Air nous bifurquons sur la gauche jusqu’à l’étang Roz. Tiens, tiens, des têtes connues, nous croisons le club de mycologie bellegardien à la recherche de quelques spécimens rares. Après un tour d’étang, et bien protégés du vent en forêt, retour aux voitures par la route des « traîne bâton », les chaussures crottées et, pour certains, quelques pieds de mouton dans le sac.

Bonne balade de 8km et quand même 55m de dénivelée … AP

 24 A.S au départ salle des fêtes de Chatillon. Bel après-midi (frisquet). Nous inaugurons la nouvelle piste « cyclo/pédestre » qui nous conduit à Vouvray. Traversée des 2 villages pour atteindre l’église d’Ochiaz. Grimpette sur le sentier de « La Rochette » pour rejoindre la piste forestière que nous suivons avec une belle vue sur le Sorgia enneigé et qui nous amène à la route au-dessus de Vouvray. Enfin, descente sur Ardon et retour aux voitures. Gentille boucle de 11 km pour 193m de dénivelé. F.G

 

 Un temps ensoleillé, mais frais, de fin d’automne – après la 1ère neige tombée la veille – pour une promenade facile, au départ de l’esplanade du lac, par la voie récemment aménagée, en direction de La Cluse. Nous longeons la falaise des Fècles, mais petit bémol, avec le bruit du trafic incessant de la nationale, et rejoignons le petit parc du château de la Cluse, lieu de quiétude pour les visiteurs en été. Ensuite, en suivant l’itinéraire piétonnier du bord du lac, sous les Grands Rochers, nous rentrons à bonne allure. Tour du lac en 7km, bouclé en 1h 45……

FR.

%MCEPASTEBIN%

26 AS, dont un petit bonhomme courageux de 6 ans, partent de Charix et attaquent une courte grimpette pour se mettre en appétit.
Puis nous nous engageons dans des sentiers forestiers par une température un peu frisquette. Nous rencontrons une famille d’ânes et d’ânons (5 au total) « au regard si doux », qui posent pour la photo !
Nous continuons jusqu’au lac Genin en traversant quelques épisodes boueux qui ne nous font même pas peur! Nous faisons le tour du lac avant de prendre le chemin du retour toujours dans les bois, et nous atteignons Charix par un sentier champêtre qui nous permet d’admirer une campagne de carte postale avec le clocher du village qui pointe à travers champs.
Nous avons même la surprise de découvrir une plaque sur une maison indiquant « Les Cévennes » et le « Mont Aigoual ». Dépaysement garanti !
Belle rando automnale de 12km et 245m de dénivelé. 

Lisette

Bel après-midi un peu frisquet (sommets du Sorgia et crêt de Chalam enneigés)

Sous la houlette de Marie Thé (que personne ne dépasse, règlement oblige.) 14 A.S. au départ du parking du col de Richemond (le bien nommé). On descend la combe de Nérichat en passant devant la combe du même nom et la stèle des maquisards. On passe ensuite devant les ruines de la « Combe à la Donné », traverse la combe du même nom et on remonte en face jusqu’au « caveau Brunet » creusé par François Brunet lui-même avec cette épitaphe « j’aime l’air pur de ma montagne ». On ne passe ensuite pas très loin de l’ancienne fruitière du plateau, on traverse la route pour prendre la montée de Recousaz. Retour par le Marais et la combe de Nérichat (toujours la) et parking du col. Bonne balade d’un vendredi, on a vu beaucoup de champignons (de toutes les couleurs) notamment des têtes de moines (Il est vrai que nous n’étions pas très loin de la grange aux moines)

Balade de 6.5 km pour 250 m de dénivelé)

Jean Michel 

 Départ dans la forêt, empruntant le chemin de Collogny, qui nous emmène jusqu’aux écuries de Vulbens, pour remonter jusqu’au plateau, et se retrouver parmi les vergers de pomme et poires du Vuache. Pendant une bonne partie de la balade, nous cheminerons, en bordure, autour, ou au milieu des arbres fruitiers, écoutant les explications de notre guide, spécialiste en la matière, en glanant même, et cueillant, les pommes tombées des arbres…. D’aucuns sont rentrés avec, dans le sac à dos, de quoi faire une bonne compote ! Le soleil est là, le temps est chaud, mais le sol est humide des pluies récentes. D’un côté, le fort L’écluse, le Vuache, de l’autre, la pointe du Mont Blanc. Nous profitons pleinement de ce bel après-midi d’automne et rentrons sans nous presser …

Balade de 11 kms et 150 m environ de dénivelé.

FR.

 12 A.S au départ, parking de « La Frasse » Temps couvert avec vues voilées- Par des sentiers aux couleurs d’automne, le groupe passe la maison forestière pour gagner le point de vue de l’Achat . Ensuite passage à l’Auger pour aller contempler le belvédère des Avalanches ( hélas brumeux) . On gagne le chalet Cotin par des passages boueux mais bordés de magnifiques champignons de taille impressionnante.  Enfin avec les tronçonneuses en bruit de fond, nous arrivons au belvédère de la Roche Fauconnière qui nous offre un magnifique panorama coloré sur la combe d’Orvaz et Belleydoux. Circuit de 12 km pour 185 m de dénivelé.  F.G

 Balade du 18 octobre 2019, autour de Musinens, 12 AS (en remplacement du Lac Genin, initialement prévu par François)

  •  Un temps incertain bien que clément au départ du point habituel de rendez-vous, pour, à pieds, par les Etournelles, gagner l’étang du Nievre, et, après la traversée de Chatillon, emprunter le petit sentier qui chemine dans le bois de la raie, jusqu’à la remontée du chemin des câbles ; Chemin étroit, et en dévers, qui permet la vue, en dessous, sur les vallées de la Semine et de la  Valserine, avec un paysage aux couleurs d’automne. Arrivée à la statue de la vierge, puis, après la photo, et sur décision collective, nous décidons de pousser la balade jusqu’à Ardon et sa chapelle. Ensuite, sous un ciel qui se gâte, nous rentrons, par l’étang du Nievre, à nouveau. Nous arrivons sous la pluie…. Balade de 10,5 kms, et dénivelé négligeable.  FR.

33 AS présents sur le parking à Nantua, longent le lac sous un soleil estival jusqu’au restaurant « Belle Rive » avant de s’engager sur un sentier escarpé mais heureusement ombragé. La montée dans les bois, par le sentier de  Maria Matre, devient moins rude, un petit air vient parfois nous rafraîchir, et des pancartes incitent à la prudence.
Nous avons remarqué, avec plaisir que les buis repoussent, bien verts, la pyrale aurait-elle été vaincue?
Nous atteignons les Fècles avec les points de vue sur le lac d’un bleu « méditerranéen » et la ville de Nantua qui s’étale à nos pieds avant de  gagner le belvédère de la Colonne (898m), dont il ne reste que le nom, puisque ce monolithe de 12000 tonnes qui menaçait de s’effondrer sur la ville,  a été abattu  le 8 août 1973.
Descente sans problème par « la Source »  et « Grange Henry » jusqu’au centre-ville.
Superbe rando automnale de 10 km  environ pour 500 m de dénivelé.
Lisette

39 AS sur le parking de la salle des fêtes de Confort sous un soleil radieux et un ciel bleu sans nuage, carrément étonnant pour un 11 octobre, se dirigent vers le Pont des Pierres.
Le site est toujours aussi impressionnant, construit en 1913, le premier pont était alors le plus haut du monde avec ses 65m sous voûte. Le second,(le pont actuel) après dynamitage du précédent en 1944, fut reconstruit en béton en 1954. Nous admirons ensuite le point de vue situé un peu plus bas qui nous montre l’ensemble de la construction, et nous longeons un sentier ombragé, en pente douce jusqu’au pont de Coz puis nous traversons le pont de Confort avant d’atteindre la Mêlée des eaux, confluent de la Semine et de la Valserine.
Pour finir, nous remontons tranquillement sur Confort.
Belle rando automnale d’environ 10km500, d’environ 4h et de dénivelé inconnu !!! Lisette

31 A.S au départ salle des fêtes de Montanges .Température assez douce rafraîchie par un petit vent.Nous grimpons derrière le cimetière pour gagner la piste qui nous emmène par « Sous Cruchon » à Communal. Traversée de Champromier , passage à la vierge qui nous offre un beau panorama sur les avalanches, au camping « Les Géorennes » et nous regagnons Montanges par le tracé de la « voie du tram » Parcours de 10 km pour un dénivelé cumulé de 280 m. F.G

  • Balade du vendredi 4 Octobre

Changement d’itinéraire pour ce vendredi à cause du temps.

Départ de la salle des fêtes de Confort par la voie du tram, arrêt à la Chapelle des Contrebandiers à Lancrans, puis grimpette jusqu’au chemin des Espagnols , chemin des Feuilles pour arriver sur la route de Menthière, descente et traversée du village de Confort pour un retour aux voitures.

Jean Michel à cueilli des champignons qu’il a gentiment donné à Geneviève…bizarre non…

10 courageux AS ont marché 2h30 pour 9km et 250 m de dénivelé ; les absents ont eu tort car nous n’avons pas été mouillés.

Rendez vous à vendredi prochain, nous irons à la mêlée des eaux. Monique

Au départ de La Croix, un petit vent frisquet nous fait enfiler polaires et coupe-vent, vite retirés après quelques centaines de mètres dans la forêt. Nous longeons Les Granges et arrivons au point de vue d’où nous avons un panorama sur la Roche Fauconnière, la Roche d’Orvaz et le villages de Belleydoux, Gobet et Désertin. Puis nous reprenons notre balade en forêt pour redescendre en direction de la maison forestière et revenir par une petite route goudronnée jusqu’aux voitures.

Belle balade automnale en forêt de 7 km et 150 m de dénivelée. A.Prelle

Marise Lansard fait un compte rendu personnel intéressant et qui sort des « sentiers battus ».

Merci Marise

Annie

PS :   je crois que nous étions 34 ou 35 ou plus ou moins !!! si quelqu’un le sait….je suis preneuse ….

« Balade à Catray

Suite à l’annulation de la sortie sur le Salève , Annie  , au pied levé a proposé une rando à Catray  Chic  !! C’est sympa !! Entourée de 31 « Amis » j’ai pris un chemin pentu , confiante mais prudente car je risque de glisser . OUF! la descente est terminée et je reprends un chemin en flanc de coteau, dans le bois qui arrive vers la route . Regroupement !

Et là , sous l’oeil avisé d’Annie tout le monde traverse la route. Le pilote reprend  son poste avec Janny et Jessy  et je repars en ne sachant pas où je vais mais je suis . Je ne parle pas trop car le chemin monte mais on discute derrière , on échange , on  rigole et je remarque que Juan freine !!! il n’ose pas dépasser Annie .Je suis contente de revoir Michelle , les « Louvion » pas vus de l’été, Christiane  devise avec Bernard sur les bienfaits et différences entre la pratique du vélo ou de la marche . J’arrive à la ferme du Diers et ensuite emprunte un sentier abîmé par les pluies de la veille : le rythme est freiné afin de ne pas tomber dans une « gouille »et reprends un chemin que je connais: il mène au Jay !!!. Toujours la même nostalgie en pensant à Mr Chappuis, puis je redescends sur Catray par un chemin devenu route forestière.

Nous arrivons sur le parking , HEUREUX . J’entends des « Merci Annie  » des » Belle Balade » des  » on a passé un bon moment »  des  » tu viens vendredi????  » des  » passe une bonne soirée » et je repars dans la voiture d’Anne Marie en évitant un carambolage avec la voiture latérale qui reculait également « 

Temps très chaud, au départ de la mairie de Bellecombe, petite bâtisse isolée au milieu des champs (pas d’habitation à l’horizon, on se demande où est le reste du village). Empruntant un bout de forêt, nous  entamons une descente jusqu’au village de vacances (bien nommé Georges Moustaki) des Moussieres, avant de gagner et traverser le village des Moussieres. Puis, alternant ombre et soleil,  à travers bois et champs, sur un terrain vallonné, en admirant, ça et là, les maisons dispersées sur de vastes étendues , des troupeaux de vaches paisibles, quelques chèvres, nous approchons et grimpons jusqu’au belvédère de la Cernaise, qui offre un panorama grandiose sur les gorges du Flumen et la vallée de Saint Claude, 700m plus bas. Sur notre droite, le village de Sepmoncel, et à perte de vue, une petite leçon de géologie du Jura, avec le paysage typique de roches plissées (anticlinal et synclinal, chapeau de gendarme). Retour par le même itinéraire, sauf, sur la fin, pour faire plus court, une “grimpette” qui coupent les jambes et le souffle de tous…ouf !!! Et  arrivée aux voitures. Belle après midi – un peu sportive – , 14kms de randonnée, et 450m de dénivelé.

FR.

29 A.S au départ de la base de loisirs de Motz Bel après midi finalement assez chaud. On grimpe pour passer Chateaufort et gagner Motz. On grimpe toujours  pour suivre « le chemin des mulets » et parvenir à un magnifique panorama sur le Rhône,la Chautagne avec au fond le le lac du Bourget, et le massif du Colombier. Redescente sportive à Motz par petit sentier et passages rocheux. Passage dans les vignes et retour par le barrage et le fond de la base de loisirs ou nous découvrons les derniers aménagements touristiques. Périple d’environ 10  km pour 440 m de dénivelé . FG

 

C’était la dernière sortie  de l’été à la journée.

Un temps idéal, doux mais frais, à permis aux AS de gravir les 700 m de dénivelée et les 20 km sans efforts et….. sans s’arrêter un instant de papoter et plaisanter !

Journée conviviale bien encadrée par nos deux pilotes avec qui nous avons admiré les beaux points de vue sur le lac, l’abbaye de Hautecombe,  la Dent du Chat. A la croix de Meyrieu le paysage a été plus difficile à nommer. Il a fallu sortie cartes et souvenirs, interroger un promeneur pour arriver à reconnaitre les sommets des Bauges et  les Aravis. Voilà une belle balade qui en appelle d’autres pour 2020 ! A Tournier

 

Reprise des balades après midi pour 7 A.S (un autre groupe étant parti à la journée au balcon du lac du Bourget). Fi des quelques gouttes et nous gagnons le Pont Carnot . Départ par un bon sentier tranquille et beau coup d’oeil sur le Fort l’Ecluse. Ensuite,un petit passage façon « parcours aventure » ( quelques bons raidillons sécurisés par des câbles,passage de passerelles pointues .. )  et nous parvenons au hameau  d’Entremont que nous traversons pour continuer en direction d’Arcine. Belle vues en face sur la vierge de Léaz et la combe de l’Enfer .Enfin retour par le même parcours « sportif » .Bonne mise en jambes  pour un aller retour de 10 km environ et  340 m de dénivelé.

 

15 AS au départ du Col de la Faucille par un beau soleil, grimpent dans un sentier forestier, laissent le GR traditionnel pour se diriger vers le Turet, toujours à l’ombre des arbres avant d’attaquer la première descente sportive.
Après avoir dépassé le col du Goleron, on atteint le point de vue du Turet (1376 m) avec une vue magnifique à 360°,sur le lac Léman, on aperçoit même le jet d’eau, le lac de Divonne, Gex, et au loin, la chaîne du Mont-blanc, une légère brume monte du lac sans nous cacher la vue.
Nous repartons toujours dans les bois, puis nous suivons une route (sans voiture!) et nous nous engageons dans un sentier étroit qui monte, qui descend jusqu’aux canyons (pas du Colorado!) avec leurs sentiers escarpés et pierreux (qui ne nous font même pas peur!) et nous font découvrir des hautes falaises abruptes, qui forment un défilé pittoresque et inattendu dans notre Jura.
Belle rando sportive de 10km et de 420 m de dénivelé, qui se termine par le verre de l’amitié offert par Jean-Michel pour son anniversaire. Lisette

 Ps : Merci à Monique Charvet pour avoir persévéré après 2 annulations pour mauvaise météo.

 

28 as au départ de Lajoux, quittent le village sous le soleil  et par  une température clémente, puis s’engagent dans les bois en montant doucement jusqu’à la Pièce du Châtelain (1270m).
De là, nous découvrons les combes vallonnées bordées de sapins. Nous continuons à marcher, entre ombre et soleil, en passant par la Sermangindre, puis la Pièce d’Aval.
Après une descente sportive, nous atteignons le lac de Lamoura, quelque peu envahi par les larges feuilles des nénuphars et cerné par le rose des épilobes.
 Le pique-nique convivial ponctué de rires, est suivi par la traversée du village de Lamoura.
Retour sans encombres avec un peu de route, de nouveau la forêt, et toujours les beaux paysages jurassiens où les différents verts des prairies, des vallons et des forêts se juxtaposent.
Superbe rando de 14km500 et 300m de dénivelé sous une température idéale.

14 AS au départ de Poncin – Montée au village  « Le Mortaray » toujours bien fleuri.. On continue en direction des Roches, passage sous l’autoroute et nous arrivons sur de beaux points de vue sur la vallée de l’Ain et l’Ile Chambod. Descente sur Merpuis  et nous gagnons notre coin pique-nique ombragé au bord de l’eau. Retour le long de la rivière, remontée sur le sentier qui nous donne une vue sur le barrage d’Allement et nous amène à « La Cueille » aux vielles pierres superbement fleuries, et son château. Enfin retour aux voitures pour terminer un périple de 19.5 km et 484 m de dénivelé et partager le verre de l’amitié. Jean Claude

26 A.S au Col de la biche. Un peu « frisquet » le matin mais on se réchauffe en action . Départ en foret par le Molard de la Biche, traversée au fond de la combe du cimetière, remontée , et nous revenons sur  les crêtes de Sur Lyand. Panorama bouché côté Alpes mais bon côté Valromey. Descente de Charbeméne à Arvière. 24 A.S partagent dans la convivialité ,  la terrine , le gratin maison, etc  ( comment dire : c’est bon, c’est copieux, il faut le vivre soi même … ) Et c’est le retour avec montée aux Crêtes de l’Hergue pour les plus courageux et combe d’Arvière pour ceux qui finissent la digestion… Boucle de 15 km  450 m de dénivelé pour les uns et 16 km 530 m de dénivelé pour les plus courageux. Belle balade sportive et roborative .. F.G

19 AS sur le parking des Affamés (tiens, déjà?) s’engagent dans un sentier forestier avant d’entamer une bonne grimpette de 45min (on était prévenus!), par un temps plutôt frisquet. Nous atteignons le col du Pralère, avant de découvrir la statue de la Vierge du même nom (à 1303m), la vue est un peu gênée par la brume, mais nous n’oublions pas la traditionnelle photo de groupe.

Nous continuons dans le froid et le brouillard mais cela n’entame pas notre bonne humeur.
Après la pointe de Branlaz et le saut de la Pucelle(1430m,)la légende veut qu’une jeune bergère se jeta dans le vide à cet endroit pour échapper aux avances d’un hardi fauconnier, nous atteignons le Prieuré de N.D des Voirons qui nous accueille gentiment pour que nous puissions pique-niquer au sec et …toujours dans la bonne humeur!
Puis nous amorçons la descente, petit à petit, le soleil nous rejoint et nous finissons la rando dans un moment de convivialité très sympathique, à Valleiry où notre pilote a la gentillesse de nous inviter pour fêter son anniversaire.
Belle rando de 13km500 et 600m de dénivelé.  Lisette

 Lundi 8 juillet 2019. L’OIGNIN avec Maryse Lemaitre et M.C

19 A.S au départ de Mataflon par une belle journée qui deviendra chaude. Nous démarrons par le bord du lac pour gagner le barrage de Charmine.. Ensuite nous suivons l’Oignin par un sentier boisé et ombragé très agréable,  superbes points de vue sur les gorges , voûtes de buis garnis de mousse, pour parvenir à Coiselet, son château, son barrage. Nous admirons quelques beaux points de vue sur la rivière AIN  et nous posons pour le pic nique. On redémarre pour grimper dans le bois des Combelles , tenter un panorama sur un réservoir hélas caché par la végétation, passer devant une colonie de vacances, et enfin  entreprendre le retour à Mataflon  par une piste bien exposée au soleil . Boucle d’environ 14 km pour un dénivelé cumulé de 480 m. F.G

 26 A.S au départ  de La Pesse . Nous démarrons par une grimpette en  sentier forestier ombragé et bordé d’une flore très colorée pour passer Le Nerbier, atteindre le gîte de Berbois et gagner la « Borne au Lion » d’ou nous bénéficions d’un superbe panorama sur la haute chaîne du Jura, le Reculet et le Crêt de Chalam. Nous continuons sur Malatrait et gagnons le belvédères du Crêt du Nerbier (1365 m). Enfin retour en direction du Berbouiller en passant prés d’un troupeau de moutons gardés par 2 patous très motivés … Balade agréable dans une relative fraîcheur d’altitude. 10.5 km pour 295 m de dénivelé. F.G

La météo annonce des orages pour l’après midi mais n’a pas découragé 10 A.S .Partis du stade d’Injoux nous sommes montés en direction de Davanod puis revenus sur Chaix . A travers bois et sur de petits chemins le mini groupe est passé sous les bois et a emprunté « le chemin du pétrole » pour revenir par le vieux village d’Injoux. Rares gouttes de pluie sur la fin de cette balade mais très gros nuage de pluie et grêle dés qu’on est rentrés chez nous !!

Balade agréable de 9.3 km pour 173 m de dénivelé. A Prelle

 Départ, sous le soleil, du parking de la Charnaz, (1246m) pour entamer une grimpette immédiate dans la forêt, jusqu’au début  de la prairie, à 1428m. Là, en empruntant  le GRP du grand tour de la Valserine, nous quittons le confort des ombrages, continuons à monter, à travers prés, contournons le Crêt de l’Eguillon. Le groupe se scinde, une petite dizaine gagnant directement le chalet du sac, dépassant la pierre à fromage, alors que les plus entraînés finissent une montée jusqu’au crêt de la goutte (1621m). Tout le monde se retrouve ensuite au chalet du sac, pour un retour par le GR9 jusqu’au col du sac, la cabane du téléphone, passant sous le téléski des Frasses. Et nous rentrons, dans la bonne humeur, après une balade de presque 8 kms et un dénivelé de 414m.

FR.

 Depuis le parking du Champ Bochard au dessus d’Echallon, 21 AS montent vers le Champ Guyot.

Petite boucle pour aller admirer les « Sabots de Vénus » ces belles orchidées qui ont élu domicile dans le coin. Puis grimpette, toujours dans la forêt, pour atteindre la prairie d’Echallon, haut lieu du maquis de la dernière guerre ; un monument y a été édifié en hommage aux Ailes Alliées. Le site est remarquable par ses hauts sapins entourant les prés verdoyants.

Retour aux voitures. Beaucoup de vent mais les grands arbres nous protègent et au cours de la balade quelque chevaux et chèvres sont venus nous saluer.

7.5 km , 200m de dénivelée . A.Prelle

  • Rando du lundi 03/06/2019

26 AS au départ de Nurieux traversent le village, puis grimpent par une chaleur moite, le long des sentiers heureusement ombragés, beau panorama sur le lac de Nantua entouré de ses montagnes.
Arrivés à la chapelle de Mornay,nous avons la surprise de voir voleter une gracieuse petite chauve-souris. 
Après avoir traversé le hameau de Vers, nous admirons les champs de coquelicots avec vue sur le Revermont et au loin le Mâconnais.
Nous atteignons Apt et son sentier de Félicien, puis nous revenons sur Mornay par la combe de Vau et nous avons pu admirer tout au long du parcours, de très belles bâtisses fleuries et bien restaurées.
Belle rando estivale d’un peu plus de 4h et 360m de dénivelé. Lisette

9 A.S. ont pris le train à Bellegarde pour Genève et 2 A.S. du Pays de Gex nous attendaient en gare de Cornavin.

  Nous sommes allés en bus (TPG) en direction de l’OMS où nous avons aperçu la chaise cassée et à l’arrivée, nous avons visité le parc de l’Impératrice et ensuite le jardin botanique aux multiples plantes, fleurs et arbres de toutes sortes.

  Puis, nous avons suivi le bord du lac ou nous avons pique-niquer en route pour aller jusqu’au pont des Bergues pour traverser le lac que nous avons longé de l’autre côté pour atteindre le parc de la Grange et celui des Eaux Vives.

  Nous avons tout admiré et en particulier les rhododendrons géants.

  Etant en avance sur l’horaire, nous sommes revenus sur nos pas jusqu’aux pierres de Niton où nous avons pris la Mouette pour retraverser le lac et ensuite on a regagné la gare à pieds.

  Très belle journée avec un soleil éclatant. Merci J.P. et Catherine. 

 

22 AS au parking du Revenet, à La Rivière au dessus de Chézery. Deux petits circuits sont proposés, celui de Troublery avec au départ une belle vue sur la vallée de la Valserine . Un détour jusqu’à la passerelle népalaise et c’est l’aventure. On passe 2 par 2 sur ce pont suspendu, quelle joie d’arriver au bout ! (c’est décidé, l’an prochain on s’inscrit à Koh Lanta ). Puis c’est le circuit des Avalanches un peu tronqué. Tout au long nous avons admiré les œuvres de José Le Piez , faites de bois et de pierres, installées en mobile , en l’air ou au sol : chacun et chacune d’entre nous a fait travailler son imagination. Retour en empruntant un court moment le lit caillouteux de la rivière.

Si vous aimez les histoires, allez voir sur internet  » Au fil d’une légende » de Sophie Desfougères et vous saurez tout sur Aâra, reine de cette forêt, de cette montagne et de cette vallée.

6 km ,280m de dénivelé. A. Prelle

 

Au vu de la météo du jour, Annie a sagement  remplacé la passerelle sous la Namphée par celle des marmites.  11 A.S se sont retrouvé à Trébillet ( fait exceptionnel 6 hommes pour 5 dames ). Entre éclaircies et pluie légère, le groupe a passé Les Arcis, gagné Longefand , traversé Saint Germain de Joux , visité la roue de l’ancienne scierie, admiré les marmites bien en eau, et regagné les voitures. Boucle d’environ 9 km, 150 m de dénivelée., et musculation pour la manœuvre permanente des parapluies. F G

 

28 AS démarrent de Champfromier sous un vent glacial qui chasse les nuages et nous offre un ciel d’un bleu estival.
Par précaution, nous montons à Communal par la route et nous continuons à travers les  bois qui déclinent tous les verts du printemps.
Nous atteignons les Avalanches où nous découvrons la résurgence de de la Trouillette, hélas sans eau, source de la Volferine.
 Nous descendons par un sentier étroit et abrupt,puis nous traversons un petit pont de pierre d’où nous pouvons admirer la Volferine « comme un torrent qui vient tout droit de la montagne »!!!
Nous passons par le le hameau de Monnetier, et deuxième vue sur la Volferine au Pont d’Enfer.
Balade de 9km et 360m de dénivelé, et finalement, le vent s’est bien calmé et on a même eu chaud!
Lisette  

23 AS présents au parking de Challonges, descendent à travers les bois Millet par un sentier étroit et glissant qui demande de la vigilance, puis nous atteignons le Rhône que nous longeons jusqu’à la passerelle proche de la fromagerie de Pyrimont.
Nous traverserons le Rhône pour suivre le sentier protégé qui nous conduit au  Pain de Sucre et sa superbe cascade déversée par la Vézeronse.
Nous remontons par le chemin du Volant, nous avons presque chaud  en remontant la côte qui nous amène à l’oratoire de la Vierge.
rando de 9,7km et de 173m de dénivelé.
Au retour ,en voiture, ramassage miraculeux d’un appareil photo appartenant à une personne du groupe!  Lisette

  • Les Moussières avec JP Louvion- Lundi 06/05/2019

    38 A.S sur la place des Moussières par un beau soleil . Départ sur route goudronnée vers Pré Granvaux puis à travers bois jusqu’ à la stèle des « Fournets » . On poursuit pour se retrouver à la ferme des Monderans ou après un petit tour improvisé de reconnaissance, nous prenons le chemin du retour.. Belle balade  dans le paysage des combes et bois jurassiens partagé  entre jonquilles, passages dans la neige de printemps, et vue au loin sur le Mont Rond et la haute chaîne. 11 km pour 190 m de dénivelée. F.G

  • Balade du vendredi 03/05/2019

      Temps incertain, ciel inquiétant, grosse averse sur le plateau de Savoie, tous ces ingrédients « printaniers » n’arrêtent pas 18 AS pour cette rando. A Seyssel le soleil est là !

Nous marchons jusqu’à l’oratoire où nous tournons en direction de Vens. Bonne grimpette pour atteindre ce beau  village et son château . Le chemin de St Jacques (à 1802km) passe par là . Puis c’est la descente jusqu’à la route avec à notre gauche le val de Fier. Petite marche sur la route pour atterrir à la base de loisirs et le sentier ornithologique que nous suivons jusqu’au barrage . Au passage nous admirons ragondin, canards, héron, poules d’eau. Le retour aux voitures se fait par le pont du Fier et la piste cyclable.

     La flore a changé, maintenant ce sont boutons d’or, silènes acaules, sauges, orchis, sainfoin, rares coquelicots etc. qui décorent les chemins.

      Le bel arbre bleu qui ornait une maison à Vens semble être un lilas de Californie ou céanothe (merci Wiki)

      Finalement, belle balade au soleil, on peut même dire qu’on a eu chaud .

     10km pour 180m de dénivelée. AP

      36 AS au départ du parking de Sur Lyand s’habillent chaudement, surpris par l’air plutôt frisquet et se dirigent vers la combe Giret et les Platières par de larges sentiers boisés traversés par des plaques de neige, eh oui, c’est le printemps !
Petite grimpette réchauffante pour atteindre le col de Charbemènes, puis les crêtes de Sur Lyand, avec une petite couche de neige et un vent presque glacial qui ne nous empêchent pas d’admirer le superbe panorama à la Griffe du Diable, avec, à droite, vue sur les trois lacs, les monts du Jura, la chaîne  des Alpes au loin, et à gauche, le vallon d’Arvières et le Valromay.
Les jonquilles aux  courtes tiges essaient de pointer « leur nez » à côté des crocus un peu froissés sous la neige, mais beaucoup d’AS ramènent leur bouquet printanier.

Rando de 9,5km et et 345 m de dénivelé..  Lisette

Les jonquilles de Sur Lyand étant sous la neige, François propose une balade de remplacement depuis l’église d’Arlod.

14 AS bravent le ciel menaçant, notre départ est salué par un coup de tonnerre !

Nous partons en direction du Sidefage que nous contournons. Petites grimpettes, descentes, passerelles (enjambant le ruisseau de la Fontaine des malades, ça ne s’invente pas !) nous amènent au belvédère surplombant le Rhône et Génissiat (plus loin à notre droite). Un petit crochet pour aller à la stèle du maquis puis, en traversant quelque prés, nous retrouvons notre sentier de départ en passant par la cabane des douaniers. Plusieurs AS découvrent cette balade. Quelques gouttes de pluie nous font sortir capuches et parapluies, vite rentrés, la balade se termine sous le soleil…

Le Rhône est bas, les ruines de l’ancien château d’Arlod face à l’église sont visibles dans le lit du fleuve.

7.3km, 135 m de dénivelée. AP

Départ du col.  Les 22 AS  , motivés, sous un soleil laiteux mais chaud, pilotés par Marie-Thé  qui connaît le « plateau  » par cœur , s’élancent par Nérichat pour atteindre  « Sur Chalamont « .                                                                                                             Petite pause avec panorama sur le Valromey avec dégustation d’œufs en chocolat et bonbons offerts par la pilote .                                                                                                       Nous poursuivons par La Grange de Recouza , le Molard Sauvage et le Crêt Dauphin tout en admirant les champs de jonquilles qui semblent souffrir de la sécheresse.

Nous descendons ensuite en traversant les « Chalets des chasseurs  » avec vue sur la Michaille .
Retour aux voitures  en 3h30 , 11kms  et 300m de dénivelée Merci Marie-Thé  .

Marise Lansard

22AS présents sur le parking de Rougeland, le temps est plus que printanier. Nous descendons au barrage de Métral et au pont des Oulles pour remonter vers la Léchère  en empruntant de temps à autre La voie du Tram.                                                             Grimpette tranquille de la Petite Côte et arrêt obligatoire à la Chapelle pour la photo de famille traditionnelle. Par la route de la Croix De Fer et la Cambochette voici Lancrans. Une dernière montée vers la fruitière et , par le chemin de la Vrillette puis le sentier des Crozets, c’est le retour au parking de départ.

10km pour 300m de dénivelée. Pas mal pour un vendredi…AP

Belle journée ensoleillée – 13 .A.S  sur les sentiers , 18 autour de la table .L’équipe parcourt d’un bon pas le sentier bords du Rhône et dans la foulée gagne le belvédère des Lades . Puis montée sur Billat .Arrivée chez Odile et Michel pour vivre un moment convivial dans la bonne humeur collective rires et chansons . Nous retrouvons avec plaisir notre dévouée trésorière, Monique, en forme avec son genou tout neuf, Les Grenouilles sont toujours aussi bien dorées.  Puis il faut bien rentrer , tilleul de Sully, pont romain et clôture de la version 2019.  Environ 15 km pour 250 m de dénivelé  chasse aux grenouilles comprise.

F.G

34 A.S au départ salle des fêtes de Montanges . Beau soleil. Le groupe s’élance par « Char de fer  » pour grimper ensuite dans la foret jusqu’au Crêtet avec une vue au passage sur la combe de Tacon. Nous quittons la route pour monter à travers bois un agréable sentier qui mène  au « Crêt Catolard », faire un petit crochet autour de du « Crêt  Menon », pour parvenir à « La Combert »par le haut en passant devant le bac de la source qui date de 1871. Enfin , c’est le retour par « Les Quarts » et le cimetière de Montanges. Boucle d’environ 11 km pour un dénivelé de 294 m. F.G

  • Le plateau de la Semine : 05.04.2019

Impossible de faire une randonnée au lac de Genin (présence de la neige). En remplacement, pour une petite mise en jambes de 1 h 30 à 2 h, je propose un parcours (sur les terres de MC Fournet !) à partir du complexe sportif de la Semine (à la Croisée). La traversée du petit bois est sans doute boueuse, la suite du trajet se déroule sur un bon chemin puis, essentiellement sur petites routes.

Départ au dessus de Vulbens (646m) par la montée, à travers bois, par le sentier de tire cul, jusqu’à la crête (856m). Un ciel voilé et une température très douce….Nous cheminons en crête, sur un sol sec et encore envahi par les feuilles brunes de l’hiver, et parmi les fleurs habituelles de printemps – scilles,  corydales, érythrones, jonquilles – la couleur bien verte et l’odeur de l’ail des ours, jusqu’au minuscule Oratoire de Ste Victoire (934m).  Quelques mètres plus bas, certains ne craignent pas de s’approcher du petit belvédère en apic, pour profiter de la vue plongeante  sur les villages de Leaz et sa vierge, Longeray, le fort l’Ecluse, le vallon du crêt d’eau, et, bien sûr, le méandre du Rhône. En place pour la  traditionnelle photo, puis nous entamons le retour en direction du Golay du Pey, et la descente douce sur Vulbens avec le sentiment d’avoir profité de cette journée printanière, avant la chute annoncée de la température, dans les jours prochains. Balade de 8km et 400 m de dénivelé environ. FR

29AS sur le parking de Saint-Germain-de-Joux par un vent quelque peu glacial, passent devant les pittoresques marmites de la Semine et s’engagent dans une grande descente vers les Arcis avant de remonter à travers bois. Nous grimpons régulièrement et du coup, nous n’avons plus froid. Nous traversons un pierrier, le bois de Beloz et nous montons toujours jusqu’au Petit Marnod (946m) point culminant de notre rando . Puis vous attaquons la descente jusqu’au belvédère de la tête de l’Aigle d’où nous avons une superbe vue sur la vallée et sur l’autoroute avec ses imposants viaducs. Nous continuons à descendre jusqu’au village de Marnod,et nous poursuivons par un sentier étroit, puis nous gagnons la route  et nous pouvons admirer deux chèvres fort élégantes dans un pré avant de rejoindre le parking. Un petit coucou de Jean-Pierre Louvion qui remercie François pour son aide pour le pilotage de cette balade sportive et vivifiante de ce début de printemps. Environ 11km, 615m de dénivelée et 4 h de marche. Lisette

Par un petit air frisquet et sous un ciel nuageux, 29 AS quittent le parking de Chêne en Semine et descendent vers Chatenot en admirant primevères et violettes qui émaillent les champs. Petite grimpette  pour arriver à l’imposante tour de Mons qui faisait partie d’un château datant de 1 290 qui appartenait au seigneur d’Arlod, vassal du comte de Genève. Cet édifice est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1 989 ( Ce n’est pas rien !!) (merci Wikipédia). Retour par Vanzy , puis nous suivons la route de  Léchaux,traversons le village d’Essertout avec une alternance de vent et de soleil, en évitant la pluie. Belle promenade de 10,8 km et 220m de dénivelé. Lisette

6 mars : 18 AS ou amis d’AS en balade, 19 au repas – Petit vent frisquet au démarrage puis le rythme de la marche aidant la chaleur revient…neige gelée au départ, douce dans les combes, RTT (raquettes tous terrains) parfois dans la traversée des bois. Sympathique randonnée le plus souvent hors traces empruntant les sentiers allant sur le Jay (Retord sud), puis Retord  nord en filant sur le Chaix et les Frasses. Arrivée à 12 h précises à l’auberge où le menu servi copieusement à satisfait la majorité des convives. Serait-ce là notre dernière balade en raquettes ? On sent que le printemps en tapinois attend son heure….A Tournier

31 AS avec Jean-Pierre Louvion, au départ du parking des Pertes sur la D84. La température est plus que printanière. Nous descendons jusqu’au pont des Oulles, traversons la Valserine pour atteindre Confort par la Voie du Tram. Puis, montée par le champ Jacob et la Grange Miraillet pour rejoindre la Chapelle de Lancrans. Là, Monique sort de son sac à dos deux grosses boîtes de bugnes. Tout le monde apprécie  ce goûter, merci à Monique . Puis, retour par la Voie du Tram et le pont des Oulles.  Belle balade de 9,5 km et environ 200m de dénivelée. AP

EVENEMENT : 100 ans de la voie du tram en 2013 :